Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Le chercheur en sécurité Matthew Blaze a cédé son nom de domaine, enregistré en 1993. Ces dernières années, il aurait reçu de nombreuses offres pour son adresse, dont certaines sérieuses.

« Cela avait de moins en moins de sens de le garder » vu l'importance prise par les sujets crypto, justifie-t-il. Il ne sait pas ce qu'en fera le nouveau propriétaire.

L'acquéreur est Monaco, une société hong-kongaise derrière une plateforme de gestion de crypto-monnaies, et une carte Visa. Elle a levé 25 millions de dollars (via une ICO). Le nom de domaine aurait attiré des offres allant jusqu'à 10 millions de dollars, même si le prix dépensé par Monaco n'est pas indiqué.

Cette vente a de quoi surprendre. Matt Blaze est un expert reconnu de la cryptographie, d'habitude très critique du détournement de l'abréviation « crypto » pour les crypto-monnaies.

Cette appropriation est même devenue une source de frustration pour certains experts en sécurité, qui s'estiment spoliés de leur vocabulaire. D'autant que les crypto-monnaies ne font pas forcément appel à la cryptographie.

« Je ne pense pas que confondre cryptographie et monnaies numériques soit bon pour les deux domaines sur le long terme, surtout vis-à-vis de leur perception par le public et les législateurs » note Blaze, regrettant que les deux soient déjà si interconnectés dans l'esprit des amateurs de crypto-monnaie.

Le gouvernement a publié un arrêté, daté du 4 juillet, recensant l'ensemble des zones que les opérateurs auront la responsabilité de couvrir, en vertu de nouvelles licences pour les fréquences mobiles. Certaines communes comptent plusieurs points hauts.

Cette nouvelle tentative de couvrir ces communes oubliées provient d'un accord mobile, signé le 14 janvier, au contenu toujours secret. Le secrétaire d'État Julien Denormandie a depuis promis la publication avant fin juin d'une liste de 600 communes à connecter cette année. Elle avait déjà mis en ligne un dossier de presse avec 485 communes prévues sur la période.

Un abonnement à Canal+ donne accès au service myCanal avec un certain nombre de flux simultanés. Un ou deux selon les cas.

Plutôt que de revoir ce nombre à la hausse pour rendre son offre plus intéressante, notamment face aux acteurs de la SVOD, le groupe propose cette amélioration sous forme d'une option payante.

Ainsi, les abonnés peuvent ajouter un ou deux flux simultanés à leur abonnement, pour quatre euros par mois et par flux, mais pas plus. On notera que si vous optez pour deux flux, aucune remise ne vous sera proposée.

Canal précise également qu'une limite à trois flux par abonnement est imposée. Ainsi, « l'option 2 flux n'est pas disponible pour les offres L’INTÉGRALE et pour les offres digitales myCANAL avec engagement ».

En fin de semaine dernière, nous apprenions que Micron avait été condamné en Chine et devait arrêter d'y vendre des puces. Le fabricant s'étonnait de ne pas avoir été notifié par le tribunal, ce qui est désormais chose faite.

Micron explique que cette action en justice d'UMC et Jinhua serait le retour de baton d'une plainte civile pour détournement de secrets commerciaux, déposée par ses soins contre ses deux concurrents.

L'injonction préliminaire du tribunal de Fuzhou impose à Micron d'arrêter la fabrication, vente et importation de certaines barrettes de mémoire vive et SSD des marques Crucial et Ballistix en Chine. Ces produits représentent environ 1 % du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise.

« Micron se conformera à la décision tout en demandant au tribunal de Fuzhou de la reconsidérer ou de la suspendre » affirme la société. Joel Poppen, avocat général de Micron, s'étonne que « le tribunal de Fuzhou ait rendu cette décision préliminaire avant de permettre à Micron de présenter sa défense ». « Nous croyons fermement que les brevets ne sont pas valides » ajoute-t-il.

Elle a dépassé cette limite ce week-end, avec 2 000 277 articles à l'heure actuelle. Cinq éditions ont pour le moment franchi ce cap : en anglais (5,7 millions), en cebuano (5,4 millions), en suédois (3,8 millions) et en allemand (2,2 millions). Le néerlandais est en embuscade avec 1,9 million.

Un bandeau « 2 000 000 d'articles » a été ajouté au logo pour l'occasion. La version française en profite pour revendiquer, toutes langues confondues, 48 268 944 articles avec « plus de deux milliards et quatre cents millions de modifications », là encore toutes versions linguistiques confondues.

L'agence spatiale avait prévenu en mars dernier : le satellite risquait de tomber en panne sèche. Pour rappel, il est spécialisé dans la détection d'exoplanètes grâce à la méthode des transits (lire nos explications).

La pression ayant récemment chuté et atteint un très bas niveau, décision a été prise par la Nasa de mettre le satellite en veille afin d'économiser son énergie. Il se réveillera début août pour transmettre au Deep Space Network les données qu'il a en mémoire sur la 18e campagne d'observation.

L'agence prévoit ensuite de relancer les opérations jusqu'à ce que le satellite tombe en panne sèche.

En avril dernier, l'entreprise (rachetée l'année dernière par Abbott Laboratories) prévenait que des correctifs étaient disponibles pour plusieurs de ses DAI.

Trois mois plus tard, la FDA (Food and Drug Administration) – qui régule notamment les médicaments et le matériel médical – émet une série de notices de rappel.

740 000 appareils sont concernés environ. Les patients concernés sont invités à en parler avec leur médecin ou dans la structure accueillant les visites de contrôle. La mise à jour, impliquant un remplacement du firmware, est censée être simple et rapide.

Certains appareils parmi les plus vieux ne peuvent cependant être mis à jour. St. Jude Medical précise à leur sujet qu'il sera potentiellement obligatoire alors de désactiver le signal radio-fréquences. Le geste n'est pas anodin, puisqu'il permet le suivi à distance du patient.

Le fabricant, dans les fiches de rappel de la FDA, évoque une « couche de sécurité » supplémentaire dans ces firmwares. Une manière polie d'annoncer un correctif, dont le rôle est bien de colmater une ou plusieurs brèches.

StarTribune, qui relate les faits, indique qu'il y a un danger potentiel pour la santé. Chez Abbott Laboratories, on tempère : « Les appareils utilisant ce type de logiciel requièrent de temps à autre une mise à jour, puisque la technologie et la sécurité évoluent ».

Le but de ce sondage est clair : « évaluer si les règles doivent être modifiées ou non ». Le questionnaire est accessible à l'ensemble des personnes et/ou institutions souhaitant faire part de sa position sur le sujet. Vous avez jusqu'au 16 août.

Pour rappel, le sujet revient régulièrement sur le tapis depuis quelques mois. Dernier exemple en date, un vote du Parlement européen pour « une évaluation détaillée de l’actuel système de changement d’heure semestriel et, si nécessaire, à une révision des règles ». Une résolution adoptée avec 384 voix pour, 153 contres et 12 abstentions.

La société de Richard Branson signe un accord-cadre avec les sociétés locales Sitael et Altec afin de proposer des vols spatiaux depuis l'Italie.

Pour rappel, le schéma actuel de Virgin Galactic est de faire décoller un porteur WhiteKnightTwo (nom de code Eve) avec un avion suborbital VSS Unity attaché. Celui-ci est ensuite largué puis grimpe avec son propre moteur jusqu'à plus de 100 km d'altitude afin d'entrer dans l'espace, avant de redescendre sur Terre.

« Ce partenariat pourrait permettre à Virgin Galactic d'envoyer la première personne de l'histoire dans l'espace depuis le sol italien ». L'avion sera basé à Grottaglie, une région située dans le talon de la « botte » italienne.

Jeff Bezos avait déjà fait part de son intention d'établir une colonie humaine sur la Lune, avec ou sans les agences spatiales européenne et américaine.

Récemment, A.C. Charania (directeur du développement chez Blue Origin), profitait de la conférence NewSpace pour donner un calendrier : une mission d'atterrissage lunaire devrait se dérouler au cours des cinq prochaines années, comme le rapporte GeekWire.

C'est la « première étape pour développer cette capacité pour le pays, pour d'autres clients à l'échelle internationale, et être en mesure de poser plusieurs tonnes à la surface de la Lune [...] Toute présence humaine permanente sur la surface de Lune nécessitera une telle capacité » ajoute Charania.

Le dirigeant tend la main vers les agences spatiales mondiales pour travailler ensemble sur ce projet… qui sonne comme un écho à la Space Policy Directive-1 de Donald Trump prévoyant de renvoyer des hommes sur la Lune, pas seulement pour y poser un drapeau.

Cette opération à 6 milliards de dollars avait été annoncée en novembre 2017. Pour rappel, Cavium est un fabricant de semi-conducteurs spécialisé dans le stockage et les connexions sans fil.

Trois anciens de Cavium rejoignent au passage le conseil d'administration de Marvell : Syed Ali, Brad Buss et Edward Frank.

Après des mois d'attente, c'est donc fait : le fabricant de smartphones s'est lancé dans le grand bain. L'opération est deux fois moins importante que prévu avec une levée de 4,72 milliards de dollars pour 10 % de son capital, soit une valorisation de près de 50 milliards de dollars, loin des 100 milliards évoqués par certains.

De plus, le soufflé est rapidement retombé comme l'explique Les Echos : « À l'ouverture, l'action Xiaomi s'affichait à 16,60 dollars de Hong Kong, en repli de 2,35 % par rapport au prix d'introduction de 17 dollars ».

Rappelons que la société annonce des pertes régulières : 5,7 milliards d'euros en 2017, 0,93 milliard au premier trimestre et 1,1 milliard sur le second.

Le New York Times s'est penché sur le cas de cette société américaine qui, sous couvert de recommandations personnalisées, « espionne » ses utilisateurs avec son programme Samba Interactive TV.

« Une fois activée, Samba TV peut suivre presque tout ce qui apparaît sur la TV chaque seconde, en analysant essentiellement des pixels pour identifier les émissions et les publicités, ainsi que les programmes sur Netflix et HBO, et même les jeux vidéo sur le téléviseur » expliquent nos confrères.

Ils ajoutent que le tracking peut aller encore plus loin, notamment sur les opinions politiques, devinant si les utilisateurs regardent des médias conservateurs ou libéraux. Samba TV a signé des accords avec une douzaine de fabricants, dont Sony, Sharp, TCL et Philips.

Pour cibler toujours plus, l'application peut aussi identifier et analyser d'autres objets de la maison partageant la même connexion Internet que le téléviseur.

Samba TV affirme respecter les consignes de la Federal Trade Commission en matière de confidentialité des données. La société ne vend pas directement les données récoltées, mais permet aux annonceurs de cibler toujours plus finement leurs publicités, sur tous les objets de la maison.

Les mauvaises nouvelles continuent pour HTC. Après le licenciement de 1 500 personnes à Taïwan, les revenus du fabricant sont de 2,2 milliards de dollars taïwanais (61,5 millions d'euros) au mois de juin, contre 2,45 milliards (68,5 millions d'euros) en mai et surtout 6,9 milliards (193 millions d'euros) en juin de l'année dernière.

Interrogés par Reuters, deux analystes donnent leur point de vue : « Dans le segment haut de gamme, les ventes de leur téléphone phare ont été inférieures aux prévisions cette année ». Concernant l'entrée et le moyen de gamme, « les nouveaux modèles ne présentent ni nouvelles caractéristiques, ni rapport performance/prix élevé, ce qui influence les ventes ».

Pour rappel, en septembre dernier, HTC a vendu une partie de sa division smartphones à Google, pour 1,1 milliard de dollars.

C'est ce que promet le service de streaming musical français, dans un entretien fin juin.

Centré sur la qualité audio (avec deux millions de titres en Hi-Res) et l'éditorialisation, il aura fort à faire outre-Atlantique, entre les mastodontes Spotify et Apple Music et face à d'autres services misant sur la qualité, comme Tidal.

La société prévoit de nouvelles fonctions avant son entrée américaine. Un domaine dans lequel elle affiche un important retard face à la concurrence, en premier lieu Spotify et ses recommandations personnalisées.

Le constructeur continue de dévoiler des modèles qui se distinguent par leurs possibilités plus que par leur format ou leurs composants de base.

Ainsi, ce modèle utilise un châssis et une connectique déjà vus chez Shuttle, avec un processeur Celeron J4005 (Gemini Lake) d'entrée de gamme. Il fait cependant la différence sur ses options.

En effet, ce produit peut être livré avec un module WWN01 de la marque, qui prend la forme d'une carte M.2 avec deux larges antennes. L'ensemble peut accueillir une carte SIM prévue pour la 4G (débit non précisé).

Une avancée sans doute permise par la montée en puissance des PC « always connected », poussés par Microsoft et Intel notamment. De quoi intéresser ceux qui ont un usage nomade d'une telle machine ou qui ont des besoins de connectivité spécifiques.

Shuttle indique que le tarif de cette machine est de 202 euros TTC, sans précision sur le module 4G. Les premiers exemplaires sont attendus pour le mois d'août.

John Hanke, fondateur et PDG de Niantic, affirme à Variety que le jeu de réalité augmentée sera adapté en série animée cet automne (aux alentours d'octobre).

« Le dessin animé se penchera sur l’univers Ingress et permettra aux spectateurs d'en découvrir une partie d’une manière tout à fait unique » explique le dirigeant. C'est également un bon moyen pour Niantic de promouvoir son jeu, dont le prochain opus, Ingress Prime, devrait arriver d'ici la fin de l'année.

Avec la dernière hausse de 2,4 % de l'action Facebook, le co-fondateur du réseau social voit sa fortune personnelle grimper de 1,88  milliard de dollars pour atteindre 81,6 milliards, selon le dernier bilan des milliardaires de Fortune.

Il dépasse ainsi Warren Buffet qui ne gagne « que » 54,6 millions de dollars pour un total de 81,2 milliards. Le top 3 est désormais composé de Jeff Bezos qui caracole en tête avec 142 milliards, Bill Gates avec 94,2 milliards et enfin Mark Zuckerberg. Tous trois ont fait fortune dans le monde de la technologie, une première dans ce classement selon Fortune.

Bernard Arnault, le premier Français, est à la sixième place avec 73,2 milliards de dollars.

Nouvelle préversion pour Windows, avec une fois de plus des améliorations pour Edge.

L’April Update avait déjà enrichi le mode lecture, Microsoft lui ajoute des thèmes de couleurs, en plus des traditionnels modes clair, sombre et sépia. D’autres options permettent de plus espacer les mots ou encore de surligner le passage en cours de lecture vocale.

Parmi les autres améliorations, une nouvelle barre de sauvegarde des mots de passe, une barre d’outils apparaissant au survol d’un document PDF, l’ajout d’ombres sur différents menus et autres éléments de contrôle.

Deux autres nouveautés concernent le système. D’abord, une fonctionnalité pour l’éditeur de base de registre (si si) : l’autocomplétion dans la barre d’adresses. Les raccourcis Ctrl+Backspace et Ctrl+Suppr permettent de supprimer respectivement le dernier mot ou le mot suivant.

Ensuite, une nouvelle page « Paramètres Windows HD Color » fait son apparition dans les options d’affichage. Elle résume les capacités HDR de l’écran et les options liées aux jeux et à la lecture de contenus adaptés.

Cette build 17711 n’est disponible que dans le canal rapide pour les inscrits au programme Insider. Microsoft tient pour l’instant sa promesse d’un nombre accru de préversions, mais pas dans le canal lent, qui n’en a reçu qu’une dans l’actuelle branche RS5.

Dans son document, le fabricant ne précise pas le nombre d'actions qui seront mises en vente ni leur prix. Selon plusieurs sources, la valorisation de l'entreprise pourrait être entre 2,5 à 3 milliards de dollars.

Dans son dossier déposé à la SEC, Sonos affirme avoir écoulé plus de 19 millions de produits (au 31 mars 2018), installés dans 6,9 millions de foyers. L'une des forces de Sonos est visiblement de fidéliser les clients : 61 % d'entre eux disposent de plus d'un appareil.

La société revendique un chiffre d'affaires de 992 millions de dollars l'année dernière, avec des pertes de 14 millions, contre 901 millions et 38 millions en 2016. Au premier semestre de son année fiscale 2018, les revenus sont de 655 millions pour des bénéfices de 13 millions, contre respectivement 555 millions et 15 millions sur premier semestre 2017.

Chrome Duplex est un nouveau design de la barre d'outils en cours de test sur le navigateur depuis plusieurs mois.

Lors de la Google IO début mai, le géant du Net annonçait Google Duplex (lire notre compte rendu), un assistant vocal qui veut se faire passer pour humain. Rien à voir avec Chrome Duplex, malgré la proximité des deux noms.

Comme l'a repéré Android Police, Chrome Duplex changera prochainement de nom pour devenir Chrome Duet et éviter une confusion. Un choix finalement assez logique puisque Chrome Duplex – pardon Chrome Duet (duo en français) – se propose de scinder la barre d'URL en deux.

Les joueurs inscrits dans le canal Preview Alpha sont prévenus : la build 17712 va déclencher un rafraîchissement des paramètres de la console.

Comme pour Windows 10, cette fonction ne touche pas aux applications installées et données personnelles, mais une partie des paramètres sera remise à zéro. Les testeurs devront notamment passer par l’assistant de configuration initial.

Explication donnée par Microsoft, une corruption du cœur du système présente depuis plusieurs builds. Le correctif est présent dans la nouvelle préversion mais réclame ce rafraîchissement pour en finaliser l'installation.

L’éditeur s’excuse pour la gêne occasionnée. Ce genre de risque est pourtant inhérent aux programmes de test, particulièrement en canal Alpha, le code étant moins testé. Le prix à payer pour s’essayer aux nouveautés avant tout le monde.

La build 17712 n’en apporte d’ailleurs toujours aucune. Là aussi, Microsoft avait prévenu : d’abord le nouveau socle et les correctifs, les fonctionnalités viendront après.

Les préversions actuelles filent pour rappel vers la future version 1810, attendue pour octobre ou novembre. Elle sera le pendant console de la 1809 pour Windows 10.