Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

« Forcément, il y aura une nouvelle loi, car un certain nombre de dispositifs arrivent à échéance en 2020. Il s'agira d'en faire le bilan et de les pérenniser éventuellement ».

Sur le plateau du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI, Laurent Nuñez confirme qu’une nouvelle loi Renseignement va être présentée, déjà pour régler la clause d’extinction associée aux boîtes noires de la loi de 2015.

Pour mémoire, le gouvernement avait fait passer ces dispositifs de traitements automatisés de données de connexion, alors très critiqués, en leur associant une date d’extinction à la fin 2018. En 2017, dans le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, cette date fut repoussée au 31 décembre 2020.

À l’approche de la date fatidique, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur prévient que ce dispositif pourrait donc être finalement sacralisé. Tout dépendra du bilan des boîtes noires, que le gouvernement doit dresser au plus tard le 30 juin 2020, comme ce fut là aussi voté.

Surtout, le représentant de l’Intérieur prévient que ce réexamen « sera aussi l'occasion de voir, avec l'ensemble des services de renseignement, s'il faut adapter nos techniques au développement de nouvelles technologies, comme le développement de la 5G ».

Après les propos de la députée Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois à l’Assemblée nationale, il s’agit d’un nouveau témoignage d’une réforme assurée du texte de 2015.

Quelques jours seulement après avoir annoncé que les employés de Huawei n'avaient plus le droit de participer à l'évaluation des articles par les pairs et au processus éditorial, l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) lève les restrictions.

« Notre approche initiale, plus restrictive, était uniquement motivée par notre volonté de protéger nos bénévoles et nos membres contre les risques juridiques », explique l'organisme. Désormais, « tous les membres de l'IEEE, quel que soit leur employeur, peuvent continuer à participer à toutes les activités de l'IEEE ».

Au cours des derniers jours, le Mate 20 Pro de Huawei est revenu dans la liste des terminaux éligibles à la bêta d'Android Q. Aucune explication n'est donnée pour l'instant. Il pourrait s'agir d'une conséquence du sursis de 90 jours accordé par le département du Commerce.

Voilà plus d’un an que l’annonce avait été faite outre-Atlantique par le département d’État. La mesure, qui avait même fait l’objet d’une proposition de loi en 2017, est désormais effective.

Les demandeurs d’un visa devront désormais fournir leurs noms utilisés sur les réseaux sociaux, leurs précédentes adresses email et l’ensemble de leurs numéros de téléphone utilisés ces cinq dernières années.

« La sécurité nationale est notre priorité absolue lors du traitement des demandes de visas, et chaque voyageur ou migrant vers les États-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi » a expliqué le département d’État à l’agence Associated Press. Nous travaillons constamment à l’amélioration de mécanismes pour améliorer nos systèmes de vérification afin de protéger les citoyens américains, tout en favorisant les voyages légitimes vers les États-Unis ».

Si l’ancien système réservé aux zones à risques concernait 65 000 personnes, le nouveau régime en frappera 14 millions chaque année.

Donald Trump veut reconquérir la Lune et envoyer des hommes sur sa surface en 2024. Avant de poser le pied, plusieurs missions sans équipage, mais avec des charges utiles, sont prévues.

Dans le cadre du programme Commercial Lunar Payload Services (CLPS), trois sociétés ont été retenues pour le moment. Elles devront se charger de l'intégration de leur charge utile, du lancement depuis la Terre et de l'atterrissage à la surface de la Lune :

  • Astrobotic : 79,5 millions de dollars pour aller vers Lacus Mortis
  • Intuitive Machines : 77 millions de dollars pour aller vers Oceanus Procellarum
  • Orbit Beyond d'Edison : 97 millions de dollars pour aller vers Mare Imbrium

Pour rappel, la NASA veut ensuite installer une présence humaine sur la Lune en 2028, avec une première base.

Mike Pompeo, secrétaire d'État américain, est en visite en Europe. Il profite d'une escale en Allemagne pour attaquer de nouveau Huawei sur les risques liés à la sécurité. Les États-Unis ont déjà fait part de leurs inquiétudes au reste du monde, mais ils montent d'un cran, comme le rapporte Reuters.

« Il y a un risque que nous changions d’attitude [sur notre coopération avec nos alliés] si des données privées ou relatives à la sécurité nationale passent par des réseaux que nous jugeons peu fiables », lâche Mike Pompeo.

En clair, les États-Unis se réservent le droit de ne pas partager certaines informations confidentielles avec des pays qui décideraient d'utiliser des équipements Huawei.

Pour rappel, l'Europe laisse la décision à chaque pays. L'Allemagne est l'un de ceux qui ne sont pas catégoriquement opposés à l'arrivée de Huawei, à condition d'avoir des garanties suffisantes.

Afin d'augmenter la surface de la dalle sur la face avant, les fabricants proposent des smartphones avec des encoches de différentes formes pour la caméra. D'autres préfèrent miser sur un système rétractable ou pivotable. Oppo a décidé de prendre une approche différente : intégrer la caméra sous l'écran.

Dans une courte vidéo sur Twitter, le fabricant propose « un premier coup d’œil à sa technologie de caméra selfie sous l'écran ». Lorsque l'utilisateur veut prendre une photo, une zone de l'écran reste noire, probablement afin de ne pas gêner la capture. Aucun détail n'est donné pour l'instant, que ce soit sur la qualité des photos, la disponibilité, la technologie utilisée, etc.

Attendons maintenant de voir si cette technologie sera également déployée. Pour rappel, le fabricant avait par exemple dévoilé un zoom 5x « sans perte » pour smartphone, avec des prototypes fonctionnels, mais sans aller plus loin depuis.

Skybound Games et Beamdog annoncent que les titres vont revenir d'outre-tombe sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.

Baldur’s Gate: Enhanced Edition Pack, Baldur’s Gate II: Enhanced Edition Pack,  Planescape: Torment et Icewind Dale Enhanced Edition seront disponibles le 24 septembre aux États-Unis , alors qu'il faudra attendre le 3 décembre pour Neverwinter Nights: Enhanced Edition. Le reste du monde devra à chaque fois attendre quelques jours de plus.

Les précommandes pour certains titres sont ouvertes. Comptez 49,99 dollars tout de même.

Apple vient de relever la limite de téléchargement des applications via connexion cellulaire à 200 Mo.

Une décision attendue puisqu’elle était jusqu’ici de 150 Mo. Les applications dépassent régulièrement ce poids, ce qui empêche de les télécharger ou de les mettre à jour si l’appareil mobile n’est pas connecté à un réseau Wi-Fi.

Cependant, bien que la nouvelle limite permette de respirer un peu, on espère que l’éditeur se décidera un jour à plus de souplesse. Par exemple, via une option qui permettrait de définir soi-même son plafond, voire de le supprimer. Peut-être dans iOS 13 qui sera présenté ce soir ?

Deux ans après la précédente augmentation de tarif, Sony a envoyé des emails à ses clients pour les informer d'une hausse. Elle ne concerne que l'abonnement mensuel qui passera de 7,99 à 8,99 euros, comme l'indiquent les nombreux retours sur Twitter.

Les forfaits pour trois mois (24,99 euros, soit 8,33 euros par mois) et un an (59,99 euros, soit 5 euros par mois) ne bougent pas. L'éditeur veut certainement pousser ses clients à passer sur la formule trimestrielle ou annuelle.

Dimanche, le service en ligne du géant du Net est tombé, avec de premiers signalements sur la côte est des États-Unis. La société a rapidement réagi : « Nous étudions actuellement un problème avec Google Compute Engine ».

Une heure plus tard, rien n'était réglé, avec « de gros problèmes d'encombrement du réseau ». Il faudra attendre près de cinq heures pour que la situation revienne à la normale.

« Nous mènerons une enquête interne sur ce problème et apporterons les améliorations appropriées afin d'éviter ou de réduire les risques », ajoute Google. L'éditeur promet plus de détails lorsque son enquête sera terminée.

Google Cloud, G Suite et YouTube étaient concernés, mais pas seulement, loin de là. Selon les utilisateurs et plusieurs de nos confrères, des applications comme Discord, Snap, Vime, Nest et autres ont été impactés.

Apple vide actuellement ses comptes de réseaux sociaux centrés sur iTunes.

Les pages Facebook et Instagram n’affichent désormais plus rien : plus aucun texte, image ou vidéo. Seul le compte Twitter a pour l’instant été épargné. La plupart des contenus ont été migrés vers les comptes Facebook et Instagram d'Apple TV.

Le ménage trouvera très certainement son explication ce soir durant la WWDC : Apple annoncerait la mort du logiciel, 18 ans après sa création.

Durant la présentation attendue de macOS 10.15, l’entreprise devrait dévoiler les nouvelles applications Apple TV, Musique et Podcasts, qui se répartiraient les fonctions de l’actuel iTunes. Des applications beaucoup plus légères et spécialisées, évitant l’actuel côté « usine à gaz ».

Il se pourrait toutefois qu’iTunes ne meure pas vraiment et ne soit plus utilisé que pour la synchronisation locale des appareils mobiles. À moins qu’Apple ait sous le coude une autre application dédiée.

Dropbox vient d’annoncer plusieurs évolutions du stockage de ses forfaits. Les abonnés Plus passent ainsi de 1 à 2 To, tandis que les formules Professional et Business passent respectivement à 3 et 5 To, contre 2 et 3 To jusqu’ici.

Des améliorations fonctionnelles sont également à noter. Smart Sync permet par exemple depuis longtemps de marquer des fichiers et dossiers comme « uniquement en ligne », leur interdisant tout téléchargement définitif. Le service se charge désormais d’appliquer ce marqueur aux données n’ayant pas été ouvertes depuis un moment.

Deux autres fonctions apparaissent. D’une part, la possibilité d’ajouter un watermark sur les fichiers JPEG, PNG, BMP et PDF, avec le nom et la date. D’autre part, le retour d’un ou plusieurs dossiers à un état antécédent, de 30 jours pour les abonnés Plus à 180 jours pour la formule Professional.

Ces bonnes nouvelles sont toutefois contrebalancées par une augmentation de la facture pour les abonnés Plus. À leur prochaine échéance de paiement, le tarif passera ainsi de 9,99 euros à 11,99.

C'est en tout cas ce qu'affirment quatre sources différentes à Reuters. La société pourrait revendre ses actifs et ses brevets. Un porte-parole de la société affirme que « Stratolaunch reste opérationnel », sans entrer dans les détails.

Pour rappel, cette société avait été créée par Paul Allen, cofondateur de Microsoft, décédé mi-octobre 2018. Elle avait depuis réussi le premier test de son moteur PGA et un vol de plus de 2h du plus grand avion du monde.

Elle n'est par contre jamais revenue sur son avenir suite au décès de son fondateur.

Comme tous les ans à cette époque de l’année, Apple présentera ce soir les nouvelles versions majeures de ses plateformes logicielles : iOS, macOS, tvOS et watchOS.

Les nouveautés n’étaient pas forcément nombreuses l’année dernière, Apple s’étant concentré pour partie sur les performances et la fiabilité, avec des bénéfices plus ou moins nets à l’arrivée.

Cette année devrait être beaucoup plus mouvementée. De nombreuses améliorations seraient présentées ce soir, dont le mode sombre d’iOS 13. Sur macOS, on attend notamment l’effacement d’iTunes au profit de trois nouvelles applications (Musique, Apple TV et Podcasts), que l’on espère nettement plus modernes et véloces.

Apple diffusera en direct sa conférence d’ouverture à 19h00 depuis son site officiel.