Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

« Et si le vrai luxe, c’était de télétravailler dans la ruralité, un ou deux jours par semaine, alors que le siège de son entreprise est à Bordeaux, Paris, Clermont‑Ferrand, Lille, Rennes, Strasbourg, Lyon, Marseille ou Toulouse... »

Pour inciter au télétravail, sujet ô combien revenu sur le devant depuis la pandémie, la députée Frédérique Meunier et plusieurs de ses collègues LR ont déposé une proposition de loi.

« Depuis le 17 mars, des millions de Français se sont retrouvés télétravailleurs, même pour les plus réfractaires d’entre eux. Combien de chefs d’entreprises ont découvert que leurs collaborateurs étaient toujours impliqués et efficaces ? »

Au-delà des questions sanitaires, ils devinent un « changement de mentalité ».

« Nous ne voulons plus travailler de la même manière que nos parents, et nos enfants le voudront encore moins ! Le télétravail va se développer considérablement dans les prochaines années ! ». Ils anticipent même un « exode urbain ».

Afin d’accompagner ce mouvement, leur « PPL » souhaite que l’entreprise, proposant le télétravail à ses salariés, se voie tout simplement exonérée des charges patronales correspondantes, pendant toute cette durée. 


Chargement des commentaires
À découvrir dans #LeBrief