Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

L'entreprise compte « associer plus étroitement ses salariés, au développement et à la performance du Groupe ». Jusqu'au 21 juin, 530 000 actions ordinaires sont ainsi mises en vente à 73,72 euros pièce.

Ce tarif correspond à la « moyenne des cours d'ouverture de l'action Fnac Darty sur le marché Euronext Paris durant les vingt jours de Bourse précédant cette décision, diminuée d'une décote de 20 % », explique le groupe.

Cette semaine, Fnac Darty envoie également des emails à ses clients pour les informer de la fermeture de son service de VOD FnacPlay lancé il y a trois ans. Un message identique est affiché sur le site du service. « Pas de panique ! Vous pouvez toujours accéder à vos films et séries acheté(e)s ou loué(e)s jusqu'à un mois après la date de location, sur vos applications FnacPLAY », précise le groupe.

De plus, vos achats ne seront pas perdus : « vos films/séries acheté(e)s sur FnacPLAY pourront bientôt être visualisé(e)s chez notre partenaire Canal VOD ». Vos informations personnelles (nom, prénom, adresse électronique, achats FnacPLAY) seront donc automatiquement transférées à Canal VOD, sauf si vous demandez expressément le contraire via ce lien. Vous avez jusqu'au 10 juillet.

Alors que le mouvement vers le 802.11ax commence doucement, les routeurs Wi-Fi 802.11ac continuent de se développer. C'est notamment le cas chez TRENDNet, qui annonce son TEW-829DRU.

Il dispose de deux flux sur la bande des 5 GHz (1 733 et 867 Mb/s) et d'un sur les 2,4 GHz (400 Mb/s), soit un débit maximum théorique de 3 Gb/s.

Le routeur a la bonne idée de proposer deux ports WAN en entrée (compatible failover et load balancing) et huit ports LAN faisant office de switch. Un port USB 3.0 est également présent. Le détail des caractéristiques techniques se trouve par là.

Le TEW-829DRU est d'ores et déjà en vente sur le site du fabricant, pour 329,99 dollars. Un tarif qui le positionne au niveau du AC5300 d'ASUS. Ce dernier est capable de tenir 5,3 Gb/s en débit, mais ne propose qu'un port WAN et quatre LAN.

Face à la fuite d'un email adressé à ses employés, Elon Musk a fini par le publier lui-même sur son compte Twitter. Tesla aurait grandi rapidement, entrainant des doublons de postes qu'il faut maintenant éliminer.

Même si la société n'a jamais dégagé de bénéfices annuels et que « le profit n'est évidemment pas ce qui nous motive », le constructeur automobile n'en brûle pas moins ses réserves de cash à grande vitesse : 700 millions de dollars sur le premier trimestre par exemple.

Les 9 % font quasiment tous partie des salariés de Tesla et ne concernent pas la partie production de la société. Il ne devrait donc pas y avoir de nouveau retard pour la Model 3.

Tesla ne reconduira pas non plus son accord avec Home Depot pour la vente de panneaux solaire. L'entreprise concentrera ses efforts sur ses propres boutiques en ligne et physiques.

La mouture 3.0.3 vient d'être annoncée par l'un de ses développeurs. Finalisée depuis fin mai, elle devrait arriver sur le Microsoft Store.

Parmi les nouveautés, le support de Chromecast (en test jusque-là) et d'Intel QSV pour l'accélération matérielle de la compression/décompression via les processeurs de la marque.

On notera au passage l'annonce de LibVLCSharp, qui permet une exploitation simplifiée de VLC dans des applications .Net/Mono/Xamarin.

Le service dédié aux discussions entre joueurs s'est imposé comme une référence ces dernières années, étendant son emprise bien au-delà de cette seule communauté. En parallèle, la fonction intégrée à la principale boutique de jeux sur PC stagnait.

Valve lance donc la bêta d'un nouveau Steam Chat, qui ressemble étrangement au nouveau venu. Il est désormais possible de mettre en favori des contacts, groupes et discussions.

Les discussions de groupe sont refondues, avec différents canaux texte et voix par communauté. Chaque discussion permet l'intégration d'images, de vidéos, liens et tweets. L'un des points forts de Discord, qui ringardise les fonctions de chat habituelles des plateformes d'éditeurs, à la Steam ou Battle.net.

Signalons qu'un mode invisible est enfin de la partie, pour se connecter au service ou consulter sa liste d'amis sans éveiller les soupçons. Les invitations à un groupe peuvent également passer par un lien, ce qui ne surprendra pas les habitués de Discord.

Il est désormais courant de voir des partenariats entre des sociétés de production françaises et de grandes plateformes américaines pour la diffusion de films et de séries. On a aussi vu Twitter s'intéresser au marché du contenu, notamment à travers le sport et des émissions spécifiques outre-Atlantique.

La situation évolue sur le marché français. Lagardère Studios propose en effet les 4 500 sketches de la série Un gars, une fille diffusée par France 2 à partir de 1999. On pourra retrouver « Chouchou et Loulou » à travers les cinq saisons (485 épisodes) sur Twitter, via le compte @ugufofficiel. La mise en ligne va se faire de manière progressive.

Les épisodes durent 5 à 7 minutes, ce qui peut finalement paraître long pour un tel média. Pour le moment, aucune publicité ne semble diffusée, ce qui pourrait changer par la suite.

Le fabricant profite de l'E3 pour dévoiler ses nouveautés, à commencer par un clavier G512. Il reprend le même design et les fonctionnalités du G513, avec le repose-poignet et la couleur argentée en moins. Il est par contre vendu 99,99 dollars, soit 50 dollars de moins que le G513.

Le fabricant en profite pour annoncer de nouveaux switchs baptisés GX Blue. Comme les MX Blue de Cherry, ils produisent un clic spécifique lorsque vous appuyez sur la touche. Les caractéristiques techniques détaillées des switchs sont disponibles par ici.

Les GX Blue sont disponibles sur les claviers G513 et G512 de Logitech, en plus des Romer-G Tactile et Romer-G Linear. Vous avez déjà le choix sur le G513 (prix identique quels que soient les switchs), alors que les GX Blue arriveront dans un second temps sur le G512.

Cette année devrait être intéressante à plus d'un titre puisque de nombreuses nouvelles générations de produits sont attendues. Ce sera également le cas de la première carte graphique « Next Gen » du géant de Santa Clara.

Une annonce qui intervient tôt, alors que les dernières rumeurs évoquaient une mise sur le marché d'ici plusieurs années. Intel veut sans doute préparer le terrain, mais aussi montrer une certaine confiance en affichant des plans à long terme. Ce qui n'est pas forcément un gage de réussite.

On se souvient ainsi que Raja Koduri, en charge de ce projet et précédemment chez AMD, avait beaucoup communiqué (de manière assez enthousiaste) sur les Radeon RX Vega… avec le résultat que l'on connaît.

Intel n'en dit pas plus, le lien de son annonce renvoyant simplement vers celle de la nomination de Koduri. On ne sait donc pas quel niveau de performances est visé, quel marché, ou quel niveau de prix.

À défaut d'IDF en septembre, nous devrions en apprendre un peu plus à l'occasion des prochains CES et Computex, mais aussi lors de conférences plus spécialisées.

Alors que les enceintes connectées viennent d'arriver en France, la plateforme de streaming audio misant sur la haute fidélité s'intègre doucement dans Alexa.

Contrairement à Spotify et Deezer (pour ne citer qu'eux), il n'est pas encore question d'accéder à l'ensemble des fonctionnalités de streaming, mais simplement de s'intégrer dans le « Flash quotidien » de l'assistant numérique.

Ainsi, lorsque vous demandez « Alexa, quelles sont les nouvelles ? », l'assistant pourra vous répondre avec l’actu musicale de Qobuz. L'ensemble des fonctionnalités de streaming arrivera « plus tard dans l’année » précise la plateforme.

Annoncée le mois dernier, cette nouvelle exigence du service entre en vigueur aujourd'hui. Ainsi, lorsqu'une connexion est effectuée via Twitter et que l'utilisateur est renvoyé vers une page, cette dernière doit avoir été déclarée. Cela se passe par ici.

Si rien n'a été fait, la procédure échouera. En tant qu'utilisateur, si vous commencez à rencontrer des soucis avec des sites et applications proposant une connexion Twitter, la cause pourrait bien être toute trouvée.

Pour rappel, Qualcomm avait annoncé son CPU Centriq 2400 en novembre dernier, « le premier processeur serveur en 10 nm au monde ». Selon Bloomberg, la société explorait la possibilité de vendre ou d'arrêter sa branche serveur.

Aujourd'hui, Cristiano Amon, président de la société, explique à Reuters qu'il ne souhaite pas laisser tomber ce marché. La société n'a par contre pas précisé si elle avait vraiment eu l'intention de vendre cette division.

Afin de gagner en efficacité, la section travaillant sur les processeurs pour serveurs sera intégrée à la division Qualcomm CDMA Technologie qui s'occupe des terminaux mobiles, précise le dirigeant.

Il y a tout juste un an, Prixtel dévoilait son forfait « gratuit » avec publicités Blu. Comme nous l'avions détaillé, il s'agit essentiellement d'un compte prépayé que l'on recharge par des « éclairs », la monnaie virtuelle du service. On peut en gagner en visionnant des publicités, en ajoutant un écran de verrouillage publicitaire, en installant des applications, etc.

L'offre est restée en bêta plusieurs mois, avant de se lancer dans le grand bain en janvier de cette année. Aujourd'hui, un an après le début de sa bêta, l'opérateur fait un point d'étape. Les utilisateurs ont « gagné au total 101 553 264 éclairs qui ont été transformés en communication télécom gratuite : la communauté a généré plus de 20 000 Gigas de datas, 6 millions de SMS/MMS et plus de 40 000 heures d’appels émises ».

L'opérateur en profite pour faire quelques changements dans son application : « nouvel univers, amélioration de l’interface pour une navigation plus fluide, nouveau personnage et de nouvelles fonctionnalités dont le cashback ».

L'application iOS, pourtant annoncée, n'est toujours pas disponible.

C'est une indiscrétion qui a permis à h0x0d de publier ce qui ressemble à une vidéo officielle de présentation, découpée en deux parties.

On peut y voir un renouvellement global de l'interface d'Office à base de Fluent Design System, le nouveau langage graphique de Microsoft. La modernisation est visible, via une simplification de l'affichage et des animations auparavant inexistantes.

La vidéo montre à la fois des évolutions dans les logiciels et dans les versions web, qui semblent nettement plus réactives. Elles récupèrent au passage les mêmes transformations visuelles que la suite classique.

Aucune date n'est donnée sur l'arrivée de ces changements. Le fait que la vidéo de présentation existe suggère qu'un test pourrait être prochainement proposé, à moins que l'éditeur soit assez sûr de lui pour lancer directement cette mouture au travers d'une mise à jour Office 365.

On ne sait d'ailleurs pas si Office 2019, attendu pour la fin de l'année, inclura ces nouveautés, ou si Microsoft les gardera pour ses abonnés.

Justin Su, derrière la crypto-monnaie TRON, a officiellement acquis la société, aujourd'hui derrière le client µTorrent, rapporte Variety. L'opération ne serait pas encore finalisée.

La tentative de rachat avait été révélée le mois dernier, quand Justin Su a attaqué la société en justice. BitTorrent Inc. aurait violé une clause de l'accord d'acquisition. La plainte aurait été abandonnée depuis.

Comme d'autres, TRON promet des applications décentralisant Internet, via une blockchain. La devise vaut environ 4,78 milliards de dollars, dont 1,65 milliard appartienent à la fondation TRON de Justin Su.

Malgré ses ambitions, BitTorrent Inc. n'est jamais devenu le géant qu'il espérait. Ces dernières années, les problèmes se sont d'ailleurs multipliés. La direction a ainsi été chamboulée en 2016, avec le départ de l'un de ses co-PDG et la fermeture de son studio de contenus, avant les abandons de son service de diffusion en direct et de Sync (devenu Resilio Connect).

Comme prévu, le fabricant tenait hier une conférence pour dévoiler son nouveau smartphone haut de gamme, avec des bordures fines et surtout sans encoche. Contrairement à Lenovo avec son Z5, Vivo a tenu sa promesse avec son Nex (auparavant connu sous le nom Apex).

Le fabricant utilise un lecteur d'empreintes digitales placé sous l'écran, un capteur optique pour selfie (8 Mpx) rétractable et une technologie Screen SoundCasting afin de diffuser du son via l'écran. Le fabricant affirme que cette solution propose « des basses plus puissantes et des aigus plus doux », à confirmer évidemment.

Vivo peut ainsi intégrer un écran Super AMOLED de 6,59 pouces occupant pas moins de 91,24 % de la face avant, « le meilleur rapport de l'industrie » selon le fabricant. Pour rappel, l'iPhone X est à 82 % environ. Le Nex n'est pas totalement sans bordure : celle du haut mesure 2,16 mm, contre 1,71 mm sur les côtés et 5,08 mm sur le bas.

Pour le reste, il exploite un Snapdragon 845 avec 8 Go de mémoire vive, 128 Go de stockage, deux capteurs optiques à l'arrière (12 et 5 Mpx), un assistant vocal maison Jovi, de « l'intelligence artificielle » pour le traitement des photos, etc. Le smartphone sera livré avec Funtouch OS 4.0, basé sur Android 8.1.

Côté tarif, il est question de 4 498 yuans (environ 600 euros avec une simple conversion), mais avec une disponibilité en Chine uniquement. Une version plus accessible avec un Snapdragon 710 et 6 Go de mémoire vive est également de la partie à 3 898 yuans (environ 520 euros).

La procédure va se dérouler en trois phases, menant à l'utilisation obligatoire du Web Store pour installer des extensions.

Depuis hier, toute nouvelle extension publiée ne peut être installée que depuis le Store. Un éditeur ne peut donc plus placer un bouton d'installation directe sur son propre site. À la place, l'appel sera transmis au Store, qui s'ouvrira sur la fiche correspondante.

Dès le 12 septembre, cette limitation s'appliquera à toutes les extensions existantes. Ce sera donc la vraie bascule. Début décembre, Chrome 71 supprimera tout simplement la méthode d'installation directe de l'API concernée. Le conseil donné par Google est donc simple : modifier les liens vers les extensions pour les réorienter vers leurs fiches dans le Web Store.

Il y a pour la firme un avantage clair à ces interdictions : la sécurité. Les liens renvoyant obligatoirement vers la fiche, les avis des utilisateurs et d'éventuels avertissements pourront être lus par l'internaute. Aujourd'hui, une extension malveillante peut s'installer en deux clics.

Le réseau social rappelle qu'il dispose de règles relatives aux publicités et aux annonces, mais qu'elles ne s'appliquent pas aux mauvaises expériences d'achat, notamment après avoir cliqué sur une publicité Facebook avant d'acquérir un produit.

L'entreprise affiche sa volonté d'y remédier en sanctionnant les vendeurs indélicats. Pour cela, un nouvel onglet Activité publicitaire récente permet de consulter les pubs avec lesquelles vous avez récemment interagi. Vous pouvez laisser un commentaire et répondre à un questionnaire.

Les sociétés avec un grand nombre de retours négatifs seront contactées par Facebook, qui leur laissera « une chance de s'améliorer avant de prendre d'autres mesures ». Si la situation ne s'améliore pas, le nombre d'annonces pouvant être diffusées par cette société sera diminué, voire réduit à néant si besoin.

Mine de rien, le casque HoloLens commence à sérieusement accuser le poids des années. Présenté en 2015, il n'a pas changé d'un iota, même si la partie logicielle a grandement évolué.

Selon les dernières rumeurs, la nouvelle version, portant le nom de code Sydney, serait en préparation pour une commercialisation prévue au premier trimestre 2019.

Les améliorations seraient significatives et générales. L'écran serait ainsi bien meilleur, fournissant très probablement un plus grand champ de vision, point clairement améliorable sur la version actuelle.

Il serait nettement plus léger, plus confortable et, surtout, beaucoup moins cher. La seule manière d'obtenir le HoloLens actuellement est en effet d'acheter le kit développeurs, dont le tarif n'a pas changé depuis la Build 2016 : 3 000 dollars.

Au vu des évolutions sur la réalité augmentée dans Windows 10, il est clair que Microsoft a besoin d'un casque bien plus accessible pour montrer de quoi l'entreprise est capable dans ce domaine. Après tout, le HoloLens premier du nom n'a jamais été pensé comme un produit grand public.

Le service de chauffeurs privés, qui a repris l'activité sud-asiatique d'Uber, a levé de nouveaux fonds. Le constructeur automobile l'a donc menée, valorisant la société à 10 milliards de dollars. Toyota gagne un siège au conseil d'administration et un poste dans l'équipe de direction.

En août, Grab confirmait un premier investissement de Toyota (via son Next Technology Fund), d'un montant inconnu. Elle avait acquis 2,5 milliards de dollars sur l'été, dont 2 milliards de Didi et SoftBank.

Le moteur affiche désormais des informations pratiques pour les étudiants en recherche d'une université, sur les conditions d'admission, le coût de la vie étudiante ou encore le taux de réussite pour différentes filières.

Bien entendu, Google souligne l'intérêt pratique de cette intégration, qui évite de visiter tout autre site. Les informations proviennent du ministère américain de l'Éducation. L'ensemble est pour le moment disponible sur mobile, et une partie sur la version web de bureau.

Après des rumeurs insistantes, c'est finalement fait. Le jeu d'Epic Games est disponible depuis hier sur la console de Nintendo. Le titre peut être récupéré depuis l'eShop.

L'éditeur explique que « sur la Nintendo Switch, Fortnite Battle Royale est le même jeu que vous connaissez sur PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac et mobile ». C'est-à-dire iOS uniquement dans le dernier cas puisque le titre n'est toujours pas disponible sur Android.

Le cross-play sera possible avec les PC, Xbox One, Mac et mobile, comme le confirme Snake Chester sur Twitter (RP Epic Games). La console PS4 est donc absente, ce qui n'est pas spécialement une surprise puisque le cross-play entre Xbox One et PS4 n'était déjà pas possible.

Fin novembre, la justice américaine bloquait ce rapprochement entre deux géants. Même son de cloche pour Donald Trump qui estimait qu'elle formerait « une concentration trop importante de pouvoirs dans les mains de trop peu de personnes ».

Mais le juge Richard Leon en a décidé autrement : il « a donné mardi son autorisation inconditionnelle à cette fusion à 85 milliards de dollars » explique l'AFP. « Le gouvernement a tenté le coup et a perdu » ajoute le juge lorsqu'il énonce sa décision dans la salle d'audience à Washington.

Le ministère de la Justice se dit déçu, mais n'a pas précisé s'il comptait faire appel. Une fois validée, la fusion entre les deux mastodontes promet d'être animée en raison de la taille de ce nouveau géant.

Les deux thèmes sont apparus avec le Pixel 2 et étaient spécifiques au Pixel Launcher. Actuellement, ils sont présents dans la Preview d'Android P, sous la même forme. L'utilisateur ne peut choisir qu'indirectement entre les deux : le thème s'adapte au fond d'écran. Pour utiliser le sombre, il faut donc un fond à dominante sombre.

Des utilisateurs ont demandé que cette bascule puisse se faire manuellement, afin par exemple d'avoir toujours un thème sombre, quel que soit le fond d'écran. Dans l'Issue Tracker d'Android, Google a répondu que la requête avait été acceptée et qu'un réglage apparaîtrait dans une prochaine Preview d'Android P.

Notez que pour l'instant, le thème sombre comprend le panneau de contrôle, le fond des dossiers et celui de la grille complète des applications. Pour peu que l'on ouvre les Paramètres, le fond reste d'un blanc violent. Au vu de la taille toujours plus grande des écrans, Google devrait proposer une version plus reposante pour les yeux.

Après les entreprises, les utilisateurs classiques peuvent prétendre à la Preview d'Office 2019 sur Mac, prochaine mouture de la licence perpétuelle.

Rappelons que cette version (comme celle pour Windows) ne fait que rattraper son retard sur les abonnés Office 365 en intégrant les nouveautés publiées mois après mois pour Office 2016.
La liste des nouveautés a donc un air de déjà-vu : outils supplémentaires pour le stylet, personnalisation du ruban, mode Concentration pour Word, nouvelles transitions dans PowerPoint, chartes et graphiques supplémentaires dans Excel, boîte de réception prioritaire et ainsi de suite.

Pour les abonnés Office 365, cette version n'apporte donc rien et ne concerne finalement que ceux ne souhaitant ou pouvant pas encore passer à l'offre cloud. Aucune évolution particulière d'interface n'est à noter, hors celles liées aux fonctions ajoutées.

Office 2019 sortira au cours du second semestre, sur macOS comme sur Windows.

L'organisation, spécialisée dans le suivi du spam, a mis à jour son classement des pires domaines de premier niveau. En tête du classement, le « .men », dont 60 % des 73 000 noms polluent les boites e-mail. Il est suivi du « .gq » (54,5 % de 170 000 noms) et de « .loan » (59 % de 64 000 noms). À noter que près des deux tiers des « .click  » sont marqués par Spamhaus.

Ces extensions sont donc à éviter tant que possible. Plus leur réputation est mauvaise, plus les chances sont grandes qu'un e-mail émis via un des noms de domaine associés soit identifié comme spam. Spamhaus rappelle qu'il ne s'agit que de son corpus, certes large, mais bien incomplet.