Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Le fabricant explique que sa caméra est en fait composée de deux éléments empilés l’un sur l’autre : « en complément du circuit du capteur d’images classique, la puce logique est dotée d’un processeur de signal numérique (DSP) original de Sony dédié au traitement du signal par IA et de la mémoire pour le modèle d’IA ».

Au lieu d’envoyer les données de chaque image pour les traiter ensuite par un système externe, « les nouveaux capteurs Sony effectuent un traitement ISP et un traitement IA à grande vitesse (3,1 millisecondes pour MobileNet V1) sur la puce logique », une première mondiale selon le fabricant. 

Ce dernier précise qu’il est possible de mettre à jour les modèles d’IA du capteur afin de les adapter à différents scénarios : « Un magasin pourrait, en effet, n’utiliser qu’un seul type de caméra pour gérer différents lieux, circonstances, événements ou problématiques. À l’entrée de l’établissement, elle pourrait compter le nombre de visiteurs ; installée sur l’étagère elle détecterait les ruptures de stock. Montée au plafond, elle réaliserait la cartographie thermique en détectant les zones d’affluence, et ainsi de suite ».

Deux versions (12,3 Mpixels avec DSP intégré à chaque fois) sont annoncées : IMX500 (puce seule) et IMX501 (circuit intégré LGA de 12,5 x 15 mm). Des échantillons de la première sont d’ores et déjà disponibles pour 10 000 yens (environ 86 euros), alors qu’il faudra attendre juin et débourser 172 euros pour la seconde.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief