Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

La semaine dernière, l’élection législative de mi-mandat a consacré la reprise de l’une des deux chambres du Congrès américain, celle des représentants, par le parti démocrate. Selon Reuters, en entrant en fonctions, ils comptent enquêter sur les menaces formulées par Donald Trump contre Amazon  et AT&T, sur le terrain de la concurrence.

Le représentant Elijah Cummings, à la tête du Comité de surveillance et de réforme du gouvernement, envisage de regarder la question de plus près. L’enquête serait en fait déjà lancée, sans que la Maison blanche ne coopère jusqu’ici.

Ils veulent vérifier si l'exécutif utilise, oui ou non, ses pouvoirs pour punir ces entreprises. Trump déclare que les services postaux perdent des milliards de dollars à cause d’Amazon, sans pour autant le prouver. Il compte donc augmenter les prix de livraison pour le géant de l'e-commerce.

Les démocrates de la Chambre des représentants estiment que ces enquêtes peuvent constituer des attaques de l’administration Trump contre CNN (détenu par Time Warner) et le Washington Post (possédé par Jeff Bezos d’Amazon), deux médias régulièrement pris pour cibles dans les discours du président, rapporte Axios.

Dans un entretien sur HBO, le représentant Adam Schiff estime que l’augmentation des tarifs postaux contre Amazon pourrait être « une punition contre la presse ». Il compte donc obtenir les échanges entre la Maison blanche et les services postaux, soupçonnant des rencontres secrètes sur le sujet.

Le rachat de Time Warner par AT&T, conclu en juin pour 85 milliards de dollars, est aussi visé. Trump s’y était opposé en tant que candidat à la présidence, avant de s’en prendre fréquemment à CNN.

Depuis plusieurs mois, la Maison blanche fait peser publiquement la menace d’actions sur la concurrence contre les géants du Net, les accusant de biais politique. La dernière fois lors d’un entretien avec Axios. Le divorce entre Républicains et  Silicon Valley a été signé pendant la campagne présidentielle de 2016. Les dirigeants des groupes technologiques ont en majorité soutenu Hillary Clinton.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

Principalement connu pour ses drones avec caméra, le fabricant change son fusil d'épaule et se lance sur les platebandes des kits éducatifs Lego avec son Robomaster S1.

Il « prend en charge les langages de programmation Scratch et Python », peut tirer des billes de gel et comprend 46 composants. On retrouve notamment sept moteurs, six détecteurs d'impact, sept capteurs infrarouges et un optique, un micro et un haut-parleur, deux gyroscopes et 21 LED.

Tous les détails sont disponibles sur cette page. Le Robomaster S1 n'est pour le moment disponible qu'aux États-Unis pour 499 dollars.

Dans un billet, Microsoft détaille le fonctionnement d’un ajout promis depuis l’année dernière et qui devrait clairement changer la donne pour les aficionados du tableur.

Depuis qu’elles existent, les formules ont toujours été confrontées à une limitation inhérente à Excel : quel que soit leur degré de complexité, le résultat est unique et ne peut être exporté que vers une cellule particulière.

L’année dernière, Microsoft avait donc promis l’arrivée d’une fonction baptisée « Dynamic Arrays » qui, au lieu de renvoyer une valeur unique, donne une grille de valeurs. Ces dernières peuvent alors être renvoyées dans la feuille de calcul dans plusieurs cellules, le plus souvent de liste.

Cette fonction importante n’était réservée jusqu’à présent qu’à quelques privilégiés. Elle est désormais disponible pour tous les testeurs du canal Office Insider sur macOS et Windows, ce qui signifie une arrivée générale chez tous les abonnés Office 365 dans les deux à quatre semaines qui viennent (la plupart du temps).

Pour « fêter » l’arrivée des Dynamic Arrays, Excel introduit de nouvelles fonctions, dont SORT, SORTBY, UNIQUE, FILTER, SEQUENCE et RANDARRAY. UNIQUE peut par exemple cibler un lot de cellules, détecter les doublons, les éliminer et renvoyer dans d’autres cellules une liste nettoyée. SEQUENCE permet de son côté de générer une liste séquentielle de nombres sous forme de tableau.

Pour rappel, tout abonné Office 365 peut s’inscrire au programme Insider. Comme pour Windows, on y trouve les canaux rapide et lent, selon que l’on préfère recevoir rapidement les nouveautés ou attendre que des tests supplémentaires de stabilité aient été réalisés.

Alors que le téléphone pliable devait sortir fin avril, Samsung a repoussé son lancement à la dernière minute. En cause, des retours des premiers tests pas vraiment reluisants au niveau de l'écran et de la charnière. Des rumeurs évoquaient deux changements, mais rien d'officiel jusqu'à présent.

Fin mai, faute de nouvelles concrètes, Best Buy annulait l'ensemble des précommandes. L'opérateur AT&T emboîte le pas à la chaîne de boutiques et prévient ses clients par email en ajoutant qu'ils devraient recevoir un bon de 100 dollars, comme le rapporte Tom's Guide.

En partenariat avec le National Geographic, une équipe de chercheurs a parcouru les plus hauts sommets du monde pour y installer des stations météo autonomes.

L'une se trouve à 8 430 mètres, une autre à 7 945 mètres et trois sur le mont Everest. Ils ont également récupéré une carotte de glace à 8 020 mètres et procédé à diverses analyses qui donneront certainement lieu à des publications.

Le but est non seulement de surveiller la montagne, mais aussi de mesurer le changement climatique.

Cinq mois après avoir atteint 2,3 millions de clients, la néobanque en ajoute 1,2 million de plus en l'espace de cinq mois. Il lui avait fallu six mois pour passer de 1 à 2,3 millions.

La société affirme que « plus de 10 000 clients ouvrent un compte N26 chaque jour et le volume mensuel de transactions s’élève à plus de 2 milliards d’euros ». Elle ajoute que son «  lancement aux États-Unis est imminent ».