Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Cette dernière rappelle que, suite à « l’annonce d’un projet de restructuration et de transformation de ses activités en France en juillet 2019, l’enseigne Conforama fait l’objet d’une offre d’acquisition par Mobilux ». Comme toujours en pareille situation, les autorités compétentes doivent se prononcer.

« De dimension européenne compte tenu des chiffres d’affaires des entreprises concernées, l’opération devait en principe être examinée par la Commission européenne. Toutefois, les parties ont demandé […] son renvoi à l’autorité de concurrence française, considérant que celle-ci était mieux placée pour l’examiner ».

La Commission européenne est sur la même longueur d’onde et renvoie donc à l’Autorité le soin de se prononcer. « Une décision de contrôle des concentrations est en général rendue dans un délai de 25 jours ouvrés, à compter de la date de réception complète d'un dossier (phase 1) », explique l’Adlc. Une phase 2 peut être lancée si besoin, avec un délai de 65 jours.

« Il incombe désormais à Mobilux de notifier formellement son projet d'acquisition à l’Autorité de la concurrence », explique l’Autorité de la concurrence.  

Cette dernière en profite pour faire un rapide point : « Ce renvoi porte à 31 le nombre de renvois opérés par la Commission européenne depuis 2009 ». Les deux précédents concernaient l’acquisition par Aldi de 567 magasins Leader Price et la création de Salto.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief