Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Apple a communiqué ses résultats pour le quatrième trimestre de son exercice 2018. Sans aucune surprise, le géant de Cupertino y apparaît très en forme, avec un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 20 %, à 62,9 milliards de dollars, pour un bénéfice net en progression de 32 % à 14,1 milliard de dollars.

Sur l'ensemble de l'année, les revenus d'Apple atteignent 265,6 milliards de dollars (+16 % sur un an) et sont accompagnés d'un bénéfice net de 59,5 milliards de dollars (+23 % sur un an).

Ces bons résultats sont le fruit d'excellentes ventes d'iPhone. Par rapport à l'an dernier, Apple a vendu autant de smartphones au 4e trimestre (46,9 millions contre 46,7 millions) mais avec des revenus en hausse de 29 % sur la même période, à 37,2 milliards de dollars. Les prix de vente élevés remarqués sur les nouvelles gammes (iPhone Xr et Xs en tête) ont donc largement profité à l'entreprise.

L'iPad voit quant à lui ses ventes fondre d'un an sur l'autre, avec des revenus en baisse de 15 %, et ses volumes en recul de 6 % sur un an. La stabilité est de mise côté Mac (-2 % en volume, +3 % de revenus), tandis que les services flirtent de très près avec les 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires trimestriel (+17 % sur un an).

Tim Cook a créé la surprise en annonçant qu'Apple ne donnera plus le détail de ses volumes de vente de produits (iPhone, Mac et iPad compris) à partir du prochain trimestre, estimant que « comme le montrent nos performances financières ces dernières années, le nombre d'unités vendues n'est pas nécessairement représentatif de la santé de nos affaires ».

Il affirme également que cette donnée n'a plus vraiment de sens, les tarifs au sein d'une même gamme pouvant varier très fortement. À un analyste inquiet, il répond par la métaphore. « C'est comme lorsque vous allez à la caisse du supermarché. Le caissier ne vous demande pas "combien d'articles vous avez dans votre chariot ?". Ce qui importe ce n'est pas le nombre de produits dans le chariot, mais la valeur de l'ensemble ». Prochaine étape, la mise à disposition de caddies dans les Apple Store ?


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief

Depuis hier, il remplace donc Nathalie Mesny « qui a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière et de s’investir dans de nouveaux projets ».

Le revendeur explique qu'il « apportera son expérience du e-commerce acquise pendant quatre ans chez Amazon à la tête de la division des produits culturels ». Sur LinkedIn, Hugues Pitre précise qu'il encadrait les équipes en charge du marketing, des relations fournisseurs et achats, de la logistique amont et de la gestion des stocks.

Nos confrères de LSA expliquent que ce changement à la tête de Rue du Commerce n'est que la partie visible de l'iceberg depuis qu'Amélie Oudéa-Castera est responsable e-commerce chez Carrefour, qui a racheté Rue du Commerce et Top Achat.

« David Schwarz, qui pilotait les acquisitions de start-up d'e-commerce et leur développement [...] serait remplacé par son bras droit Éric Fuchs ». Marc Boulangé, ancien directeur des données des Mousquetaires prendrait en charge le numérique Carrefour. Enfin, Caroline Puechoultres, ancienne directrice marketing et stratégie Intermarché, devient directive stratégie clients chez Carrefour Market.

Windows Defender Advanced Threat Protection change de nom, remplaçant « Windows » par « Microsoft ». Une appellation plus générique pour préparer le terrain de la version Mac du service.

Defender ATP est un outil prévu pour les entreprises, leur permettant de bloquer des menaces grâce aux algorithmes fournis par Microsoft.

Le service sera bientôt complété par Threat and Vulnerability Management (TVM), qui devrait donner aux entreprises plus de contrôle sur les priorités et actions : retours temps réel en fonction des vulnérabilités de chaque point du réseau, contexte des vulnérabilités pendant chaque incident et réparation via Intune et System Center Configuration Manager.

La version Mac de Defender ATP n’est pour l’instant disponible que sous forme de préversion fermée. Une publique sera disponible le mois prochain. Ce produit ne concerne que les entreprises.

Sur son site dédiée à l'assistance, Canal explique que « pour les abonnés câbles, les offres Canal arrivent sur les décodeurs SFR/Numéricable ». Elles étaient pour rappel déjà disponibles pour les clients fibre et xDSL. Les contenus à la demande sont également accessibles sur le replay.

Il existe par contre plusieurs limitations. Seuls les décodeurs câble (réseau SFR/Numéricable) dont le numéro de carte commence par 38/115/116 sont éligibles, tandis que les « décodeurs HD Box ne permettent pas d'accéder à l'ensemble des chaînes des offres Canal ».

Ce n'est pas tout : « certaines chaînes ne sont pas disponibles via les décodeurs SFR/Numéricable (exclusivité câble) : TCM, CNN INT, BOOMERANG, CARTOON NETWORK, BOING, TOONAMI ».

Instagram s’est associé à PayPal pour proposer en bêta une nouvelle fonction baptisée Instagram Checkout. Disponible uniquement aux États-Unis, elle veut simplifier l’acte d’achat, les utilisateurs cliquant régulièrement sur les produits proposés.

Adidas, Anastasia Beverly Hills, Balmain, Burberry, ColourPop, Dior, Huda Beauty, H&M, KKW Beauty, Kylie Cosmetics, MAC Cosmetics, Michael Kors, NARS, Nike, NYX Cosmetics, Oscar de la Renta, Outdoor Voices, Ouai Hair, Prada, Revolve, Uniqlo, Warby Parker et Zara : les marques sont nombreuses à avoir répondu présentes pour la phase de test.

Le partenariat a un double avantage pour ses promoteurs. D’abord, fluidifier l’achat en supprimant les zones de friction. Ensuite, pour enchainer plusieurs achats sans avoir à valider à chaque fois ses coordonnées, puisque PayPal assurera le lien à chaque fois.

Les cartes Visa, Mastercard, American Express et Discover sont acceptées, de même que le compte PayPal lui-même. Chaque commande sera accompagnée d’un écran de suivi pour en vérifier le statut et la date de livraison estimée. Les commandes pourront être annulées ou retournées.

Le service sera progressivement déployé outre-Atlantique dans les semaines qui viennent. Les marques intéressées devront elles aussi attendre que la phase de test soit terminée. Aucune information n’a été donnée pour les autres marchés.

Le réseau social de Facebook permet désormais de réserver et payer ses billets directement en conversant avec l'assistant OUIbot, sans quitter la conversation. Pour en profiter, il faut par contre d'être « connecté à son compte client avec une carte de paiement enregistrée ».

Comme l'a repéré VentureBeat, la messagerie instantanée améliore son fil de conversation en vous permettant de citer et répondre à un message en particulier ; bien pratique pour les conversations de groupe. Elle rattrape en fait son retard sur d'autres services comme WhatsApp (qui appartient à Facebook).

Ainsi, en plus des emojis, vous avez désormais une option permettant d'ajouter un commentaire lorsque vous restez appuyé sur un message. Cette fonctionnalité est en cours de déploiement.