Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Square Enix a présenté des résultats mitigés pour le premier semestre de son exercice 2018. Son chiffre d'affaires a reculé de 15 % pour atteindre 112 milliards de yens (860 millions d'euros), contre 132 milliards l'an dernier.

Un repli que l'éditeur justifie par le lancement l'an dernier d'une extension de Final Fantasy XIV, qui avait alors particulièrement dopé ses ventes. Le bénéfice net a quant à lui été divisé par deux et n'atteint que 8,6 milliards de yens (66 millions d'euros).

Les équipes de Square Enix restent néanmoins confiantes, puisque les prévisions sur l'ensemble de l'année tablent sur une hausse d'environ 8 % du chiffre d'affaires, et un recul de seulement 19 % des bénéfices.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

Windows Defender Advanced Threat Protection change de nom, remplaçant « Windows » par « Microsoft ». Une appellation plus générique pour préparer le terrain de la version Mac du service.

Defender ATP est un outil prévu pour les entreprises, leur permettant de bloquer des menaces grâce aux algorithmes fournis par Microsoft.

Le service sera bientôt complété par Threat and Vulnerability Management (TVM), qui devrait donner aux entreprises plus de contrôle sur les priorités et actions : retours temps réel en fonction des vulnérabilités de chaque point du réseau, contexte des vulnérabilités pendant chaque incident et réparation via Intune et System Center Configuration Manager.

La version Mac de Defender ATP n’est pour l’instant disponible que sous forme de préversion fermée. Une publique sera disponible le mois prochain. Ce produit ne concerne que les entreprises.

Après une vingtaine de mois sans mise à jour, voilà que le client SSH PuTTY publie une version 0.71 colmatant huit vulnérabilités.

On trouve un peu de tout : risque d’exploiter l’interface pour générer un faux jeton d’authentification, exécution de code arbitraire via un fichier CHM malveillant, dépassement de mémoire tampon dans les PuTYY Tools, réutilisation de nombres aléatoires pour le chiffrement, etc.

Les développeurs encouragent donc les utilisateurs à mettre à jour le logiciel dès que possible.

Depuis hier, il remplace donc Nathalie Mesny « qui a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière et de s’investir dans de nouveaux projets ».

Le revendeur explique qu'il « apportera son expérience du e-commerce acquise pendant quatre ans chez Amazon à la tête de la division des produits culturels ». Sur LinkedIn, Hugues Pitre précise qu'il encadrait les équipes en charge du marketing, des relations fournisseurs et achats, de la logistique amont et de la gestion des stocks.

Nos confrères de LSA expliquent que ce changement à la tête de Rue du Commerce n'est que la partie visible de l'iceberg depuis qu'Amélie Oudéa-Castera est responsable e-commerce chez Carrefour, qui a racheté Rue du Commerce et Top Achat.

« David Schwarz, qui pilotait les acquisitions de start-up d'e-commerce et leur développement [...] serait remplacé par son bras droit Éric Fuchs ». Marc Boulangé, ancien directeur des données des Mousquetaires prendrait en charge le numérique Carrefour. Enfin, Caroline Puechoultres, ancienne directrice marketing et stratégie Intermarché, devient directive stratégie clients chez Carrefour Market.

Le fabricant vient d'officialiser son nouveau smartphone Super AMOLED de 6,39" (2 340 x 1 080 pixels), avec lecteur d'empreintes digitales sous l'écran.

Il dispose d'une caméra de 16 Mpixels en façade, « cachée » dans un tiroir amovible. Trois capteurs sont également présents à l'arrière : 48 Mpixels, (configurable en 12 Mpixels pour récupérer plus de lumière), 13 Mpixels en très grand-angle et enfin 5 Mpixels.

À l'intérieur, un SoC Snapdragon 710 de Qualcomm, une série qui n'a pour l'instant pas réussi à percer outre mesure. La charge rapide, un port USB Type-C et Android 9 Pie avec une surcouche maison complètent l'ensemble. Le détail est disponible par ici.

Il n'est pour le moment disponible qu'en Chine, avec 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage pour 3 598 yuans, soit 471 euros avec une conversion simple.