Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Depuis que Mozilla a mis en place son programme de recommandation pour les extensions, celles recommandées apparaissent avec un petit trophée. Passer le curseur dessus affiche un encart expliquant que le code a été analysé et que l’extension est conforme à des règles précises de sécurité et performances.

Mais de la même manière que les navigateurs sont passés d’une promotion du HTTPS à une mise au ban de ceux en HTTP classique, le catalogue des extensions de Firefox placarde désormais un avertissement jaune sur toute application non recommandée.

Le message – qui n’a même pas encore été traduit en français, contrairement au reste du site – explique simplement que l’extension n’a pas été analysée par Mozilla. L’utilisateur est invité à s’assurer de son niveau de confiance avant de l’installer.

L’avertissement met évidemment en lumière le programme de recommandation et pourrait effectivement en faire réfléchir certains. Mais les extensions non analysées étant largement majoritaires, cela revient à crier au loup sur presque toutes les fiches descriptives, faisant perdre sa valeur informative au message. Comme toujours quand un message est trop souvent répété.

À la décharge de Mozilla, ses propres extensions ne sont pas automatiquement labellisées comme étant de confiance. Lightbeam et Multi-Account Containers par exemple ont l’avertissement jaune. Certains pourraient d’ailleurs se poser l’étrange question : Mozilla n’analyse-t-il pas ses propres extensions ?

L’éditeur mène de fait deux politiques antagonistes, l’une promouvant, l’autre avertissant. Une extension est donc recommandée ou affublée d’un avertissement jaune anxiogène, qui pourrait avoir d’ailleurs un impact très concret sur le nombre de téléchargements. Les développeurs auront probablement leur mot à dire.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief