Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Les plans de Mozilla ont légèrement reculé, et c’est désormais à Firefox 69 qu’incombera la mission de désactiver Flash par défaut. Ce qui signifie que les utilisateurs auront encore la possibilité de s’en servir si besoin.

L’information est apparue il y a trois jours dans un rapport de bug. Si l’on s’en tient aux prévisions actuelles, Firefox 69 doit être diffusée le 3 septembre 2019. Comme toujours, ce changement apparaîtra d’abord dans le canal Nightly avant d’atteindre la bêta publique, environ six semaines avant la version stable.

Flash est actuellement le dernier plugin au format NPAPI à être encore supporté. Les autres, comme Silverlight ou Java, ne le sont plus depuis Firefox 52 déjà (mars 2017). Ce n’était toutefois qu’une question de temps, puisque Adobe prévoit la fin du support de Flash pour fin 2020.

Mozilla prévoit pour sa part le retrait définitif du support de Flash début 2020. Les utilisateurs souhaitant encore s’en servir n’auront d’autre choix que de se tourner vers la dernière version ESR (Extended Support Release) disponible, qui prolongera alors la prise en charge d’un an. En 2021, plus aucune mouture du navigateur ne supportera Flash, ce dernier ne recevant plus aucun correctif.

Ce sera la fin du parcours des plugins NPAPI, que beaucoup souhaitaient voir disparaître. Ils permettaient l’utilisation de binaires sur lesquels les navigateurs n’avaient pas prise. Des composants tiers avec leurs propres failles, Flash ayant prouvé l’ampleur du problème avec une cascade de vulnérabilités pendant des années.

« Nous avons arrêté de fabriquer nos produits Chromecast Audio », confirme le fabricant à Android Police. Google a baissé son prix outre-Atlantique afin de vider les stocks : 15 dollars au lieu de 35 dollars. En France, des revendeurs le proposent toujours entre 30 et 60 euros.

Dans tous les cas, le géant du Net affirme qu'il « continuera à proposer une assistance pour les appareils Chromecast Audio, afin que les utilisateurs puissent continuer à profiter de leur musique, de leurs podcasts, etc. ». Il n'indique pas pendant combien de temps par contre.

Lancé en 2007, le service s'est arrêté début janvier, sans que le fournisseur d'accès ne précise les raisons de cette mise à mort.

Une pétition a été mise en place sur Change.org il y a quelques jours pour demander le rétablissement du service SIP (Session Initiation Protocol). Elle est directement adressée à Xavier Niel et regroupe pour le moment près de 300 signatures.

Elle rappelle au passage que « ce service permet des appels à l'aide de téléphone SIP et de logiciels SIP en direction du réseau téléphonique classique ». D'autres sociétés proposent des offres SIP payantes, notamment OVH.  

Selon la société de sécurité Netcraft, plus de 80 sites de l’administration américaine sont inaccessibles de manière sécurisée. Les certificats TLS n’ont pas été renouvelés, faute d’employés disponibles. Le « shutdown » de l’administration, soit l’arrêt des activités non essentielles, en est la cause. Il dure depuis plus de 20 jours.

Les sites concernés comprennent des sous-domaines du ministère de la Justice et de la NASA. Quelques sites sont inaccessibles, leurs mesures de sécurité (HSTS) empêchant la connexion sans le bon certificat.

TechCrunch rappelle que la plupart des sites gouvernementaux ne sont pas affectés, leur certificat expirant dans plusieurs mois, et que certains larges sous-domaines (comme cloud.gov, search.gov ou federalist.18f.gov) exploitent des certificats gratuits de Let’s Encrypt, renouvelés automatiquement chaque trimestre.

Comme l'explique Reuters, le tribunal reproche aux boutons connectés de ne pas donner « suffisamment d’informations sur le produit commandé ou son prix, enfreignant ainsi la législation en matière de protection du consommateur ». Cette décision fait suite à une action d'un organisme régional de surveillance de la protection des consommateurs.

« Nous sommes toujours ouverts à l'innovation. Mais si innovation signifie que le consommateur est désavantagé et que les comparaisons de prix sont difficiles, nous nous opposons à cela », explique Wolfgang Schuldzinski de l'organisme en question.

Sans surprise, Amazon n'est pas sur la même longueur d'onde et pense au contraire que son bouton respecte la législation en vigueur : « La décision d’aujourd’hui n’est pas seulement hostile à l’innovation, elle empêche également les clients de décider en connaissance de cause si un service tel que le Dash Bouton leur procure une expérience pratique ».

La bataille juridique ne fait certainement que commencer.

Le chemin pour la mise en ligne de Kodi 18 Leia (en hommage à l'actrice Carrie Fisher et son personnage éponyme) attendra encore.

La première bêta est pour rappel arrivée le 6 mars et il a fallu attendre près de huit mois pour qu'arrive la première Release Candidate. Les versions s'enchaînent depuis et nous en sommes à la cinquième RC.

Comme toujours, cette mouture corrige plusieurs bugs de dernière minute et n'apporte aucune grosse nouveauté. La date de publication de la version stable n'est pas encore connue, mais elle est proche.

Les temps sont durs pour le fabricant chinois, interdit de séjour dans les réseaux 5G de plusieurs opérateurs et pays.

Ce week-end, un employé de Huawei (Wang Weijing) a été arrêté en Pologne pour espionnage. Selon les autorités citées par Reuters, ses actes ne seraient pas directement liés à ceux de son entreprise. Néanmoins, « des bureaux de Huawei ont également fait l’objet de perquisitions ainsi que le siège de l’Autorité polonaise des télécoms », ajoutent nos confrères.

La société affirme que les actes présumés de son employé « n’ont aucun lien avec l’entreprise » et a décidé de le licencier samedi, comme le rapporte Reuters. L'affaire est sensible pour Huawei, qui est justement dans le collimateur des autorités à cause de risques liés à la sécurité, notamment d'installation de portes dérobées à la demande de Pékin.

Le WPC revendique actuellement 656 membres, dont Apple (depuis février 2017), ASUS, HTC, Lenovo, Nokia, Qualcomm et Samsung.

Le fabricant de smartphones Oppo a récemment rejoint la liste (sous le nom Guangdong Oppo Mobile Telecommunications Corp), comme l'a confirmé la WPC à nos confrères de Charge Lab.

Oppo peut désormais prendre part au développement de la charge sans fil Qi, et surtout l'utiliser dans des produits. Pour rappel, la société appartient au même groupe que OnePlus et Vivo (BBK Electronics).

La collection de livres « Choose Your Own Adventure » appartient à Chooseco. Dans ces romans à la seconde personne, le lecteur est invité à faire des choix sur le déroulement de l'histoire.

Dans le nouvel épisode de Black Mirror (Bandersnatch) il en est de même. Ce n'est pas la première fois que la plateforme propose des épisodes interactifs, mais cet épisode fait référence à « Choose Your Own Adventure » au début de l'intrigue. Chooseco a donc décidé de porter plainte pour violation de droit d'auteur et réclame 25 millions de dollars, comme l'explique The Hollywood Reporter.

L'éditeur affirme que Netflix a « utilisé la marque volontairement et intentionnellement » afin de jouer sur la nostalgie de la série originale de livres des années 80/90. « Le contenu sombre et parfois troublant du film dilue la bonne volonté et les associations positives avec la marque de Chooseco, et ternit ses produits ».

Toujours selon nos confrères, Netflix aurait demandé une licence d'exploitation de la marque à Chooseco en 2016, mais ne l'aurait pas obtenue. Pour le moment, la plateforme de streaming a refusé de commenter cette affaire.

C'est le 14 avril prochain que HBO commencera la diffusion de l'ultime saison de sa célèbre série. La chaîne l'a annoncé via une petite bande-annonce diffusée cette nuit.

On y voit trois des enfants survivants de la famille Stark faire face à leurs ancêtres et leur destin, alors que l'hiver et les marcheurs blancs approchent. Cette fois encore, OCS devrait diffuser les épisodes en US+24 en France.

Si l'on arrive à la fin de cette histoire, qui s'annonce une fois encore assez sanglante, les fans peuvent être rassurés : le préquel est déjà sur les rails.

HBO ne devrait ainsi pas cesser de continuer à exploiter le filon de la saga de George R. R. Martin de si tôt. Ce qui ne l'empêche pas de miser également sur d'autres productions, comme Westworld dont la saison 3 a déjà été annoncée.

Maintenant que le CES de Las Vegas est terminé, le MWC de Barcelone (25 au 28 février) se prépare. Les rumeurs et autres « fuites » vont bon train, notamment chez Nokia.

Il y a quelques jours, 91mobiles présentait ce qui devrait être le Nokia 8.1 Plus de 6,22 pouces, avec un trou dans la dalle pour la caméra. Plus récemment, le compte Nokia_Leaks est revenu sur le Nokia 6.2 (Nokia 6 2019), comme repéré par Neowin. Il disposerait d'un écran de 6,2 pouces avec un « trou » et d'un Snapdragon 632. Il arriverait fin janvier ou début février.

Dans son communiqué de presse, le fabricant n'annonce l'arrivée de ces fonctionnalités que pour sa prochaine génération de télévisions, provoquant la colère de certains anciens clients : « Nous, propriétaires de téléviseurs OLED LG avec webOS (2016, 2017 et 2018), demandons à LG Electronics Inc. de proposer également à nos modèles le support d'AirPlay 2 et de HomeKit ».

La pétition affirme que ce serait « tout à fait possible d’ajouter ces fonctionnalités via une mise à jour du firmware ». Elle prend pour preuve le cas de Samsung qui les propose sur ses TV 2018 et Vizio qui remonte même jusqu'à des modèles de 2016.

Pour le moment, près de 2 800 signatures ont été enregistrées sur Change.org.

AMD a déposé plainte contre MediaTek pour violation de brevets. Trois sont au centre du conflit : deux acquis en même temps qu’ATI et liés à un système parallélisé de pipeline graphique et aux shaders unifiés, l’autre à une architecture capable de les exploiter.

Le Texan accuse le Taiwanais d’utiliser sa propriété industrielle pour gérer l’affichage dans des puces utilisées par de nombreux produits, comme les téléviseurs et d’autres objets connectés non détaillés.

On ne sait pas pourquoi le dépôt de plainte n’intervient que maintenant. AMD attendait visiblement la décision de l’International Trade Commission américaine, qui a statué en sa faveur en août dernier. Le problème touche d’autres sociétés, dont Sigma Designs et Vizio.

La piste suggérée par Tom’s Hardware est qu’AMD aurait pu être en pourparlers depuis cette décision afin que les sociétés visées payent pour l’utilisation des technologies brevetées. L’échec de ces négociations aurait alors pu déclencher la plainte.

Dans un communiqué, le groupe déclare avoir banni la société marketing Twinmark, accusé de spam à répétition, d’utilisation de faux comptes, d’envoi d’internautes vers des « fermes à publicités » et de vente d’accès à des pages Facebook.

« Twinmark vendait des droits d’administration à des pages qu’il avait créées, pour augmenter la distribution et générer des revenus, ce qui enfreint nos règles anti-spam » assure Facebook. Elle est accusée d’avoir changé le nom et sujet de pages une fois assez d’abonnés amassés ; une pratique habituelle mais interdite.

220 pages Facebook, 73 comptes sur le réseau social et 29 comptes Instagram ont été oblitérés. Selon la société, 43 millions de personnes suivaient au moins une des pages Facebook concernées. La page la plus suivie (Filipino Channel Online) comptait 10,4 millions d’inscrits.

Le service de streaming musical, misant sur la qualité audio et l’éditorialisation, est encore dans l’incertitude. Aux Échos, son propriétaire Denis Thébaud affirme bientôt ouvrir son capital, voire être prêt à céder le contrôle si une offre lui convient. Il serait en discussions avec un opérateur américain à ce sujet.

Fin 2015, Xandrie repêchait Qobuz, lui donnant un second souffle après un redressement judiciaire. Trois ans plus tard, il revendique 100 000 abonnés, contre des dizaines de millions pour les mastodontes du secteur comme Spotify et Apple Music. Le village gaulois se rassure en mettant (encore et toujours) en avant un revenu moyen par client bien plus élevé que la concurrence, public audiophile oblige.

Qobuz devait être le fer de lance de Xandrie, qui aurait investi 29 millions d’euros avec d’autres actionnaires. L’artisan pâtit toujours de fonctions en retrait face à ses concurrents, que ce soit dans la prise en compte des goûts de l’abonné ou dans les recommandations. Il se concentre sur le recrutement, via des partenariats avec des distributeurs (dont E. Leclerc) et Qwant.

Ce week-end Valve a poussé une mise à jour visant à faciliter la vie des adeptes de jeux comprenant une foule de DLC. Certains titres comme peuvent en effet compter plusieurs centaines de contenus additionnels payants, et il n'était pas simple de s'y retrouver dans leur liste.

Désormais, les éditeurs de ces jeux peuvent répartir ces DLC dans plusieurs listes, afin d'aider les joueurs à s'y retrouver. Ainsi les amateurs de Train Simulator peuvent désormais filtrer les quelque 576 DLC pour n'y voir que les scénarios, ou seulement les locomotives.

Il en est de même pour les 1175 (!) contenus pour Fantasy Grounds, désormais triés selon 25 listes distinguant les scénarios Pathfinders de ceux de Donjons et Dragons.

Dans un communiqué transmis à Reuters, la société explique qu'elle va « se séparer » d'une partie de ses effectifs à cause « de défis extraordinairement difficiles à venir ».

« Pour continuer à offrir ses services à nos clients, réussir à développer des engins spatiaux interplanétaires et un Internet spatial mondial (Starlink), SpaceX doit devenir une entreprise allégée », explique la société. Elle ajoute : « Ces efforts, même entrepris séparément, ont ruiné d’autres organisations ».

Dans une lettre adressée aux employés et reprise par le Los Angeles Time, Gwynne Shotwell (présidente de SpaceX) explique qu'il s'agit d'« une décision très difficile, mais nécessaire ». En juin dernier, Elon Musk avait déjà licencié sept personnes de son équipe de dirigeants. L'avancement du projet Starlink était visiblement au cœur des désaccords.

SpaceX est pour rappel sous contrat avec la NASA et l'US Air Force pour envoyer des satellites dans l'espace. Elle finalise aussi sa capsule Dragon capable d'envoyer des astronautes dans l'espace et prépare sa fusée BFR (Starship) capable d'envoyer des hommes sur la Lune et Mars.

Contrairement à Tesla, SpaceX n'est pas cotée en bourse.

L’Office fédéral de lutte contre les cartels devrait présenter les conclusions de son enquête, lancée en 2015, dans les prochaines semaines, rapporte le journal Bild am Sonntag, repris par Reuters.

L’autorité réclamerait à Facebook d’arrêter de collecter certaines données d’internautes. Le groupe est accusé d’abuser de sa position dominante pour récupérer des informations de services tiers (dont ses filiales Instagram et WhatsApp) sans en informer les premiers concernés. Facebook conteste ces accusations et compte toujours se défendre sur cette ligne.

C'est via un simple tweet que Sergey Galyonkin, le responsable de la stratégie d'édition de l'Epic Games Store (et le créateur de Steam Spy) a annoncé du neuf dans la politique de remboursement des jeux sur son échoppe.

Désormais, Epic offre un service équivalent à celui proposé par Steam. Vous pouvez donc vous faire rembourser n'importe quel titre dans les 14 jours suivant son achat, à condition de l'avoir lancé pendant moins de deux heures. Pour les précommandes, la fenêtre de remboursement est ouverte pendant les deux semaines suivant le lancement du jeu. L'ancienne limite de deux remboursements par an est par ailleurs levée.  

Synamedia profitait du CES de Las Vegas pour présenter sa solution exploitant une intelligence artificielle, comme l'explique The Verge.

Le principe est simple : une plateforme de services (Netflix, HBO, etc.) se connecte à Synamedia, qui analyse alors les données de leurs utilisateurs (date et lieu d'accès, type de contenus, appareil utilisé, etc.) afin de donner une probabilité d'être face à un compte partagé.

La décision appartient ensuite à la société, qui peut décider de couper l'accès dans les cas les plus graves, ou bien de renvoyer vers un abonnement premium/famille. Des tests seraient déjà en cours avec certaines entreprises.

La sonde spatiale chinoise s'est posée sur la face cachée de notre satellite naturel au début de l'année. Depuis, le rover baptisé Lapin de Jade 2 (Yutu-2) est sorti de sa tanière pour rouler dans le cratère de Von Kármán.

Plusieurs photos ont été publiées par la Chine au cours des derniers jours, dont un panorama à 360°, mis en ligne par le CLEP (Chinese Lunar Exploration Program). La CNSA (China National Space Administration) n'est pas en reste avec des photos du rover par Chang'e 4, et de Chang'e 4 par le rover.

Pour rappel, si la sonde et le rover se trouvent sur la face cachée de la Lune, ils ne sont pour autant pas toujours dans le noir. « La Lune nous montre toujours la même face. Sa période de rotation est en effet égale à sa période de révolution : elle tourne sur elle-même à la même "vitesse" qu’autour de la Terre », explique le CNES. Mais cette « face cachée » est parfois directement éclairée par le Soleil : lorsque la Lune est entre notre étoile et la Terre.

Remplacé en octobre par J. Allen Brack, anciennement producteur exécutif au sein de l'entreprise, Mike Morhaime, le PDG historique et co-fondateur de Blizzard va définitivement quitter l'entreprise à compter du 7 avril prochain, après 28 ans de carrière. Depuis, Morhaime occupait un poste de simple conseiller pour l'éditeur.

Cette nouvelle s'inscrit dans la suite de profonds changements ayant actuellement lieu dans les hautes sphères d'Activision Blizzard. Ces derniers mois, l'entreprise a perdu deux de ses directeurs financiers, Amrita Ahuja qui officiait pour Blizzard est partie chez Square Inc, tandis que Spencer Neumann a quitté Activision pour Netflix.

La semaine dernière, Activision Blizzard a également nommé trois nouveaux présidents pour Activision, King et une nouvelle branche nommée « Emerging Business Units ». Lors de la dernière séance en bourse, l'annonce du départ de Morhaime a été suivie d'une baisse de 9,37 % du cours de l'action.

Ikea vient de lancer deux modèles de stores connectés sur la version allemande de son site officiel. Nommés KADRILJ et FYRTUR sont sans fil et alimentés par une batterie. Le chargeur est évidemment fourni.

Ils sont bien sûr compatible avec l’ensemble de la gamme TRÅDFRI de lumières connectées. Les stores prennent donc eux aussi en charge Alexa (Amazon), Google Home et HomeKit (Apple). On peut ainsi les piloter via l’application, la télécommande ou une commande vocale.

La différence entre les modèles se joue uniquement sur l’opacité des stores, les FYRTUR étant plus occultants. Ils sont aussi plus onéreux, allant de 119 euros pour du 60 x 195 cm à 159 euros pour du 140 x 195 cm, contre respectivement 99 à 139 euros pour les KADRILJ.

Selon WebLife, plusieurs magasins en proposent déjà en France. Le site officiel, lui, n’a pas encore été mis à jour.

Un petit bout de web disparait. Les blogs pour responsables de sites web annoncent la fermeture de leurs commentaires.

« Parfois, ces commentaires nous font voir les choses différemment, ou mettent en lumière une vraie problématique que nous n'avions pas vue. Mais il faut admettre que beaucoup de ces commentaires sont au mieux hors-sujet, et au pire complètement spammy ! », justifie le groupe.

Google promet de toujours écouter les internautes sur les forums officiels, Twitter, YouTube et dans les événements du secteur.