Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Lors de la conférence NIPS 2017 (Neural Information Processing Systems, du 4 au 7 décembre à Long Beach), Hee Jung Ryu et Florian Schroff, deux ingénieurs de chez Google, devraient présenter un système de « protection d'écran électronique », comme le rapporte Quartz.

Pour résumer, l'application utilise la caméra avant du smartphone et un système de détection (oui, le terme IA est lâché évidemment) afin de vérifier si une personne derrière vous est en train de regarder votre écran. Si c'est le cas, l'application coupe automatiquement ce que vous êtes en train de faire.

Les deux chercheurs affirment que le système de détection fonctionne dans différentes situations (éclairage, poses des personnes, etc.) et peut détecter un regard sur l'écran en 2 millisecondes seulement. Ils ajoutent que tous les traitements de l'image seraient réalisés en local.

Google n'a pas fait de commentaire pour le moment. La conférence de la semaine prochaine pourrait permettre d'en apprendre davantage.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

Depuis son introduction il y a quelques années, la gestion des comptes n’avait pas réellement été rénovée. Qu’à cela ne tienne, Google s’y colle.

En cours de déploiement sur Android, elle sera ensuite diffusée sur le web et iOS plus tard dans l’année. Elle veut rendre l’ensemble plus clair, en donnant accès en priorité aux éléments les plus importants : sécurité, vie privée, informations de paiement, liste des appareils, achats, abonnements, réservations et contacts.

Un nouvel outil de recherche permet – enfin – de chercher un paramètre en particulier, comme le changement de mot de passe. Google ajoute dans la foulée une section dédiée à l’aide, avec des réponses aux opérations courantes comme la mise à jour d’un espace de stockage.

Côté sécurité et vie privée, Google pousse en avant les types de données sauvegardés par le compte pendant l’utilisation des services. Un bilan de sécurité remanié est également proposé, pour revoir rapidement les principales options dans ce domaine.

La société ajoute que des conseils et notifications peuvent apparaître selon le contexte. Par exemple, si Google détecte que le compte est utilisé sur un vieil appareil, mettant en danger les données de l’utilisateur. Dans notre cas, il était recommandé de supprimer le compte d’un Galaxy S6.

Comme indiqué, cette nouvelle gestion n’est disponible que pour Android. Elle n’ajoute pas de nouvelles sections ou fonctionnalités, mais rénove les existantes pour les rendre plus simples à trouver.

Cette acquisition est la dernière brique (à ce jour) dans la construction d'un réseau social avec des conversations de meilleure qualité, une vaste opération lancée il y a déjà plusieurs mois.

« L'équipe de Smyte a déjà traité de nombreux problèmes liés à la sécurité en ligne et croit en la même approche proactive que celle que nous adoptons à Twitter : arrêter les comportements abusifs avant qu'ils n'influent sur l'expérience des autres utilisateurs » explique l'oiseau bleu.

L'intégration des systèmes de Smyte se fera progressivement au cours des prochains mois. Le montant et les détails de la transaction ne sont pas précisés. De son côté, Smyte affiche sur son site un unique message expliquant qu'il rejoint Twitter et renvoyant vers le blog de ce dernier.

Début mai, nous apprenions que le fabricant de smartphones préparait son introduction à la bourse de Hong Kong. Il devait alors lever 10 milliards de dollars, contre 6,1 milliards aujourd'hui, selon l'AFP.

« Xiaomi ne s'introduira dans un premier temps que sur la place hongkongaise, où il propose 2,18 milliards de titres au prix unitaire de 17 à 22 dollars hongkongais », détaillent nos confrères.  L'introduction se déroulerait le 9 juillet et valoriserait l'entreprise entre 54 et 70 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 100 milliards évoqués début mai.

Parmi les investisseurs potentiels, China Mobile et le fabricant de puces Qualcomm. Selon South China Morning Post, les deux sociétés envisageraient d'investir 100 millions de dollars chacune. Le fonds CICFH Entertainment mettrait pour sa part 192 millions de dollars.

Le fabricant vient de déployer une mise à jour sur Android et iOS. Les notes de version sont les mêmes dans les deux cas.

La vitesse maximale du véhicule peut ainsi être définie entre 80 et 145 km/h, mais la fourchette n'est pas précisée pour l'accélération. Pour profiter de ces fonctionnalités, vous devez avoir la mise à jour 2018.24 pour le logiciel de la voiture.

Comme le rappelle Electrek, cette mise à jour suit le « mode voiturier » introduit l'année dernière. Il empêche de dépasser les 112 km/h, limite la puissance de l'accélération à 25 %, verrouille la boîte à gants et limite l'accès à certains paramètres.

Dans son journal, le CNRS revient sur cette technique de préparation des échantillons pour les microscopes électroniques. Il s'agit d'une avancée importante ayant débouché sur un Prix Nobel de Chimie en 2017 pour Jacques Dubochet, Joachim Frank et Richard Henderson.

« Chimistes, biologistes, physiciens et informaticiens ont donc travaillé de concert pour développer une technique qui permet aujourd’hui d’observer les cellules, virus, protéines ou encore nanoparticules sous toutes les coutures », à l'échelle de l'atome.