Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Après avoir dévoilé son projet de passer la limite de longueur des messages publiés sur Twitter à 280 caractères, l'équipe évoque une autre possibilité à venir, dévoilée de manière peu habituelle : la sauvegarde des tweets.

@jesarshah, Product Manager pour le service de Micro-blogging, a indiqué en effet avoir travaillé sur une telle fonction dans le cadre d'une « Hack Week » et veut désormais le peaufiner. Elle publie une vidéo détaillant son fonctionnement et propose aux intéressés de lui faire des retours avec le hashtag #SaveForLater.

Mais, dans la foulée, son annonce a été reprise par Keith Coleman, vice-président en charge du « Produit ». Il est venu confirmer que cette intégration était prévue pour un déploiement global dès qu'elle serait prête. Aucune date n'a été donnée pour le moment.

La sauvegarde de tweets est présentée ici comme une demande forte de la part des utilisateurs. Le « story telling » de cette annonce doit ainsi montrer que l'équipe est désormais à l'écoute.

Il sera intéressant de voir si l'édition de tweets ou la possibilité de publier des textes qui dépassent les 140 ou 280 caractères seront également évoquées, évitant ainsi d'avoir à utiliser des services spécifiques.

Dans un peu plus de deux mois, le prochain épisode des aventures de La Guerre des Étoiles sera à l’affiche. En attendant, voici une nouvelle bande-annonce pour le prochain opus baptisé Les Derniers Jedi.

Nous y retrouvons évidemment « deux puissances brutes » : Rey et Kylo Ren, avec une main tendue de l’un vers l’autre. Luke Skywalker est également présent, pour lâcher quelques mots : « Je n'ai vu cette puissance brute qu'une fois. Ça ne m'avait pas effrayé alors, maintenant si ». On vous laisse découvrir le reste en images.

Récemment, on a pu voir une pluie de publications sur le thème « les Radeon RX Vega battent une GeForce GTX 1080 Ti dans Forza Motorsport 7 ».

Sans doute inspirées par l'équipe marketing d'AMD, ces analyses focalisées sur un jeu n'étaient sans doute pas du goût de NVIDIA. La société a donc décidé de réagir.

Elle vient donc de publier un pilote « Game Ready » apportant des optimisations pour différents titres comme The Evil Within 2, La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre, Arktika.1, mais surtout Forza Motorsport 7. Dans son billet d'annonce de cette mouture 387.92, on apprend que des gains de performances de 15 à 25 % sont attendus sur le titre de simulation automobile.

« Notre équipe en charge des pilotes a passé un temps considérable à développer des améliorations et des optimisations pour les différents jeux avant leur lancement mais aussi une fois qu'ils sont disponibles » précise NVIDIA qui semble avoir du mal à digérer d'avoir été pris en faute sur le sujet.

Gageons que son équipe marketing saura proposer à nos confrères de recommencer leurs tests avec ces pilotes, afin de voir qui des RX Vega ou des GeForce s'en tire le mieux… jusqu'à la semaine prochaine ?

L’opérateur avait jusqu’au 8 octobre pour attaquer le choix de NGE-Altitude, désigné pour construire 900 000 prises fibre sur la région, pour 1,3 milliard d’euros – le plus grand contrat du pays, dans sa région natale. Contacté par Contexte, il confirme avoir déposé un recours.

La vexation infligée par le Grand Est a eu son importance, alors que SFR était finaliste sur ce marché public. Michel Combes, président du groupe, s’était fendu d’une lettre de menace, celle de déployer sa fibre en parallèle du réseau public... Avant de promettre la couverture du pays à ses frais d’ici 2025.

Depuis, l’opérateur est vu comme un risque pour le plan France THD, déclenchant des mouvements que l’Agence du numérique tente de contenir. En réponse, le gouvernement compte maintenant laisser plus de place à l’investissement privé. Pour sa part, SFR draguerait des communautés de communes pour grignoter des lignes des réseaux publics, notamment dans le Grand Est.

Au cours des derniers mois, le débit moyen des abonnés SFR en xDSL était en baisse, tandis que celui des clients Free grimpait. Résultat des courses : Free était remonté en avant-dernière position le mois dernier… avant de lourdement rechuter.

La moyenne est désormais de 2,31 Mb/s (-0,31 Mb/s) selon Netflix, tandis que SFR xDSL fait un bond en avant à 2,85 Mb/s (+0,40 Mb/s). Ce n’est pas le plus bas historique puisque Free était descendu à 2,06 Mb/s en janvier 2017. Pour rappel, Free a attaqué Netflix en justice et le FAI demanderait à ne plus être présent dans cet indice de performances.

De son côté, Orange reste relativement stable à 3,37 Mb/s. Dans le haut du tableau, SFR THD (fibre et câble) reprend la tête avec 3,71 Mb/s, juste devant Bouygues Telecom à 3,62 Mb/s.

Outre-Atlantique, les nouvelles versions de Skype pour Android et iOS s’enrichissent désormais de Cortana. L’assistant est intégré de deux façons : sous forme de contact pour effectuer des requêtes, ou plus discrètement pour apporter une aide contextuelle aux utilisateurs.

On retrouve des fonctions classiques comme des réponses toutes faites quand on n’a pas le temps d’écrire un message, différents types d’informations en fonction de la conversation, la possibilité de créer un événement quand Cortana détecte un échange sur une planification, etc.

Microsoft ne donne aucune indication sur la suite du déploiement, notamment en Europe. On ne sait pas non plus s’il sera possible de désactiver cette intégration.

Avec Darty+, vous profitez de livraisons gratuites et illimitées dans les deux enseignes du groupe, y compris en 2h selon éligibilité. La formule intègre une assistance technique par téléphone et prioritaire via l’application Bouton Darty pour vos équipements électroménagers et électroniques (achetés ou non chez Darty).

Enfin, avec Darty+ vous bénéficiez d’un tarif réduit sur les interventions à domicile (59 euros au lieu de 99 euros) et d’un forfait réparation en atelier (49 euros au lieu de 69 euros, hors coût des pièces détachées évidemment) pour les appareils qui ne sont plus sous garantie.

Bien évidemment, les abonnés Fnac+ ne sont pas laissés de côté. L’enseigne les contacte afin de les informer qu’ils bénéficient également « de la livraison gratuite en 2h chrono ou 24h en magasin Darty & sur Darty.com ». Les autres services proposés par Darty+ ne leur sont par contre pas accessibles.

L’abonnement Darty+ est proposé à 49 euros par an, avec un essai d’un mois gratuit, et peut être souscrit dans les magasins Darty. À l’occasion de ses 60 ans, l’enseigne rembourse 25 euros en carte cadeau pour chaque souscription.

Sous le coup de menaces judiciaires, le groupe audiovisuel doit encore apaiser la colère de sociétés d’auteurs du cinéma, qui seraient sans paiement depuis fin 2016, pour une ardoise de 50 millions d’euros.

Il y a quelques jours, la Sacem trouvait un terrain d’entente avec Canal, pour un nouveau contrat de deux ans. Dans une série de tweets, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, réclame du groupe qu’il signe des accords avec l’ensemble des sociétés d’auteurs et paie son dû pour 2017.

C’est le 9 novembre que la chaîne spécialisée dans les séries sera lancée en France. Créée par le groupe Turner (filiale de Time Warner) et Canal+, elle sera accessible aux abonnés Essentiel Famille de Canal+, ainsi qu’aux clients des bouquets by Canal de Free et d’Orange.

Parmis les séries annoncées, nous pouvons citer Will, Claws, iZombie, The Closer, 4 Blocks, Rizzoli & Isles et Falling Skies. Une vidéo de présentation est disponible par ici.

Non, nous ne sommes pas le 1er avril, le fournisseur énergétique a bel et bien annoncé hier soir se montrer dans le domaine du sport électronique. L’entreprise explique que grâce à ce partenariat elle pourra « dispenser des conseils avisés aux joueurs, autour de la maîtrise de leur consommation d’énergie ».

Pourquoi une telle initiative ? « Il est naturel pour EDF d'accompagner le développement de l’eSports, l’électricité étant essentielle dans la pratique des jeux vidéo. C'est aussi le moyen pour nous de montrer qu'EDF est une entreprise qui innove et sait s'adresser à un public jeune », répond l’entreprise. Des jeunes « qui sont autant de futurs salariés et clients ».

C’est le 14e lancement cette année pour la société d’Elon Musk. Toutes les phases de cette opération se sont déroulées avec succès, y compris la récupération du premier étage sur la barge Just Read the Instructions dans l’océan Pacifique.

Il s’agit désormais d’une opération quasi routinière pour SpaceX. Un nouveau lancement est programmé pour demain, avec la mission EchoStar 105/SES-11, depuis le pas de lancement 39A en Floride.

Autre continent, autre lancement de satellite. Cette fois-ci c’est la Jaxa (agence spatiale japonaise) qui a placé en orbite son Michibiki No. 4 à bord d’une fusée H-IIA de Mitsubishi Heavy Industries.

Comme son nom l’indique, il s’agit du quatrième satellite du genre. Cette flotte servira de complément au GPS américain pour la géolocalisation, le but étant d’améliorer la précision sur l’archipel. La mise en service est prévue pour l’année prochaine.

Pour rappel, l’Europe dispose également de son propre système de géolocalisation : Galileo. Tous les satellites de la constellation ne sont pas encore dans l’espace, mais les premiers services sont déjà disponibles, malgré des pannes sur les horloges atomiques.

En fin de semaine dernière, la justice américaine annonçait l’arrestation d’un homme accusé de cyberharcèlement. Il aurait notamment récupéré et diffusé des photos intimes, mais aussi créé de faux profils sur des réseaux sociaux.

Afin d’effacer ses traces, il aurait utilisé des services d’anonymisation, notamment PureVPN. Sur son site, ce dernier explique qu’il « ne conserve pas de journaux pouvant identifier ou aider à surveiller l'activité d'un utilisateur ». Problème, un document récupéré par nos confrères de The Registrer indiquerait le contraire (en bas de la page 22).

Voici quelques extraits : « les enregistrements de PureVPN montrent que les mêmes comptes de messagerie [...] ont été accédés à partir de la même adresse IP » et « de manière significative, PureVPN était en mesure de déterminer que le même client avait accès à leur service à partir de deux adresses IP ».

Contacté par certains de nos confrères américains, PureVPN n’a pour le moment pas souhaité commenter cette affaire.

Mozilla teste actuellement en Allemagne l’intégration d’un outil permettant de suggérer des contenus au fur et à mesure que l’on écrit dans la barre d’adresse. Cliqz propose différents types d’informations, comme la météo, les résultats sportifs ou encore des actualités.

Les premiers tests effectués par Mozilla faisaient état de bons retours, les utilisateurs jugeant a priori les informations pertinentes. Pour l’éditeur, c’est en tout cas l’étape logique après l’investissement dans Cliqz durant l’été 2016. Pour rappel, cette société est spécialisée dans la protection des données personnelles et a racheté Ghostery en février dernier.

Pour l’instant, la phase de test étendue ne concerne que 1 % environ des nouvelles installations en Allemagne. Mozilla promet que toutes les données recueillies seront anonymes et que les résultats seront partagés. Enfin, et surtout, l’extension Cliqz peut être supprimée à tout moment, tout comme la collecte des données.

La version 12.7 l’avait supprimé, la nouvelle le remet en place, en dépit d’un numéro de version antérieur. Elle se récupère depuis une fiche de support et remplace donc la 12.7 si elle avait déjà été installée. On pourra alors gérer ses applications iOS depuis iTunes, ce qu’Apple venait tout juste de supprimer.

Notez que si vous étiez déjà passé à la 12.7, iTunes 12.6.3 risque de râler en indiquant qu’il ne peut lire une bibliothèque convertie à une mouture ultérieure. Nos confrères de MacG expliquent la méthode pour se débarrasser de ce problème. Elle est valable pour Mac et PC.

Cette version a été visiblement préparée pour les entreprises qui ont des besoins de déploiement local d’applications. Il existe en effet des solutions centralisées à l’échelle de flottes, mais iTunes permettait de le faire pour un appareil spécifique.

Les bêtas 2 d’iOS 11.1, macOS 10.13.1, tvOS 11.1 et watchOS 4.1 sont disponibles pour les développeurs. L’une des nouveautés les plus visibles est l’arrivée de dizaines de nouveaux emojis, notamment tous ceux apportés par Unicode 10.

Mais plusieurs évolutions importantes sont présentes, surtout sur la Watch. Le Centre de Contrôle affiche ainsi enfin un contrôle pour le Wi-Fi, donc l’activation/désactivation pourra se faire indépendamment de la 4G (sur la Series 3). Toujours dans le Centre, le nom du réseau Wi-Fi actif sera également affiché. Par ailleurs, le streaming depuis Radio fonctionne en 4G, après Music dans la bêta 1.

Ces préversions devraient rapidement arriver dans le programme public de test. Prudence comme toujours, elles contiennent des bugs et peuvent révéler des incompatibilités avec vos applications.

Microsoft a plongé dans les demandes des utilisateurs sur UserVoice pour répondre aux plus manifestes.

Il est donc désormais possible de synchroniser les calendriers partagés (Outlook.com ou Office 365), de gérer les calendriers délégués depuis l’application, la compatibilité avec le service Meetup, la création simplifiée des évènements récurrents ou encore le refus d’une instance d'évènement cyclique sans toucher au reste.

Certains apports sont spécifiques à la version iOS, avec une arrivée proche sur Android. L’utilisateur peut par exemple ajouter un message quand il répond à une invitation, ou encore indiquer un statut pour les évènements (libre, occupé, pas au bureau, etc.).

Comme prévu, c’est aujourd’hui que le support étendu d’Office 2007 prend fin. Microsoft explique que la suite bureautique ne bénéficiera plus « de mises à jour liées et non liées à la sécurité, d’options de support assisté gratuit ou payant, ni de mises à jour du contenu technique en ligne ». Pour rappel, le support classique était déjà terminé depuis le 10 avril 2012.

D’autres produits sont également concernés : la suite Office 2011 pour Mac, SharePoint Server, etc. Bref, d’anciennes versions mises à jour depuis longtemps.

Dans une courte diffusion vidéo en direct, Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook allait donner un coup de main à la Croix Rouge à Puerto Rico en mettant à disposition de l’ONG des cartes de population conçues par une intelligence artificielle.

Une déclaration qui fait indirectement la promotion de Facebook Spaces, l’application de discussion en VR sur laquelle planche le réseau social. Un mélange des genres quelque peu étrange dans ce contexte.

En mettant à jour le logiciel interne de sa souris, le fabricant suisse en a significativement amélioré les caractéristiques. La résolution de son capteur passe ainsi de 6 000 à 8 000 dpi, et il est désormais capable de suivre une accélération de 35 G, contre 25 auparavant.

Seule inconnue au tableau : comment Logitech est-il parvenue à débloquer ces performances ? Le matériel inclus était-il bridé volontairement ? Est-ce grâce à une forme d’overclocking de ses composants ?

La marque élude cette question en expliquant avoir « beaucoup appris en concevant le capteur Hero de la G603 Lightspeed et appliqué certaines de ces leçons sur la G203 ». Le mystère reste entier.

Cluster, le développeur russe qui avait percé les secrets de la NES mini, a remis le couvert avec la nouvelle mini console de Nintendo.

Il est ainsi parvenu à glisser des fichiers de jeux supplémentaires dans la machine grâce à un outil conçu par ses soins. Si la bidouille vous démange, le nécessaire est disponible ici, mais on ne rappellera jamais assez que l’utilisation de ROM non officielles est répréhensible.

Une enquête est en cours aux États-Unis sur l'ingérence russe dans l’élection de Donald Trump. Alors que les publicités diffusées sur Facebook ont été vues par 10 millions de personnes, c’est au tour de Google d’entrer dans la danse.

Selon une source citée par nos confrères de Reuters, le géant du Net aurait découvert que des dizaines de milliers de dollars auraient été dépensés par des Russes pour des publicités sur son moteur de recherche, YouTube et Gmail.

Les achats ne proviendraient pas de la même entité que celle derrière les publicités Facebook, mais indiqueraient néanmoins une large volonté de désinformation en ligne, indique la source de Reuters.