Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Apple avait lancé son offre mensuelle News+ à 9,99 dollars en fanfare. Grands noms de la presse, interface léchée, accès illimité. Mais le New York Times n’en veut plus. Raison principale invoquée, l’impossibilité d’engager réellement le lecteur dans une relation spécifique.

Dans son article dédié, le Times rappelle les propos de son directeur, Mark Thompson : « Nous avons tendance à nous montrer méfiants à l’idée de presque habituer les gens à trouver notre journalisme ailleurs ».

Le Times avoue de lui-même avoir toujours eu des « relations complexes » avec les grandes entreprises technologies. Les relations n’ont fonctionné réellement avec aucune, mais la situation s’est à peu près stabilisée aujourd’hui : Google News renvoie vers le site, Facebook paye le journal pour insérer ses articles et Apple est maintenant renvoyé dans les cordes.

Le journal aborde bien sûr la partie financière. Finalement, le NYT se retrouvait coincé entre les fameux 30 % récupérés par Apple en cas d’abonnement au journal déclenché depuis son application, et Apple News. Cupertino gardant 50 % des paiements mensuels, les journaux et magazines n’ont plus que la moitié à se partager.

Le risque pour Apple est maintenant que la décision du Times fasse tache d’huile.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief