Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

La Federal Trade Commission explique avoir envoyé des demandes à Alphabet (Google), Amazon, Apple, Facebook et Microsoft afin d’obtenir la liste de leurs acquisitions réalisées entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2019.

La décision a été votée à l’unanimité (5 - 0). L’agence américaine explique sa démarche : 

« Les ordonnances aideront la FTC à approfondir sa compréhension des activités d'acquisition des grandes entreprises technologiques, y compris la façon dont elles déclarent leurs transactions aux agences fédérales antitrust, et si elles effectuent des acquisitions possiblement anticoncurrentielles de potentiels concurrents naissants qui ne tombent pas sous la loi Hart-Scott-Rodino et n'ont donc pas besoin d'être déclarés aux agences antitrust ».

La FTC ne s’arrête pas en si bon chemin et demande « des informations sur le développement et la tarification des produits post-acquisition, y compris comment les actifs acquis ont été intégrés et les données traitées ». 

Les demandes sont réalisées dans le but de voir comment se comporte le marché, mais « si, au cours de l’étude, nous constatons qu’il y a des transactions qui posent problème […] nous pourrions revenir en arrière et prendre des mesures pour traiter ces transactions », affirme Joe Simons, président de la Commission. 


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief