Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Avec la montée en puissance de l'épidémie de coronavirus (Covid-19), les recommandations s'adaptent et les entreprises également. Souvent réticentes en France au télétravail, elles n'hésitent désormais plus à miser sur cette forme d'organisation. Mais de fait, cela se fait en partie dans l'impréparation, en se reposant sur des outils disponibles çà et là.

De quoi pénaliser certains acteurs qui rencontrent un succès inattendu, alors qu'ils ne sont pas taillés pour un usage massif. C'est par exemple le cas de Framasoft et son service Framatalk qui a publié hier une alerte renvoyant à d'autres solutions pour décharger ses serveurs : 

« Suite à l'épidémie de Coronavirus, notre service de visio-conférence a connu une très forte et soudaine augmentation de son utilisation (multiplication par 8 de l’usage du service !), causant des bugs et ralentissements.

Nous allons donc migrer Framatalk sur un serveur plus puissant afin de pouvoir accueillir au mieux ces nouvelles utilisations et faire notre part dans cet effort collectif.

Nous demandons cependant aux collectifs, institutions et organisations qui en ont les capacités techniques d'envisager d'héberger elles-mêmes le logiciel libre Jitsi Meet, notre tutoriel d'auto-hébergement se trouve d'ailleurs ici.» 

La migration s'est déroulée hier peu avant midi, avec succès.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief