Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Cette ligne de conduite n’est pas surprenante de la part du patron d’Orange puisqu’il l’avait déjà tenue devant la Commission des affaires économiques du Sénat il y a un mois seulement (notre compte rendu).

Il rappelait en effet que, « en France, tout ce qui est cœur de réseau ne se fait pas avec Huawei, ni avec aucun Chinois, ce sont des fournisseurs américains en l’occurrence ». Il ajoutait : « Les questions de sécurité des données sont plus sensibles sur les cœurs de réseau. Nous estimons – nous ce n’est pas Orange mais toute l’industrie mondiale – qu’elle n’existe absolument pas sur la partie radio ».

Il étayait son propos : « Cette espèce de mythe de "j’ai une antenne qui a été fabriquée en Chine donc il doit y avoir un micro dessus qui fait que toutes mes conversations sont écoutées quelque part au parti communiste chinois" est une foutaise totale ».

Stéphane Richard est pour la mise en place de règles au niveau européen, mais elles ne doivent pas conduire à un veto de facto de Huawei : cela « irait à l'encontre des intérêts de l'Union européenne et causerait des problèmes majeurs à la plupart des opérateurs de l'UE », rapporte Reuters.

La filiale de Vivendi vient d'annoncer ce partenariat avec WarnerMedia à ses abonnés, ainsi que dans ses pages d'assistance. L'intégration se fait au sein de Canal+ Séries, du pack Ciné Séries ou de l'offre Intégrale(+). 

Les abonnés peuvent ainsi profiter dès aujourd'hui de 800 épisodes à la demande de Primal de Genndy Tartokovsky, Final Space, Robot Chicken, Mr. Pickles, The Venture Brothers, Harvey Birdman, Aquateen Hunger Force, Metalocalypse, Eagleheart, Samouraï Jack, Squidbillies, Moral Orel, Blaise et Dawaland… D'autres sont attendues pour 2020.

Surtout, on y trouvera l'intégrale de Rick & Morty, avec sa saison 4 en français en exclusivité dès le 14 février prochain.  

C’est en tout cas la déclaration faite par Farhan Haq (porte-parole de l’ONU), expliquant que les principaux responsables de l’organisation « ont reçu pour instruction de ne pas utiliser WhatsApp », comme le rapporte Reuters. Cette instruction n’est en fait pas nouvelle : elle date de juin 2019.

Cette crainte fait suite à la rocambolesque histoire autour du smartphone de Jeff Bezos : il aurait été piraté avec une « possible implication » de Mohammed Ben Salmane, prince héritier d’Arabie saoudite, dans le but d’espionner le journaliste Jamal Khashoggi qui écrivait alors dans le Washington Post.

De son côté, le directeur de la communication de WhatsApp se défend auprès de nos confrères : « Chaque message privé est protégé par un cryptage de bout en bout pour contribuer à empêcher WhatsApp ou d’autres de voir les conversations. La technologie de cryptage que nous avons développée avec Signal jouit d’une grande considération auprès des experts en sécurité et reste la meilleure disponible pour les personnes à travers le monde ».

 

Cela fait maintenant des mois que Xerox a fait part de son intention de racheter HP Inc (imprimantes et ordinateur) pour 33,5 milliards de dollars, une offre jugée insuffisante par le conseil d'administration et rejetée à l’unanimité

Ce refus n’a pas calmé l’appétit de Xerox, qui poursuit son offensive tantôt avec le bâton – en dénonçant des « déclarations trompeuses » et menaçant de lancer une OPA hostile – tantôt avec la carotte – affirmant avoir obtenu des engagements de financement de la part de plusieurs banques. 

Rien n’y fait, la position du conseil d’administration de HP Inc n’a pas bougé d’un pouce : « la proposition de Xerox sous-estime considérablement HP et ne constitue pas une base de discussion ». Xerox tente aujourd’hui une nouvelle approche, en s’attaquant directement au conseil d’administration.

La société fait part de son intention de présenter pas moins de 11 candidats indépendants pour y siéger. « Les candidats ont été choisis en raison de leur expertise dans la supervision et l'exécution d'importantes transformations et combinaisons d'entreprises, en démontrant dans le passé leur capacité à créer de la valeur pour les actionnaires », explique Xerox.

La société ajoute enfin que « les actionnaires de HP nous ont dit qu'ils pensaient que notre proposition d'acquisition apporterait une valeur considérable ».

Avidsen, une société française proposant des produits sous sa propre marque mais aussi Thomson et Philips, annonce la commercialisation à partir de mars d’une cette sonnette vidéo connectée sans fil.

« Elle permet de voir et d’interagir avec les personnes qui se présentent au domicile, via un smartphone et l’application Philips Welcome Home ou grâce à la commande vocale (Google Assistant ou Alexa), ou encore de projeter la vidéo du visiteur, sur le téléviseur Android du salon », explique le fabricant.

La caméra dispose d’un angle de vision de 160° avec une définition Full HD, d’une vision nocturne via des LED infrarouges, d’un micro et d’un haut-parleur, d’une réduction active de bruit, et d’une carte SD de 32 Go pour stocker des photos/vidéos, notamment lorsque « des personnes s’attardent au seuil de la porte ». La batterie rechargeable permet de tenir 8 mois avec un appel par jour, selon le fabricant.

La sonnette Philips WelcomeEye Link sera donc disponible en mars dans les boutiques de bricolage et sur Amazon, pour 199 euros. Elle rejoindra la gamme Philips WelcomeEye filaire (avec un écran) disponible à partir de 200 euros.

 

Alors que le forum international de la cybersécurité débute la semaine prochaine, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a dévoilé « ses nouvelles orientations stratégiques pour les dix années à venir ». 

En appui d’un « manifeste » publié pour l’occasion, plusieurs pistes sont dans le viseur afin que « la France [ait]  les moyens de rester dans le premier cercle des super puissances dans le cyberespace » dixit Guillaume Poupard, directeur de l’agence. 

Page 26, elle souhaite par exemple mieux exploiter une précieuse ressource, celle que lui a ouvert « les évolutions législatives de ces dernières années [qui] confient à l’ANSSI un accès à des volumes croissants de données techniques de cybersécurité, d’une valeur exceptionnelle ».

Autre cible, « développer une plateforme hébergée par l’agence, où des services seraient développés par d’autres au profit de nos bénéficiaires, en valorisant les données dont nous disposons ». L’idée ? Adapter les prestations pour être davantage tourné vers les bénéficiaires de son action

 

Cette fonctionnalité n’est évidemment pas sans rappeler ce que proposent déjà d'autres messageries. Désormais, un cœur avec un « + » apparaît dans les échanges. D’un clic, vous avez accès à sept réactions différentes sous la forme d’icônes.

Le service de micro-blogging explique que « vous pouvez annuler une réaction à tout moment. Elle sera alors supprimée du message pour tous les participants. Cliquez ou appuyez sur une réaction dans une conversation pour voir qui a réagi au message. Par ailleurs, tous les participants à une conversation reçoivent une notification chaque fois qu'une nouvelle réaction est ajoutée à un message ».

« Les personnes utilisant une ancienne version de l'application Twitter pour iOS ou Android qui ne prend pas en charge les réactions aux messages verront les réactions affichées sous forme de texte », précise enfin Twitter.

Comme souvent, si les réactions sont visibles dans TweetDeck, il n’est pas possible d’en ajouter ou modifier directement depuis cette application. C’est par contre parfaitement possible depuis la version web, en plus des applications mobiles évidemment.

 

Le 15 avril 2019, la cathédrale Notre-Dame de Paris était ravagée par les flammes, avec de colossaux dégâts. Facebook propose aujourd’hui un documentaire en réalité virtuelle.

Il comprend des interviews de personnalités comme Patrick Chauvet, recteur-archiprêtre de Notre-Dame, le général Jean-Louis Georgelin en charge de la restauration, Anne Hidalgo (maire de paris), etc.

Le réseau social s’est associée à la start-up Targo spécialisée dans les contenus en VR, qui avait publié un documentaire sur la cathédrale quelques semaines avant son incendie : Qui est l'homme derrière Notre-Dame ?

Rebuilding Notre Dame est disponible sur Gear VR, Go et Quest

Au Journal officiel du 23 janvier 2020, un décret vient modifier un précédent texte d’avril 2017 qui avait créé le « service national des enquêtes administratives de sécurité ». 

Ce SNEAS intervenait jusqu’à présent pour réaliser des enquêtes « en matière de transport public de voyageurs et de marchandises dangereuses, de « grands événements », ainsi que d’acquisition et de détention d’armes » résumait ce rapport parlementaire

Le texte de 2017 l’autorise ainsi à consulter « de manière directe ou indirecte des traitements de données à caractère personnel relatifs à la prévention du terrorisme ou des atteintes à la sécurité et à l'ordre publics ».  

Celui publié avant-hier étend ces enquêtes administratives préalables « à la délivrance, au renouvellement ou au retrait d'un titre ou d'une autorisation de séjour ou de la protection internationale ». 

Le SNEAS pourra dès lors produire « un document de synthèse des éléments pertinent de l’enquête » relatif au prétendant d’un titre de séjour.

Depuis quelques temps, l'éditeur mise gros sur les Progressive Web Apps (PWA). Au point d'en utiliser de manière croissante au sein de Windows 10. 

Il était ainsi prévu de proposer aux Insiders une PWA dédiée à leur information et à leurs retours, il s'agissait du projet Catnip. Les notes de version de la Build 19551 qui viennent d'être publiées nous apprennent que le projet est enterré. 

« Certaines limitations techniques nous empêchent de proposer l'expérience que nous souhaitions aux Insiders via une PWA » précise seulement l'équipe.

Le Sundance Film Festival vient d’ouvrir ses portes et la société en profite pour y présenter sa prochaine suite d’outils pour « gérer des projets, partager des actifs entre eux et garder l’ensemble organisé, que vous travailliez seul ou en équipe ».

Adobe explique que ces fonctionnalités doivent répondre aux demandes des cinéastes qui sont de plus en plus nombreux à utiliser Premiere Pro. Elles sont détaillées dans ce billet de blog. Une vidéo de présentation a aussi été mise en ligne.

Productions sera « bientôt » intégré dans Adobe Premiere Pro.

 

But de l’opération : « soutenir des innovations radicales dans ce secteur », expliquent en chœur la Commission et la Banque européenne d'investissement. Les 200 millions d’euros sont divisés en deux parties égales : 

  • « Prêt conditionnel de 100 millions d'euros pour le nouveau programme de lanceurs Ariane 6, un programme de l'Agence spatiale européenne pour lequel ArianeGroup est le maître d'œuvre industriel et l'autorité de conception.
  • Premier programme de capital-risque au titre du dispositif InnovFin, d'un montant de 100 millions d'euros, destiné à soutenir l'innovation et la croissance des petites et moyennes entreprises européennes du secteur des technologies spatiales ».

La condition du premier prêt de 100 millions est liée à « la réussite commerciale du lanceur Ariane 6, lorsque celui-ci sera opérationnel ». Pour rappel, le premier lancement est prévu pour 2020 (plutôt fin d’année).

André-Hubert Roussel, président exécutif d'ArianeGroup, explique que « ce prêt de 100 millions d'euros financera en partie les investissements d'ArianeGroup dans le développement d'Ariane 6, c'est-à-dire des installations industrielles plus compétitives et respectueuses de l'environnement en Allemagne et en France, notamment en Guyane ».

Ce projet avait été dévoilé en avril dernier, à l'occasion de la Celebration 2019 de Chicago, on n’était sans nouvelles précises depuis.  Mais une bande-annonce officielle vient en dévoiler les enjeux et acteurs principaux, précisant sa date de diffusion. 

Cela se passera bien entendu sur Disney+, dès le 21 février. Il n'y a donc plus qu'un petit mois à attendre… sauf en France, où le service de SVOD n'est pas attendu avant le 24 mars.

Depuis quelques temps maintenant, le géant américain met en avant certains contenus (pages, vidéos, etc.) via ses « featured snippets ».

Mais lorsqu'un résultat y était affiché, il l'était toujours dans la liste classique. Une forme de doublon qui va désormais disparaître sur la première page. Cela permettra de mettre en avant plus de résultats différents, sans changement profond dans l'algorithme. 

Dans une série de tweets, Google précise que ce changement a été mis en place dès hier sur l'ensemble de ses interfaces dans le monde, à quelques exceptions près comme le snippet vidéo. 

 

Dans une proposition sur GitHub, les équipes en charge du développement du nouveau navigateur Edge détaillent ce qu'ils aimeraient proposer aux développeurs sur le sujet.

Ainsi, ils veulent que les PWA puissent se rapprocher un peu plus des applications natives, en permettant d'agir sur la barre de titre de manière bien plus poussée.

Fonctionnalités de recherche, menus, zones permettant la sélection et possibilité de déplacement, etc. Tant d'éléments que l'on pourrait déclarer dans la page ou son manifeste. 

Le géant de Santa Clara a dépassé les attentes au quatrième trimestre avec 20,2 milliards de dollars de revenus (+8 % sur un an), pour un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars (+33 % sur un an). Sur l’année complète, les bénéfices sont de 21 milliards de dollars, stable par rapport à 2018.

Dans le détail, la partie Data Center Group revendique des revenus de 7,2 milliards de dollars sur le quatrième trimestre et de 23,48 milliards sur 2019, contre respectivement 6 et 23 milliards un an auparavant. Le Client Computing Group est l’autre gros morceau d’Intel, mais avec une croissance moins importante : les revenus sont passés de 9,8 à 10,01 milliards de dollars sur trois mois, contre 37 à 37,14 milliards sur un an.

Autant dire que l'impact d'AMD et ses Ryzen ne semble pour le moment pas se faire sentir, même après trois générations. Pour 2020, Intel s’attend à un chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars au premier trimestre, et un total de 73,5 milliards sur l’année complète. C’est au-delà des attentes des analystes qui tablaient sur 72,25 milliards de dollars. 

En bourse, cette annonce a été bien accueillie avec une hausse de 7 % du titre.

Les deux protagonistes expliquent qu’il s’agit du « plus grand connectome au niveau synaptique jamais reconstruit ». « Cette reconstruction du connectome contient environ 25 000 neurones, qui peuvent être regroupés en milliers de types cellulaires distincts couvrant plusieurs régions du cerveau ».

De plus amples informations techniques et médicales sont disponibles sur cette page. Une vidéo a aussi été mise en ligne.

Lancé en bêta en septembre 2018, le moteur de recherche pour bases de données ouvertes passe la seconde. Pour rappel, son but est de faciliter le travail des chercheurs, des journalistes et de toutes les personnes dont les travaux s’appuient sur de grosses quantités de données. 

On y retrouve par exemple le suivi des dépenses relatives aux marchés de la mission Etalab, l‘évolution du prix d'un kilogramme de camembert standard en France, des données sur la météo, etc. En tout, 25 millions de jeux de données sont actuellement disponibles.

Le géant du Net indique que « quiconque publie des données peut les rendre détectables dans Dataset Search en utilisant un standard ouvert (schema.org) pour en décrire les propriétés ».