Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Nouvelle salve de mises à jour chez Apple, moins mineures qu’il n’y paraît.

iOS 12.1.1 apporte ainsi la prévisualisation des notifications par toucher haptique sur les iPhone XR, le support de la double SIM (dont eSIM) pour de nouveaux opérateurs (uniquement dernière génération d’iPhone), la bascule d’un toucher entre les deux caméras et la prise de photos Live pendant un appel FaceTime, ainsi qu’une dictée et un VoiceOver plus stables.

La mise à jour corrige au passage plusieurs problèmes, dont un qui pouvait empêcher Face ID de fonctionner et un autre qui bloquait parfois le téléchargement de la messagerie vocale visuelle.

Avec iOS 12.1.1 débarquent tvOS 12.1.1 – qui n’apporte que quelques corrections – et une nouvelle version du logiciel interne du HomePod. Seul ajout, un éclairage de ce qui sert plus ou moins d’écran sur l’enceinte pendant un appel FaceTime.

macOS 10.14.2 est lui aussi diffusé, sans rien apporter de bien nouveau, outre les inévitables corrections de bugs.

Notez cependant qu’iOS 12.1.1 et macOS 10.14.2 fournissent tous deux le support du texte en temps réel (RTT, Real-Time Text) pour les appels Wi-Fi. Ce standard d’accessibilité permet d’écrire des messages en temps réel, le destinataire voyant le texte s’afficher au fur et à mesure, contrairement à la quasi-totalité des messageries où un indicateur visuel montre simplement qu’un message est en préparation.

Comme indiqué, cette fonction n’est disponible que pour les appels Wi-Fi. Sur iOS, on la trouve dans les fiches contacts quand ces derniers ont des appareils compatibles. Sous macOS, il faut se rendre dans les Préférences système, Accessibilité puis chercher RTT dans la barre latérale, avant d’activer la fonction. Il faut ensuite passer par l’application FaceTime ou Contacts pour lancer un appel.

Toutes les mises à jour sont disponibles au téléchargement depuis leur section respective.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

La société de scooters électriques Bird a présenté ses excuses, après avoir réclamé au site Boing Boing de retirer un article expliquant une méthode simple pour pirater ses produits, rapporte la BBC.

L’article se focalisait sur les scooters abandonnés ou mal garés, récupérés par les autorités locales. Ils sont ensuite vendus aux enchères. L’article de Boing Boing renvoyait vers un message de forum présentant une carte mère permettant de les utiliser, « sans altérer le matériel ou le logiciel installé par Bird ».

L’Electronic Frontier Foundation s’est emparée du dossier, estimant l’attaque contre le blog de Cory Doctorow sans fondement, ne violant pas le copyright de Bird. La société est depuis revenue sur sa décision, reconnaissant que son équipe juridique est « allée trop loin » pour protéger ses produits.

Voilà une fonctionnalité que possède Chrome depuis sa version 56 : la capacité de figer le défilement vertical d’une page, afin que la lecture ne soit pas perturbée, quels que soient les éléments qui pourraient être chargés ensuite.

Il existe un brouillon en préparation au W3C pour une solution commune, mais on est encore loin de la recommandation. En attendant, l’absence d’ancrage est visible dans Firefox, puisqu’après le chargement d’une page, les paragraphes de texte peuvent tout à coup se décaler vers le haut ou le bas si des images (ou des publicités) venaient à être chargées ensuite.

Selon une entrée dans Bugzilla, la fonction est enfin prévue pour la version 66. Si l’actuel calendrier est maintenu, elle sera disponible le 19 mars, avec une bêta publique environ six semaines avant. Les testeurs aventuriers peuvent cependant essayer l’ancrage via la branche Nightly, au prix d’une éventuelle instabilité.

Dans Red Dead Redemption 2, les protagonistes, des bandits de grand chemin, sont pris en chasse par l'agence de détectives Pinkerton, fondée dans les années 1870, alors que l'épopée du Far West touchait à sa fin.

Problème pour Rockstar : cette agence de détectives existe toujours. Elle a eu vent de sa présence dans le dernier jeu à succès du studio et affirme que son nom a été utilisé sans autorisation préalable. Elle réclame ainsi le versement d'une large somme pour mettre fin aux poursuites, ainsi que des royalties sur chaque copie vendue du jeu, apprend-t-on dans les colonnes de The Blast.

Pour sa défense, Rockstar affirme que les références à Pinkerton restent somme toute limitées, les agents étant présents dans seulement 10 des 106 missions du jeu. L'éditeur s'appuie également sur le fait que le terme « Pinkerton » est largement utilisé à des fins d'authenticité historique dans d'autres œuvres telles que des films, des séries et même des chansons. Il fait enfin appel au premier amendement, celui régissant la liberté d'expression. Des poursuites virtuelles aux poursuites réelles, les agents de Pinkerton semblent donc toujours être dans le coup.

On ne peut pas dire que les innovations se multiplient pour le service de gestion multi-comptes de Twitter. Il vient néanmoins d'évoluer pour les utilisateurs de macOS, pour la première fois depuis... juillet 2015.

La mouture 3.10 apporte le support de Mojave, notamment du thème sombre. Il a aussi été retravaillé de manière à mieux détecter les bugs et les corriger plus rapidement à l'avenir.

Enfin, la page d'aide a été mise à jour  pour afficher la bonne version.