Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

60 Millions de consommateurs expliquait fin septembre que les deux banques avaient mis en place un nouveau principe de facturation pour les découverts : elles prenaient comme référence le solde en fin de journée pour traiter l'ensemble des opérations débitrices sur les 24 dernières heures.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances avait rapidement réagi :

« Ces révélations sont préoccupantes et méritent d'être tirées au clair. J'ai interrogé dès hier la fédération française bancaire afin de faire la lumière sur ces pratiques et saisirai dans les prochaines heures l'ACPR [...] Les banques doivent savoir que, si ces pratiques étaient avérées, elles seront sanctionnées et que des dispositions législatives seront adoptées dans les plus brefs délais »

Dans les heures qui ont suivi, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution débarquait au siège des banques pour effectuer « des contrôles sur pièces portant sur l’existence, la diffusion et la légalité des diverses pratiques ».

Dans la foulée, la Caisse d’épargne et la Banque populaire annonçaient du changement, comme l'indique 60 Millions de consommateurs : « Le nouveau dispositif de tarification des commissions d’intervention permettra de prendre en compte en priorité toutes les opérations créditrices de la journée avant imputation des opérations débitrices ».

Pour nos confrères, ce n'est toujours pas suffisant : « il faut rapidement un plafonnement général des frais liés aux incidents, et ce dispositif doit être inscrit dans le marbre de la loi ».

Lancée en bêta début septembre, cette mise à jour de l'interface d'administration est désormais disponible en version finale. Les changements apportés sont les mêmes que ceux que déjà évoqués.

Ainsi, il est maintenant possible de définir une « surprovision » supplémentaire en SSD pour optimiser leur durée de vie, restaurer un snapshot à partir d'une réplication à distance, configurer et convertir des volumes flexibles, etc.

Sur Mac, vous pouvez utiliser Time Machine depuis macOS High Sierra 10.13.4 (ou plus récent) via les dossiers partagés Samba, tandis que les NAS équipés des processeurs AnnapurnaLabs prennent en charge Réseau et Commutateur virtuel.

Enfin, le nouveau centre de notification est disponible, de même que l'application Security Counselor vérifiant la sécurité de votre NAS et proposant des recommandations le cas échéant. Les notes de version détaillées se trouvent par ici.

Good Old Games, boutique de vieux jeux restaurés, a bien grandi depuis ses débuts. Elle s'est depuis ouverte aux jeux indépendants, à l'accès anticipé et a lancé son client Gog Galaxy, toujours sans DRM.

De gros éditeurs sont arrivés, en plus de porte-étendards comme les jeux The Witcher de CD Projekt Red, le studio de l'éditeur derrière la boutique.

Pour ses 10 ans, elle fait peau neuve (en gardant son ergonomie habituelle) et ajoute quelques classiques à son catalogue : Indiana Jones and the Infernal Machine, la série de jeux de tir Soldier of Fortune et Stellaris.

Le site propose aussi de voter pour un jeu à offrir aux internautes, entre trois propositions. Clôture des votes demain.

Hier, lors des questions au gouvernement, la députée Cécile Untermaier a interpellé l’exécutif sur les difficultés rencontrées par de nombreux usagers du site de l’ANTS (désormais point de passage obligé pour demander une carte grise).

« Il nous semble indispensable que des mesures soient prises pour garantir une intervention humaine quand l’interface numérique ne fonctionne pas », a notamment lancé l’élue socialiste.

« Plusieurs milliers de Français ont en effet été pénalisés par ces nouvelles procédures » a reconnu Mounir Mahjoubi, depuis le banc du gouvernement. Le secrétaire d’État au Numérique a au passage voulu revenir sur « les 5,8 millions de cartes grises qui ont été délivrées depuis novembre 2017 », date depuis laquelle il n’est plus possible d’effectuer une demande en guichet.

« Ce sont 5,8 millions de demi-journées de travail qui n’ont pas eu à être posées auprès des employeurs », a fait valoir l’ancien président du Conseil national du numérique. Une déduction plutôt hasardeuse – pour ne pas dire aberrante – dans la mesure où les personnes qui demandent des cartes grises ne sont à l’évidence pas toutes salariées.

« Dans quelques semaines, il n’y aura plus aucun dossier en souffrance », a enfin promis Mounir Mahjoubi. Selon lui, 180 personnes travaillent à l’ANTS afin de faire « diminuer la liste d’attente ». En préfecture et sous-préfecture, un agent est par ailleurs censé « oriente[r] les usagers ».

Le constructeur n'est en effet pas un débutant dans le domaine. Il proposait jusque-là son Portal (AC2400) pouvant couvrir jusqu'à 557m² avec deux appareils.

Le Sila arbore déjà un design plus proche des codes de la marque avec sa robe noire et ses lignes plus droites. D'un point de vue technique, il passe à de l'AC3000 avec la gestion du Wi-Fi 802.11ac sur 160 MHz : 1734 + 866 Mb/s en complément des 400 Mb/s du 802.11n.

Il reprend les avantages du modèle précédent comme la gestion des canaux DFS et peut être piloté via une application mobile. Il intègre neuf antennes, propose quatre ports Gigabit (dont un WAN), un USB 2.0 et un USB 3.0.

Son tarif explose par contre : 299,99 euros contre 169,99 euros pour le Portal. Un tarif proche de kits comprenant au moins un satellite chez la concurrence. Autant dire que cela risque d'être, pour beaucoup, un élément rédhibitoire.

Après le boîtier C700P au Computex 2017, c'était au tour du C700M de se dévoiler cette année à Taipei. Ce boîtier haut de gamme dispose de deux portes latérales incurvées en verre trempé.

Le fabricant mise sur la modularité et la simplicité de mise en œuvre : « La conception unique du châssis permet une disposition conventionnelle, en mode cheminée, inversée ou entièrement personnalisée. Le support de carte mère est amovible pour une installation hors du châssis ».

De même, la carte graphique peut être installée verticalement ou horizontalement. Élément quasi incontournable en 2018 : deux bandeaux RGB adressables sont présents. La connectique en façade comprend deux prises jack (une pour casque et micro, l'autre casque uniquement), un port USB 3.1 Gen 2 Type-C, quatre USB 3 et des boutons de réglage des ventilateurs et LED.

Le Cosmos C700P sera disponible ce mois-ci pour 439,99 euros tout de même.

Ces pages disparues reviennent via la Wayback Machine. Dans un billet de blog, l'Internet Archive déclare avoir référencé tous les liens de 300 versions de Wikipédia pendant plus de cinq ans, soit 20 millions d'URL par semaine.

Ils ont été ajoutés à chaque arrivée ou changement. En parallèle, pendant trois ans, l'outil IABot a parcouru 22 éditions de Wikipédia en quête de liens morts, pour les remplacer par une version archivée.

6 millions de liens ont été revus de la sorte, en plus de 3 millions modifiés à la main par des wikipédiens.

Selon un projet de recherche de la fondation Wikimedia, sur dix jours, 25 000 clics quotidiens renvoyaient vers la Wayback Machine. Soit trois fois plus que le second site externe le plus populaire, Google Books.

Pour mémoire, l'Internet Archive est une fondation avec une mission simple : archiver toutes les pages web du monde, en fournissant des instantanés réguliers.

Arthur Ashkin, Gérard Mourou et Donna Strickland « ont révolutionné la physique des lasers » et obtiennent la plus haute distinction dans leur domaine.

L'américain Arthur Ashkin a été récompensé pour ses travaux sur des « pinces optiques » permettant de manipuler des cellules vivantes, virus et autres bactéries explique le CNRS. De leur côté, Gérard Mourou et Donna Strickland sont récompensés pour leurs travaux sur « la génération d'impulsions optiques très intenses et ultra-courtes ».

Comme le rappelle l'AFP, Donna Strickland est la troisième femme seulement à obtenir le Nobel de physique, après Marie Curie et Maria Goeppert Mayer, respectivement en 1903 et 1963. « Je pensais qu’il aurait été plus facile d’honorer les femmes physiciennes, nous en sommes là aujourd’hui et j’espère qu’avec le temps, les choses iront plus vite » explique-t-elle.

Ce problème ne touche pas que la physique : les femmes ne représentent que 5 % des lauréats depuis 1901. « C’est un faible pourcentage » reconnaît le secrétaire général de l’académie royale des sciences de Suède. « Nous avons pris des mesures pour encourager plus de nominations de femmes parce que nous craignons de passer à côté » de bons candidats, ajoute-t-il.

Pour en savoir plus sur les travaux de Gérard Mourou, vous pouvez lire ce portrait paru en 2009 dans Le journal du CNRS.

S'il est déjà possible de parler à l'Assistant pour réaliser certaines tâches, manipuler l'écran tactile est encore souvent indispensable pour un usage courant.

L'application Voice Access veut y remédier en proposant « une expérience mains libres pour Android ». Les personnes handicapées ou avec des maladies comme Parkinson, la sclérose en plaques et l'arthrite sont particulièrement visées.

Vous pouvez ainsi ouvrir des applications, dicter et corriger du texte et appuyer virtuellement sur des boutons. Bref, utiliser Android sans passer par l'écran tactile. Une liste des commandes est disponible par ici.

Voice Access est disponible partout, mais ne prend en charge que l'anglais pour le moment. D'autres langues suivront prochainement, sans plus de détail.

L'annonce a été faite à l'occasion du Mondial de l'Auto, comme le rapporte Reuters. Brigitte Courtehoux, directrice des Services de mobilité de PSA, explique que 500 voitures électriques (Peugeot iOn et Citroën C-Zéro) seront mises en circulation en novembre ou en décembre dans les rues parisiennes.

Elles seront affublées du logo Free2Move, la marque des services mobilité de PSA. Les voitures n'auront pas d'emplacements de stationnement dédiés. Elles viendront remplacer Autolib et devraient être proposées à un tarif similaire.

À Washington, ce sont 600 voitures essence qui seront déployées. « Nous ne sommes pas encore entrés aux États-Unis avec nos voitures de nos marques, donc ce sont des voitures Chevrolet Equinox et Cruze » explique la directrice. Une première étape avant un retour de voitures du groupe PSA sur le marché américain.

Enfin, Free2Move s'est lancé la semaine dernière à Wuhan, en Chine. Cette fois-ci, 300 véhicules sont proposés et ce chiffre devrait doubler d'ici la fin de l'année et même atteindre 3 000 en 2019. D'autres villes chinoises devraient suivre.

À la mi-janvier, les opérateurs et l'Etat signaient un nouvel accord mobile, troquant l'augmentation du prix des fréquences contre des obligations d'ouverture. La France devrait être (presque) couverte en 4G d'ici fin 2020.

Ces obligations passent par les fréquences 900 MHz, 1 800 MHz et 2 100 MHz. Les candidatures au renouvellement des licences, ouvertes le 2 août, ont fermé hier à 12h.

Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR ont demandé un espace dans les 900 MHz et 2 100 MHz à l'Arcep. Tous sauf Free Mobile ont tenté leur chance dans les 1 800 MHz.

L'autorité instruit les dossiers, avant de demander des engagements supplémentaires aux opérateurs éligibles.

Nouvelle communication autour de la brèche. Facebook a indiqué hier soir qu’après enquête, aucune donnée de services tiers liés au compte Facebook n’avait été volée, y compris les identifiants.

Le problème avait été soulevé le 28 septembre, relançant les débats sur les systèmes SSO (Single Sign-On). Ils proposent une infrastructure d’authentification sécurisée à de plus petits acteurs, évitant les risques – du moins dans un premier temps. Mais comme toute structure centralisée, si le système SSO a un problème, tous les services liés en ont un.

L’impact de la faille serait-il moins grand que prévu ? Selon Reuters, c’est l’avis d’une partie des experts en sécurité. Ils y voient l’une des conséquences du RGPD : annoncer le pire scénario pour s’assurer de couvrir tous les angles.

Alex Stamos, ancien directeur de la sécurité chez Facebook, note dans un tweet « l’impact intéressant de l’échéance à 72 heures » imposée par le Règlement pour tout signalement d’une brèche dans les données personnelles.

Selon lui, les entreprises vont être entraînées à faire des annonces cataclysmiques avant même qu’une enquête ne puisse fournir des éléments tangibles. Entre l’annonce et les résultats « réels », la confusion et les rumeurs auront fait leurs dégâts.

Bien sûr, rien de tout ça dans la communication officielle de Facebook. Dans un billet adressé aux développeurs, l’éditeur rappelle qu’ils n’ont rien à faire de particulier s’ils utilisent le SDK officiel. La déconnexion automatique des comptes affectés a bloqué tout risque, aucune donnée n’ayant été dérobée avant.

Pour les développeurs utilisant d’autres kits, Facebook travaille actuellement sur un outil pour que des tiers puissent identifier rapidement les utilisateurs concernés.

Après la Chine, le smartphone débarque donc dans l'Hexagone. Il dispose d'un écran de 6,5 pouces affichant 1 080 x 2 340 pixels (format 19,5:9) avec une encoche sur la partie supérieure.

Il exploite le nouveau SoC Kirin 710 avec 4 Go de mémoire vive et 64 ou 128 Go de stockage, extensibles avec une carte microSD (256 Go maximum). Deux capteurs optiques de 20 et 2 Mpixels sont présents à l'arrière et un de 16 Mpixels en façade.

Le Honor 8X propose évidemment de la 4G, du Wi-Fi 802.11ac, du Bluetooth 4.2, du NFC, un lecteur d'empreintes, Android 8.1 (EMUI 8.2)… Le détail des caractéristiques techniques est disponible par ici.

Il est disponible sur le site du constructeur pour 249,90 euros (avec 64 Go de stockage) avec une disponibilité prévue pour le 9 octobre. Il ne devrait pas tarder à arriver dans les autres boutiques.

Lors de son lancement, le Dex était une station d'accueil permettant de transformer son smartphone en un ordinateur branché sur un écran. Depuis, le principe s'est simplifié et le Dex Mode peut passer par un câble USB Type-C sur le Galaxy Note 9 par exemple.

La prochaine étape est tout indiquée : passer au sans-fil. Comme le rapporte SamMobile, le fabricant travaillerait sur ce genre de solution, c'est du moins ce qu'indique un modérateur du forum de Samsung.

Il précise que « quelques améliorations doivent être apportées » avant. Nous n'avons par contre aucun détail supplémentaire, que ce soit au niveau des caractéristiques techniques ou de la disponibilité.

Depuis le début du mois, Verizon propose de la 5G fixe dans une poignée de villes aux États-Unis, avec des débits de 300 Mb/s environ et jusqu'à 1 Gb/s en pointe.

John Legere, l'emblématique patron de T-Mobile, s'est fendu d'un tweet moqueur pour « féliciter » son concurrent d'être le premier à proposer de la « 5G* ». Selon lui, elle « n’utilise pas les normes mondiales de l’industrie, ne couvre pas des blocs entiers et ne sera jamais mise à jour ».

Ed Chan, architecte réseau chez Verizon, explique en effet que sa 5G utilise certaines briques de la 5G (notamment les ondes millimétriques), mais qu'il ne s'agit pas de la 5G NR définie au niveau mondial, comme le rapporte The Verge.

L'opérateur exploite une version maison baptisée 5G TF. Il ajoute que « le standard TF a jeté les bases de ce qui est devenu la norme NR au niveau mondial, c'est de la vraie 5G ». Concernant le tweet de John Legere, c'est « le type de réponse d'un concurrent qui n'est pas le premier sur le marché » lâche le porte-parole de Verizon à nos confrères.

L'opérateur affirme qu'il proposera une mise à jour gratuite du matériel à ses clients lorsque la 5G NR sera disponible, sans plus de précision.

Au Computex 2018, be quiet présentait ses Silent Base 601 et 801, des petites évolutions des 600 et 800. Le 601 a été annoncé début septembre et, un mois plus tard, c'est donc au tour du 801 d'être officiellement disponible.

Comme son nom l'indique, il mise sur le silence. De la mousse isolante de 10 mm est présente sur les panneaux et trois ventilateurs Pure Wings 2 pilotés par un contrôleur (capable de gérer jusqu'à six ventilateurs et faisant office de hub PWM) sont livrés dans le bundle.

Le tiroir de la carte mère est réversible. Pas moins de cinq emplacements de 3,5 pouces et onze de 2,5 pouces sont présents. Pour les amateurs de watercooling, un radiateur de 420 mm peut prendre place.

Le fabricant annonce une disponibilité immédiate de son Silent Base 801. Comptez 139,90 euros pour la version classique, contre 149,90 euros avec une paroi vitrée légèrement fumée. Cette version est livrée avec des caches pour les emplacements HDD vides.

Top Achat le propose d'ores et déjà en précommande pour respectivement 131,51 et 140,91 euros.

Avec la nouvelle bêta d’iOS 12.1 publiée hier soir – et son arrivée dans le programme public Apple Beta – sont arrivés plus de 70 nouveaux emojis, basés sur le standard Unicode 11.0.

Les utilisateurs peuvent ainsi jouer avec de nouveaux personnages roux et grisonnants, des cheveux bouclés ou des crânes chauves, du sel, un bagel, du choux ou encore un cupcake. On note également de nouveaux animaux : lama, moustique, blaireau, cygne…

Sur proposition d’Apple, la prochaine fournée devrait inclure des emojis représentant des handicaps. Unicode 12.0 est attendu pour le premier trimestre 2019.

La seule question maintenant est de savoir comment ajouter toujours plus d’emojis sans rendre leur recherche pénible. Ils sont déjà des centaines, et il est parfois malaisé d’en trouver un en particulier. Apple, qui s’est toujours voulu reine de l’intuitivité, devrait peut-être songer à une solution.

Depuis de longs mois, la colère monte chez les employés du revendeur, à cause des conditions de travail et des salaires.

« Nous avons écouté vos critiques » affirme Jeff Bezos dans un communiqué : à partir du 1er novembre, le salaire horaire minimum sera de 15 dollars, soit un peu plus du double que le minimum fédéral (7,25 dollars par heure). 250 000 salariés sont concernés, ainsi de 100 000 emplois saisonniers.

Amazon se pose en chevalier blanc et encourage ses concurrents et les autres grands employeurs à faire de même. Selon les Échos, Walmart est à 11 dollars par heure, Target à 12 dollars et compte passer à 15 dollars en 2020.

Jay Carney, vice-président d'Amazon Global Corporate Affairs, affirme qu'il va essayer d'obtenir le soutien du Congrès pour augmenter le salaire minimum fédéral.

Le géant du Net augmente aussi les salaires en Grande-Bretagne avec 10,50 livres sterling minimum à Londres et 9,50 livres sterling dans le reste du pays, comme l'indique Reuters. Là encore, ces changements seront effectifs le 1er novembre.

Le sénateur démocrate Bernie Sanders, auteur du projet de loi Stop Bezos visant à imposer les sociétés dont les employés touchent des aides faute d'un salaire suffisant, applaudit aujourd'hui les annonces d'Amazon et encourage les autres entreprises à suivre la même voie.

En bourse, Amazon perd pour le moment 1,65 % avant l'ouverture. Ces annonces auront évidemment des répercussions sur les comptes de la société, mais aucun chiffre n'est pour le moment donné.

Depuis maintenant près d'un an, les deux partenaires travaillent officiellement sur « une plateforme logicielle IoT automobile mondiale » : la Connected Vehicle Modular Platform (CVMP). Depuis avril 2018, le DS7 Crossback est la première voiture du groupe à utiliser cette plateforme… en Chine uniquement pour le moment.

L'Express affirme qu'il en sera prochainement de même en Europe, ce qui inquiéterait le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), les services de renseignement et l'Anssi.

« Ces technologies peuvent permettre aisément d'écouter les conversations ou d'espionner à distance les déplacements d'hommes politiques ou de hautes personnalités » explique une source souhaitant rester anonyme.

Si la DS7 Crossback est pour le moment concernée, le groupe PSA ne cachait pas ses ambitions l'année dernière. L'intégration à la plateforme CVMP vise « l’ensemble des véhicules connectés du Groupe ».

Interrogé par nos confrères, PSA balaye d'un revers de main les inquiétudes : « Nous maîtrisons l'intégrité et la confidentialité de l'ensemble des données : elles sont toutes chiffrées et sécurisées. Huawei n'a pas accès à ces clés de chiffrement ».

Même son de cloche chez Huawei : « Depuis 16 ans que nous sommes en France, il n'y a jamais eu le moindre problème de cybersécurité sur un équipement de notre marque, renchérit à l'Express la firme chinoise. Nous accompagnons nos clients [...] avec un transfert de savoir-faire chez eux ».

La France n'est pas le seul pays à s'inquiéter des équipements Huawei, c'est également le cas aux États-Unis. Le Pentagone ayant même été jusqu'à interdire la vente de terminaux Huawei et ZTE dans les bases militaires.

Dans un communiqué, le réseau social présente de nouvelles protections. Il permet maintenant de masquer ou supprimer par lots des réponses à ses messages. La fonction est en cours de déploiement sur le web et Android, promise ensuite sur iOS.

Facebook permet de signaler les tentatives d'intimidation ou de harcèlement, via un sous-menu au-dessus du message concerné. Il introduit aussi une procédure d'appel si la réponse de Facebook n'est pas satisfaisante.

Il est également possible de demander un réexamen si un message a été supprimé à tort dans ce cadre. La société assure vouloir mieux protéger les personnalités publiques contre le harcèlement, « quel que soit leur âge ».

Le gouvernement a notifié à la Commission européenne le futur décret mettant en œuvre l’hébergement de données de santé à caractère personnel. Le texte décrit le périmètre des activités soumises à cette autorisation de la Rue de Valois.

« Toute personne physique ou morale à l’origine de la production ou du recueil desdites données de santé [devront] recourir à un hébergeur agréé dès lors qu’il externalise l’hébergement des données de santé à caractère personnel dont il est responsable sur support papier ou sur support numérique dans le cadre d’un service d’archivage électronique ».

Le document définit à cette fin les modalités pratiques de cette mise en œuvre, dont les conditions d’obtention de l’agrément et les clauses que doit contenir le contrat conclu avec le prestataire agréé.

Il aura fallu du temps à Opera pour préparer sa version iOS de Touch. Ce navigateur mobile se veut pour rappel conçu pour une utilisation simple à une seule main.

De fait, il n’y a rien de particulièrement nouveau par rapport à la mouture Android : interface agréable, recherche centrale, le bouton Action Rapide en bas pour un accès simplifié à des fonctions comme les onglets, ou encore le Flow.

Ce dernier crée pour rappel un lien entre Touch et une version desktop du navigateur. On scanne un QR code sur l’écran de l’ordinateur, les deux navigateurs partageant alors leurs informations, dont les onglets ouverts. Depuis le smartphone, on peut également mettre des liens en attente pour ensuite les visualiser sur Mac ou PC.

Certains regretteront cependant que l’offre mobile d’Opera soit morcelée. Opera Touch ne remplace pas Opera Mini, plus complet. Touch n’est par exemple pas capable de synchroniser le compte Opera et donc de récupérer ses favoris. La situation est encore plus floue sur Android, puisque l’on y trouve Opera, Opera Mini et Opera Touch.

Une petite simplification dans l’offre serait donc sans doute la bienvenue, les utilisateurs risquant de plus savoir très bien quoi télécharger.

Suite à l'annonce du Project Stream de Google, NVIDIA nous a fait savoir qu'il proposerait également le dernier titre d'Ubisoft via son intégration de Uplay.

Ainsi, ceux qui ont acheté Assassin's Creed : Odyssey pourront y jouer sans frais supplémentaires via le service de streaming GeForce Now, qui est encore en phase de test.

Bien entendu, cela sera également possible avec des plateformes comme Shadow qui permettent d'installer toutes les applications et jeux de votre choix.

Preuve que la guerre qui se prépare dans le domaine du « cloud gaming » sera avant tout une question de plateformes techniques et de partenariats. Et de ce point de vue, on est encore loin d'être entré dans le cœur des hostilités.

Le système de gestion de contenu (CMS) open source pour sites et blogs statiques passe en version 0.30. Selon les développeurs, sa compatibilité avec Linux est à considérer comme expérimentale.

Comme Hugo ou Jekyll, Publii permet d'éditer localement des sites à mettre en ligne sous forme statique. Son avantage professé est sa facilité d'utilisation, troquant l'invite de commande habituelle pour une interface graphique. Il permet en outre le déploiement automatique sur Amazon S3, GitHub Pages ou tout compte FTP.

Il lui manque tout de même certaines fonctions classiques, comme le support du langage Markdown.

Comme chaque mois, les abonnés Office 365 reçoivent de nouvelles fonctionnalités.

Dans Word et PowerPoint, on peut ainsi dessiner au doigt ou au stylet des formes libres afin que les applications les transforment en éléments 3D. Ces derniers sont alors manipulables. 30 nouveaux modèles 3D ont d’ailleurs été ajoutés.

Outlook.com reçoit aussi plusieurs apports. D’une part, une intégration avec To-Do, autorisant la gestion des listes de tâches depuis le webmail sans quitter son interface.

D’autre part, une gestion plus efficace des marques. Ces dernières peuvent obtenir un badge de vérification, pour que l’utilisateur repère plus facilement les légitimes. Pour chacune, une carte de profil résumera les informations de contacts, livraisons, réservations, adresses, etc.

Un nouveau portail fait également son apparition pour gérer les newsletters. Outlook.com tâche de les reconnaitre pour permettre de s’en désinscrire d’un clic quand on en visualise une. Le portail liste toutes celles actives, pour s’en débarrasser d’un grand nombre d’une traite si nécessaire.

Quant à To-Do, sa dernière version déployée sur Windows 10 (via le Store) autorise les ajouts de tâches au stylet. L’utilisateur écrit naturellement ce qu’il doit faire et l’application s’occupe de transcrire le résultat.

Microsoft ne dit toujours rien par contre sur le déploiement des nouvelles interfaces pour Office. Depuis plusieurs mois, les abonnés du canal Insider peuvent tester le ruban simplifié dans Outlook et la version web de Word, mais rien de plus.

Le navigateur centré sur la vie privée arrive avec une interface revue, toujours minimaliste. Des suggestions de résultats de recherche font leur apparition, en restant désactivées par défaut.

Elle intègre également les raccourcis Siri sur iOS (voir notre prise en main), pour ouvrir un site particulier, effacer et relancer le navigateur ou vider l'historique en tâche de fond.

Sur Android, l'interface  s'adapte à la dernière version du système (Pie) et le moteur passe à GeckoView, maintenu par Mozilla.

Le géant du web continue son offensive dans le secteur des noms de domaine en proposant son .page. L'initiative vient compléter celle autour du .app annoncée plus tôt dans l'année.

Cette extension héberge déjà certains projets poussés par la société et fait l'objet d'un accès anticipé. Elle sera publiquement accessible à la vente à compter du 9 octobre. Il ne sera par contre pas possible d'acheter larry.page.