Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

On aurait pu croire qu’un mois supplémentaire aurait permis à Microsoft de se débarrasser de tous les problèmes connus pour son October 2018 Update, mais non. Les principaux ont été éliminés, mais d’autres sont apparus depuis.

Le client iCloud a par exemple beaucoup de mal à fonctionner avec cette mise à jour automnale, les albums partagés ne se synchronisant plus notamment. L’installation du client indique en outre que « cette version de Windows n’est pas supportée ».

Cela étant, on aurait su gré à Apple de se « remuer » un peu, le programme Insider étant justement fait pour permettre aux éditeurs de tester leurs produits. Les deux entreprises travaillent actuellement ensemble à résoudre le souci.

Les clients VPN de F5 fonctionnent également mal depuis l’October Update, la connexion étant parfois perdue. Microsoft développe là aussi une solution, mais les utilisateurs peuvent en attendant forcer l’ensemble du trafic à transiter par le VPN.

D’autres problèmes existent avec les Radeon HD2000 et HD4000 (qu’AMD ne supporte plus), des produits de Trend Micro ou encore les disques « mappés », qui peuvent ne pas se reconnecter.

Deux points à noter cependant. D’une part, ces soucis particuliers ne se manifestent pas chez tout le monde. D’autre part, une fois détectés, ils empêchent la mise à jour d’être proposée aux machines présentant les mêmes paramètres. C’est notamment le cas des PC ayant le client iCloud installé.

On ne sait pas quand ces bugs seront corrigés. Microsoft indique travailler dessus, mais les correctifs ont peu de chances d’arriver avant le prochain Patch Tuesday, soit le 11 décembre. Il faudra probablement plusieurs mois pour que la liste soit vidée.

La fin de l'année est décidément propice aux failles et fuites de données. Cette fois-ci, c'est Instagram qui est pointé du doigt, comme l'explique The Verge.

Le bug se situait dans la fonctionnalité permettant de récupérer l'ensemble de ses données : « si une personne envoyait ses identifiants pour utiliser l'outil "download your data", son mot de passe pouvait s'afficher dans l'URL de la page ». Les personnes concernées ont normalement déjà été contactées.

« Cette information n'a été révélée à personne d'autre et des modifications ont été apportées », ajoute le réseau social. Instagram affirme aussi que les mots de passe sont hachés et salés avant d'être stockés.

Dans tous les cas, il est recommandé de le changer, surtout si vous avez utilisé cet outil depuis un réseau Wi-Fi et/ou un ordinateur partagé.

L'annonce a été faite dans un billet de blog. Elle est accompagnée d'une explication : « Nos travaux cliniques sur les lentilles de détection du glucose ont démontré que la cohérence de la corrélation de nos mesures entre le glucose des larmes et celui de la concentration sanguine était insuffisante pour répondre aux exigences d'un dispositif médical ».

Cet arrêt ne sonne pas le glas de l'ensemble des travaux. Si Verily et son partenaire Alcon ont décidé de suspendre ceux sur la détection du glucose, ils continuent d'avancer sur des « projets de lentilles de contact et intraoculaires intelligentes ».

Pour les diabétiques, Verily et Dexcom essayent de mettre au point des glucomètres miniaturisés.

Avec cette mise à jour, lorsque la batterie passera sous les 10 %, le mode économie d'énergie sera activé automatiquement. La montre n'affichera alors plus que l'heure.

De plus, à partir de 30 minutes d'inactivité, elle passera automatiquement en veille profonde. Google explique aussi que vous pourrez reprendre les applications comme vous les aviez laissées. Enfin, il sera possible de la redémarrer ou l'éteindre plus simplement.

Cette mise à jour sera déployée au cours « des prochains mois », sans plus de précision sur les modèles éligibles.

C'est un produit bien étrange que le constructeur vient de dévoiler pour certains de ses NAS : les TS-2477XU-RP, TS-1677XU-RP, TS-1685, TS-1677X, TVS-1282, TS-1277, TVS-882 et TS-877.

Cette carte PCIe 2.0 x4 contient rien de moins que deux processeurs Intel, accompagnés de mémoire et d'un SSD. Le tout fonctionne avec un système embarqué, mQTS, pour accélérer certaines tâches.

Mais les Mustang 200 peuvent également être utilisées au sein d'un PC classique, chaque carte dispose de 8 Go d'EMMC et deux puces réseau 10 GbE. Deux ventilateurs de 60 mm sont présents.

Trois modèles sont proposés, à base de Celeron 3865U, Intel Core i5-7267U ou Intel Core i7-7567U. Le premier embarque 4 Go de DDR4 par CPU. Ce chiffre grimpe à 16 Go pour les deux autres, qui intègrent également deux SSD 600P de 512 Go (M.2).

Aucun tarif n'a pour le moment été dévoilé.

L'annonce a été faite par Herbert Diess, président du directoire du fabricant automobile. Cette somme servira également à développer de nouveaux services de mobilité, comme l'indique Reuters.

« La première génération de véhicules électriques aura du mal à atteindre le niveau de marges que nous voyons aujourd’hui, mais nous pensons que tous les véhicules seront rentables », affirme le dirigeant. « Je pense que nous serons l’entreprise la plus rentable dans le domaine des véhicules électriques » ajoute-t-il.

Ce plan doit encore être validé par les syndicats, qui contrôlent la moitié des sièges au conseil de surveillance du constructeur, rappellent nos confrères. Trois sites (Zwickau, Emden et Hanovre) seront réaménagés pour l'occasion et des garanties sur l'emploi auraient été faites jusqu'en 2028.

Le constructeur joue aussi la carte de l'ouverture. Il affirme en effet qu'il étudiera d'éventuelles alliances avec des concurrents (notamment Ford) et des fabricants de batteries.

Après deux campagnes de financement participatif (sur Indiegogo en 2016 avec 747 512 dollars et Kickstarter en 2018 avec 447 350 euros), la production de masse de la console de jeu/PC portable débutera au premier trimestre de l'année prochaine, comme le rapporte WccfTech.

Pour rappel, elle est équipée d'un processeur AMD Ryzen V1605B (Embedded avec quatre cœurs et huit threads) avec une Radeon Vega 8, de 4 à 16 Go de mémoire vive et de 64 à 256 Go de stockage.

La machine est équipée d'un écran de 6" (1 920 x 1 080 pixels) et fonctionne sous Smach OS (basé sur Linux) ou Windows 10 Home. Les tarifs débutent à 629,10 euros.

Mark Shuttleworth, PDG de Canonical, a annoncé le changement à l’OpenStack Summit de Berlin.

« Je suis très heureux d’annoncer qu’Ubuntu 18.04 sera supporté pendant dix ans » a ainsi proclamé le patron. Une décision prise en bonne partie selon lui pour répondre aux demandes de certains secteurs dont les développements sont très longs, notamment les services financiers et de télécommunications, ainsi que les objets connectés.

Le nouveau support est actif pour toutes les variantes d’Ubuntu – aussi bien Workstation que Server – en passant par les déclinaisons comme Xubuntu et Ubuntu Budgie. Les distributions basées sur Ubuntu, notamment Mint Linux, tireront également partie de cette décision.

Notez que ce doublement est pour l’instant spécifique à la version 18.04 du système (voir notre dossier). On ne sait pas si Canonical compte le généraliser à toutes les futures LTS (Long Term Support), ce qui les mettrait sur un pied d’égalité avec Microsoft. On imagine que l’éditeur réfléchit intensément à la question.

Quand à Ubuntu 16.04, la LTS précédente, son support devait s’arrêter en avril 2021, mais il sera lui aussi prolongé. Canonical n’ayant pas précisé de combien, il est probable que ce ne seront pas cinq années supplémentaires.

Dans un entretien avec Axios, le PDG d’Apple répète que la vie privée est une « valeur fondamentale » de la société, qui renouvelle pourtant son contrat avec le géant de la publicité en ligne.

Selon une estimation de Goldman Sachs, Google paierait 9 milliards de dollars cette année, et 12 milliards l’an prochain, pour rester en tête de Safari. Le montant varierait selon le volume de requêtes reçues

Pour Cook, Google reste le meilleur moteur de recherche du marché, et estime protéger ses utilisateurs via les nombreuses mesures anti-tracking intégrées aux dernières versions de son navigateur web. « Ce n’est pas parfait. Je serais le tout premier à le dire. Mais ça aide déjà énormément » ajoute-t-il.

Selon les informations de TechCrunch, Canonical est activement à la recherche d'investisseurs en vue d'une prochaine introduction en bourse. Une nouvelle qui explique les derniers mouvements de la société, qui a mis fin à certains de ses projets les moins rentables (Ubuntu Phone, Unity Desktop…) pour se recentrer sur le monde de l'entreprise, plus rémunérateur.

Pour Mark Shuttleworth, une levée de fonds préliminaire à l'introduction est indispensable pour remettre son entreprise dans de bonnes conditions, tout en surveillant la santé de certaines de ses activités. « Il n'y a aucun intérêt à dire "je n'ai pas fait d'exercice depuis 10 ans, mais je vais m'inscrire au marathon de demain" » philosophe le dirigeant.

Il y a quelques mois, le constructeur dévoilait la seconde version de sa machine, exploitant seize Tesla V100 et deux Xeon Platinum 8168. Tarif de la bête : 399 000 dollars, pour une consommation annoncée de 10 kW.

Il y a quelques jours, on apprenait que le laboratoire national d'Oak Ridge allait recevoir son exemplaire, dans une version un peu spéciale. En effet, un modèle DGX-2H était évoqué, NVIDIA précisant que ses puces graphiques disposaient d'une plus grande fréquence.

Le processeur a, lui, été « mis à jour ». Il s'agit d'un Xeon Platinum 8174, non référencé sur le site d'Intel, mais que l'on trouve déjà dans des machines comme le SuperMUC-NG. Il garde les 24 cœurs du 8168, mais avec une fréquence de base de 3,1 GHz plutôt que 2,7 GHz. Le reste de ses caractéristiques n'est pas connu.

Les cartes graphiques, elles, grimpent à 450 watts, sans que l'on connaisse les fréquences. NVIDIA donne toujours sa machine pour une puissance de 2 petaFLOPS, sans plus de précisions. Les scores Top500 d'un supercalculateur basé sur des nodes DGX-2H sont accessibles par ici.

Le nouveau tarif n'a pas été dévoilé par NVIDIA, qui se contente de préciser dans sa fiche technique que la consommation globale passe à 12 kW, pour un poids de 163,29 kg (contre 154,2 kg précédemment). La température de fonctionnement passant de 35°C à 25°C, on peut imaginer que le système de refroidissement est plus véloce.

Le 16 novembre, la plateforme de blogs annonçait le retrait temporaire de son application. La raison ? « Un problème » affirme la filiale de Verizon, sans plus de détails. Sa résolution est la « grande priorité » de la société.

Selon le site PiunikaWeb, des utilisateurs se sont plaints de l’impossibilité de désactiver le « mode sûr » de la recherche, voire de chercher, tout court. Ils ont par ailleurs repéré la disparition de l’App Store avant l’annonce officielle de la plateforme.

Les utilisateurs ayant désinstallé l'application peuvent la retrouver dans leur profil sur l'App Store, dans l'onglet Achats.

La mise en ligne a été repérée par WalkingCat sur Twitter, puis confirmée par de nombreux confrères américains, notamment The Verge. Mais elles ont depuis été supprimées ce week-end, sans que l'on sache pourquoi, Microsoft ne s'étant pas exprimée sur le sujet.

Après le départ de Javier Soltero (responsable de Cortana), la mise en ligne d'une application Alexa pour Windows 10 et maintenant l'arrivée des enceintes Echo sur la boutique en ligne, la question de l'avenir de Cortana se pose à nouveau.

Le temps où le constructeur voulait isoler les Radeon dans une gamme AREZ, à la faveur d'un programme partenaire de NVIDIA, semble désormais faire partie du passé.

On a désormais droit à un nouveau modèle Republic of Gamers exploitant le dernier GPU en 12 nm d'AMD. Il exploite un dissipateur Strix et offre une solution semi-passive (active dès 55 °C).

Cette ROG-STRIX-RX590-8G-GAMING dispose d'un large dissipateur exploitant quatre caloducs, ainsi que trois ventilateurs certifiés IP5x (résistants à la poussière).

On a bien entendu droit à une backplate et une touche de RGB. Les fréquences ne sont par contre pas folles, avec 1 545 MHz en mode classique et 1 565 MHz en mode OC. La mémoire reste cadencée à 2 GHz. Un seul connecteur PCIe à huit broches est nécessaire.

La carte n'occupe que deux emplacements avec ses dimensions de 298 x 134 x 525 mm. Elle propose cinq sorties vidéo (quatre maximum en simultané) : deux DP 1.4, deux HDMI 2.0b et un DVI-D. Son tarif n'a pour le moment pas été dévoilé.

Le troisième trimestre n'a guère été reluisant chez Uber. Si les revenus sont en hausse de 38 % sur un an, à 2,95 milliards de dollars, tout comme les commandes prises (12,7 milliards de dollars, en croissance de 41 % sur 12 mois), les bénéfices eux, ne sont toujours pas au rendez-vous.

Uber annonce en effet des pertes trimestrielles de 1,07 milliard de dollars pour un EBITDA négatif, à hauteur de 592 millions de dollars. Des nouvelles guère reluisantes alors que l'entreprise doit boucler son introduction en bourse l'an prochain, selon une clause signée avec Softbank lors de son dernier tour de table.

Parallèlement, Uber a annoncé son adhésion à la Linux Foundation, pour soutenir des initiatives dans le domaine du logiciel libre. « La technologie libre est la colonne vertébrale de nombreux services d'Uber »  commente ainsi Thuan Pham, le directeur technique de l'entreprise.

Le président de l’association VideoLAN a été nommé chevalier de l’ordre national du Mérite.

La nomination est en lien avec le ministère des Finances, bien que les contributions précises ne soient pas encore connues. Le communiqué indique « président-fondateur d’une société d’édition de logiciels applicatifs, fondateur d’une association de promotion de solutions libres pour le multimédia ; 12 ans de service ».

L’ordre du Mérite a été pour rappel créé par Charles de Gaulle en 1963 pour récompenser les mérites distingués rendus à la France, qu’ils soient militaires ou civils. La Légion d'honneur récompense, elle, les « services éminents » rendus à la France sur une période prolongée (20 ans).

Jean-Baptiste Kempf se dit évidemment « très heureux », mais rappelle que « VLC est avant tout une communauté », et « VideoLAN une équipe ». Il ajoute être « content que l’État français fasse des efforts envers la communauté open source ».

Volée de bois vert pour Microsoft après l’apparition de publicités dans son client Courrier, intégré à Windows 10. Certains utilisateurs les voyaient en tête de colonne, et il est rapidement apparu que la « fonction » ne concernait que les non abonnés à Office 365.

Il n’aura fallu que quelques heures pour l’éditeur réagisse, via Brad X Smith, responsable communications : « C’était une fonction expérimentale qu’il n’était pas prévu de tester et qui est en cours de désactivation ».

La réponse n’a rassuré qu’en partie. Sur Twitter, les utilisateurs répondent qu’une telle fonction n’aurait jamais dû être considérée, que l’aspect expérimental suggère que Microsoft a pensé sérieusement à cette idée.

Au cœur des critiques, le rappel que Windows est un système payant : la publicité ne devrait pas y exister. Microsoft doit donc arrêter de chercher à monétiser son produit comme s’il s’agissait d’un service gratuit.

Et quand bien même le déploiement ne serait effectivement dû qu’à un bug, c’est un de plus dans la besace d’un Microsoft qui ne semble pas très en forme actuellement.

Depuis le 11 novembre, les adeptes de Star Citizen peuvent voguer dans l'espace dans une version flambant neuve de leur jeu préféré. La mise à jour Alpha 3.3 apporte quelques fonctionnalités telles qu'une nouvelle intelligence artificielle pour le mode FPS, un chat vocal intégré au jeu, et diverses optimisations du moteur de jeu afin d'en améliorer les performances.

Si vous n'avez pas encore fait le grand saut, Cloud Imperium Games propose une promotion d'anniversaire qui permettra du 23 au 30 novembre de tester l'ensemble des vaisseaux du jeu gratuitement. Chaque jour, la gamme d'un constructeur en particulier sera rendue disponible pour 24 heures.   

La plateforme vidéo diffuse une centaine de films hollywoodiens, en étendant sa partie de vidéo à la demande (VOD) payante à la publicité, rapporte AdAge. Le catalogue se remplit depuis le mois dernier, avec des titres comme Rocky ou Terminator.

L’expérimentation est confirmée par Rohit Dhawan, responsable produit chez YouTube. Selon lui, la fonction ouvre de nouvelles opportunités pour les annonceurs, qui pourraient financer des films particuliers ou bénéficier de diffusions programmées.

YouTube a un avantage : le volume d’utilisateurs. 1,9 milliard d’internautes consulteraient le site chaque mois. Le service semble pour le moment proposé aux États-Unis, quelques recherches ne donnant rien sur la version française de YouTube.

À The Verge, le patron de la plateforme, David Mandelbrot, promet de retenir les fonds de certaines campagnes de financement jusqu’à ce que le produit soit livré aux internautes financeurs. Il compte expérimenter une nouvelle méthode de paiement, qui s’éloigne du financement participatif pour se rapprocher des pré-ventes. Dans cette « Marketplace », certaines contreparties seraient donc garanties.

La mesure suit des années de déception suite à des campagnes fumeuses, où des millions de dollars ont été engloutis par des projets ne sortant jamais, ou dans un état lamentable. Un phénomène très bien illustré par le sous-forum Reddit Shitty Kickstarters.

Jusqu’ici, la plateforme s’est distinguée des autres sur le financement. Quand un Kickstarter ou Ulule imposent qu’une campagne atteigne son objectif affiché pour récupérer les fonds, Indiegogo permet au créateur de la campagne d’obtenir ceux levés, peu importe que l’objectif ait été rempli ou non.

Par cette « Marketplace », Indiegogo compterait surtout diversifier ses revenus et ses cibles, passant des startups à de plus grosses sociétés voulant se lancer dans la pré-vente. Un modèle qui a réussi à d’autres services, comme Massdrop.

La dernière version de cet outil permettant de tout savoir de votre carte graphique est disponible. Il reconnaît désormais la dernière carte graphique d'AMD.

Il corrige également la date de lancement des cartes Vega 20, gère les CPU Whiskey Lake d'Intel, les parties graphiques HD Graphics 617 des Macbook Air 2018 ainsi que les Tesla V100-SXM2 (32 Go) de NVIDIA.

Certaines Quadro K4000 et K2100M étaient reconnues comme des « fakes », ce ne sera plus le cas.

La nouvelle a une fois encore été annoncée par Elon Musk sur Twitter. La réutilisation du second étage des lanceurs Falcon 9, un temps envisagée, n'est plus au programme. Les travaux de recherche se concentrent désormais sur la BFR « Big Falcon Rocket » (ou  « Big Fucking Rocket »).

Ce n'est pas une surprise puisque SpaceX avait déjà annoncé que ses développements se consacraient essentiellement à cette nouvelle fusée. Elon Musk en profite pour teaser un nouveau design « délicieusement contre-intuitif » dont nous ne savons rien pour le moment.