Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Le bureau fédéral aurait mis deux mois pour arriver à pénétrer dans le smartphone de Lev Parnas, associé de l’avocat de Donald Trump (Rudy Giuliani), au centre du procès en destitution de Donald Trump. Autant dire que l’affaire est sensible.

« Parnas a refusé de fournir le mot de passe de ses appareils, ce qui est bien sûr son droit, mais cela a demandé au FBI de passer près de deux mois à déverrouiller l'iPhone 11 », peut-on lire dans une lettre du département de la justice repéré par Bloomberg.

Le FBI aurait utilisé les services de Cellebrite pour arriver à ses fins, mais aucune confirmation n’a été faite par Apple ou les officiels Américains. Pour rappel, Cellebrite était aussi cité dans l’enquête sur la fusillade de San Bernardino, aux côtés de hackers venus apporter leur soutien contre rémunération.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief