Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Le Centre national pour la recherche scientifique explique dans son Journal que « l’apparition des premiers mouvements chez des êtres multicellulaires sur Terre serait bien plus ancienne que ce que l’on pensait. C’est du moins ce que suggèrent de petits tunnels fossilisés trouvés au Gabon dans des roches vieilles de 2,1 milliards d'années ».

« Jusqu’alors, les plus anciens fossiles de vie multicellulaire dataient de 1,8 milliard d’années (des algues fossilisées révélées en 1992 sur le site minier de Marquette, dans le Michigan) et ceux des premiers mouvements de vie complexe de 580 millions d’années », ajoute le CNRS.

Désormais, ces nouveaux organismes d’êtres multicellulaires (ou Biota) portent le nom de Gabonionta. Un nom composé du pays où ils ont été découverts (Gabon) et Biota. Pour Abderrazak El Albani, de l’institut de chimie des matériaux (CNRS), « il est vraisemblable que ces organismes se déplaçaient pour rechercher des éléments nutritifs ».

« Faire admettre à mes collègues qu’une vie complexe s’est développée il y a 2,1 milliards d’années était déjà une gageure, apporter la preuve qu’une innovation biologique aussi élaborée que la mobilité est apparue de concert va ouvrir un débat scientifique passionnant ! », explique le scientifique.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief