Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Au Computex de Taipei, le fabricant fêtait ses 20 ans avec des diodes RGB partout sur son stand (lire notre compte rendu). Il présentait également son nouveau vaisseau amiral, le Level 20, et plusieurs de ses déclinaisons.

Après le lancement des Level 20 GT (RGB Plus), voici les Level 20 VT et Level 20 XT, que nous avions déjà détaillés dans cette actualité. Le premier est un petit boîtier ne prenant en charge que les cartes mères micro-ATX au maximum, tandis que le second assure une compatibilité jusqu'à l'E-ATX.

Les deux boîtiers disposent de quatre parois en verre trempé de 4 mm. Des ports USB 2.0 et 3.0 sont présents en façade, mais seul le Level 20 XT propose en plus un USB Type-C. Un ventilateur de 200 mm est livré avec le VT, contre 140 mm pour le XT, mais dans les deux cas ils ne sont pas RGB… dommage pour des boîtiers entièrement vitrés.

Le fabricant annonce une disponibilité en août, sans précision sur les prix.


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

Comme prévu, le fabricant a présenté hier un zoom optique 10x pour smartphone. Dans la lignée du zoom 5x « sans perte » présenté en 2017, il utilise trois capteurs (dont un grand-angle) et un téléobjectif « couché » couplé à un prisme pour récupérer l'image, comme le rapporte GSM Arena.

La combinaison de l'ensemble donnerait un zoom optique 10x. L'équivalent en 35 mm serait une focale de 15,9 à 159 mm. Pour rappel, le précédent zoom 5x avait été intégré dans des prototypes de smartphones, mais aucun produit commercial n'a été lancé jusqu'à présent.

Le constructeur en profite pour annoncer un capteur d'empreinte sous l'écran 15 fois plus grand que son modèle actuel. Il serait par exemple capable de lire deux empreintes à la fois.

Dans tous les cas, aucun smartphone n'est pour le moment annoncé avec l'une ou l'autre des technologies. Il faudra certainement attendre le MWC de Barcelone pour en apprendre davantage.

Partant du constat que « parfois un essai gratuit peut à son insu devenir un abonnement récurrent difficile à annuler », la société a décidé d'agir avec la mise en place de nouvelles règles.

Tout d'abord, les commerçants devront « obtenir l'approbation du titulaire de carte à la fin de l'essai avant de commencer à le facturer ».

De plus, « les commerçants devront lui envoyer, par courrier électronique ou texto, le montant de la transaction, la date de paiement, le nom du commerçant ainsi que des instructions explicites sur la procédure à suivre pour annuler son essai ». Cette procédure doit ensuite être répétée à chaque paiement.

Ce n'est pas tout : sur chaque facture, doit apparaître l'adresse du site du commerçant ou le numéro de téléphone du magasin. Des règles de bonnes conduites dont on se demande finalement pourquoi elles n'ont pas été implémentées plus tôt.

Après une mise à jour 4.0.3 discrète il y a peu, Free vient de diffuser cette nouvelle mouture qui a cette fois droit à une note de version.

On y apprend que des correctifs ont été mis en place, notamment pour le mode bridge, le VPN ou l'agrégation xDSL/4G. Les utilisateurs rencontraient également des problèmes avec les produits Philips Hue ou Somfy, qui devraient désormais faire partie du passé.

On note surtout que le support du Wi-Fi sur des blocs de 160 MHz (relevé lors de notre analyse du Server de la Freebox Delta) est désormais fonctionnel. Il devrait donc être possible d'atteindre 1 Gb/s en Wi-Fi.

Nous avions aussi rencontré des soucis avec le RAID de HDD de 2 To, Free nous ayant confirmé qu'un problème était à régler de son côté. C'est le cas avec la version 4.0.4 nous a précisé l'équipe hier, ce que nous avons pu confirmer.

Reste que Freebox OS a encore besoin d'évoluer pour permettre de profiter au mieux du nouveau Server, des éléments d'aide étant encore tagués 3.0, quand d'autres éléments ne fonctionnent pas encore ou mal.

Les développeurs semblent cependant avancer vite, et on peut espérer que ces problèmes seront vite oubliés.

Coup de théâtre dans l'affaire opposant Unity et Improbable : l'éditeur du moteur a décidé de faire machine arrière et de réactiver la licence de l'éditeur de SpatialOS. Une nouvelle modification des conditions d'utilisation d'Unity a rendu de nouveau possible l'utilisation des services d'Improbable.

Cependant, la hache de guerre semble loin d'être enterrée, puisque l'entreprise ne considère pas Improbable comme un partenaire pour autant, et ne se portera pas garante du bon fonctionnement de Spatial OS « car nous n'avons aucune connaissance de leur technologie, ou de la manière dont ils gèrent leurs affaires ».

Sur Reddit, John Riccitiello, l'actuel PDG de Unity, précise que les violations d'Improbable ne se limitaient pas seulement à l'aspect technique mais aussi à l'aspect commercial. L'entreprise permet aux autres de dire que leurs produits fonctionnent avec Unity, mais en aucun cas de dire qu'ils sont partenaires ou que Unity en assure le support, sans que ce soit le cas. Une ligne qu'Improbable semble avoir franchie.

La vidéo dure moins d'une minute, mais tout est en place pour faire plaisir aux fans : la musique, l'ambiance mystérieuse, des « effluves » et la fameuse voiture Ecto-1 qui se découvre sous une bâche.

La sortie est prévue pour 2020, avec Jason Reitman aux commandes, le fils d'Ivan Reitman qui a réalisé les deux premiers SOS Fantômes (1984 et 1989). Ce dernier est présent puisqu'il est un des producteurs.

Ce nouvel opus sera la suite selon son réalisateur, comme le rapporte Première : « Je me suis toujours considéré comme un fan de Ghostbusters, depuis que j’ai pu visiter le plateau à l’âge de six ans. Là, ce sera un nouveau chapitre de la saga, pas un reboot. Il y a ce qui s’est passé dans les années 80, et ce film se situera aujourd’hui ».