Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Attac France, Les Amis de la Terre et Union syndicale Solidaires ont publié un rapport d'une soixantaine de pages sur le géant de la vente en ligne : « Impunité fiscale, sociale et environnementale : immersion dans le modèle Amazon ».

« Évasion fiscale massive, développement d’entrepôts entièrement robotisés, livraisons par drones, repas fournis en moins de 30 minutes, salarié·e·s sous surveillance, reconnaissance faciale, destruction d’invendus… Le monde selon Amazon, première capitalisation boursière au monde, semble s’inspirer d’une science-fiction », explique Attac.

Le rapport accuse Amazon de « dissimule[r] 57 % de son chiffre d’affaires réalisé en France ». Il continue : « Amazon Web Services a émis 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018, soit l’équivalent des émissions du Portugal », « 3 millions de produits neufs ont été détruits par Amazon en France en 2018 » et « pour un emploi créé par Amazon, deux emplois sont détruits ».

Attac lance ainsi un appel « pour transformer le Black Friday 2019 en un "Vendredi noir pour Amazon" », une traduction littérale du Black Friday. Ce n'est pas la seule association à se dresser contre cette période commerciale. Plusieurs dizaines de marques se sont regroupées autour du slogan Make Friday Green Again pour mettre en avant « une consommation raisonnée et responsable à l'occasion du Black Friday ».

Signalons aussi le Green Friday qui « est le symbole de l’hyperconsommation qui implique des surproductions de biens manufacturés voraces en ressources, souvent non renouvelables et polluantes ». 


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief