Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes

Lors d'une rencontre avec Netgear, nous avons pu apprendre une bonne et une mauvaise nouvelle concernant sa gamme Orbi. La mauvaise, c'est que le modèle Outdoor évoqué avant l'ouverture du salon ne pourra pas être disponible en France du fait des limites imposées par la législation sur le Wi-Fi en extérieur.

La bonne, c'est qu'un modèle Orbi Micro (RBR20+RBS20) est prévu. Plus petit, il se limite à deux ports RJ45 (Gigabit) par module seulement. Mais il s'agit toujours d'un modèle AC2200 tri-band (866 + 866 + 400 Mb/s) doté de quatre antennes. Il sera ainsi légèrement moins coûteux que son grand frère de la série 40 : 249 euros pour un couple routeur/satellite. Un modèle avec trois modules (RBK23) est prévu pour arriver dans un second temps.

Notez enfin qu'outre le support d'Alexa, celui de Google Assistant devrait bientôt arriver sur Orbi afin d'effectuer quelques tâches en vocal. Nous n'avons par contre pas encore de détails sur la date d'arrivée du firmware activant cette nouveauté.

Dans un communiqué, l'exécutif européen annonce que cinq commissaires rencontreront des représentants de grandes plateformes. Comme d'habitude, le sujet principal est la lutte contre la propagande terroriste, déjà au centre des relations entre l'institution et ces entreprises.

La Commission distribue d'ailleurs bons et mauvais points dans la suppression de ces contenus, Facebook traitant plus de la moitié des messages signalés dans les 24 heures. Cette future rencontre doit être l'occasion d'un « dialogue franc et ouvert », dont la teneur n'est pas précisée au-delà du besoin d'accélérer le traitement des demandes.

Alors que les choses commencent doucement à se décanter concernant les failles Meltdown et Spectre dévoilées la semaine dernière par Google, Microsoft a diffusé un premier point concernant l'évolution des performances liée à son correctif.

La société indique que celles-ci sont bien en baisse sur différents processeurs Intel, mais que l'utilisateur ne devrait le plus souvent pas ressentir de différence, excepté dans des applications où l'accès aux E/S est intensif, notamment sur les serveurs.

Pour un usage grand public, l'effet semble moins prononcé sur des processeurs récents. Des conclusions qui demanderont sans doute une analyse plus détaillée sur différents types d'applications et modèles de CPU afin de savoir précisément ce qu'il en est.

Après avoir revu à la baisse ses prévisions financières pour le quatrième trimestre, avec des revenus attendus de 340 millions de dollars contre 470 millions précédemment, GoPro a déclaré vouloir abandonner le marché des drones.

Le fabricant souhaite en effet se concentrer sur ses caméras, et s'attend à ce que les futures réglementations sur les drones en Europe réduisent fortement le potentiel de ce secteur. En outre, GoPro a annoncé son intention de réduire ses effectifs en 2017 de 1 254 personnes à moins de 1 000.

Des annonces que les marchés boursiers n'ont guère appréciées, provoquant une chute de 32 % du cours au plus bas. La casse se limitera finalement à 12 % après des déclarations de l'entreprise, expliquant qu'elle cherche des solutions avec la banque JP Morgan, notamment pour trouver un acheteur à même d'insuffler de nouvelles idées.

La messagerie chiffrée Telegram envisage de lancer dès mars prochain une ICO visant à collecter environ 500 millions de  dollars, ce qui en ferait la levée de fonds en crypto-monnaie la plus importante vue à ce jour.

Cependant, le quidam moyen ne pourrait pas faire partie des premiers investisseurs. Telegram réclamerait un ticket d'entrée à 20 millions de dollars, payable uniquement en monnaie fiduciaire. Ce sont donc les investisseurs institutionnels qui sont visés par cette première prévente.

L'idée derrière cette ICO, est de forger une toute nouvelle blockchain s'appuyant sur les 180 millions d'utilisateurs de l'application. Une nouvelle crypto-monnaie, le gram, y circulera et permettra aux utilisateurs de la plateforme d'échanger des fonds à moindre coût qu'avec des transferts bancaires classiques, notamment dans le cas de micro-dons, où les frais peuvent être importants avec le système actuel.

Pour permettre cela, la blockchain développée par Telegram nécessiterait de centraliser certains éléments du réseau. Un mal nécessaire selon l'entreprise, qui souhaite ainsi se mettre à l'abri d'éventuelles attaques d'états hostiles à une utilisation large du chiffrement, rapporte TechCrunch.

Les solutions de cloud gaming ont le vent en poupe avec des solutions comme Shadow et le lancement sur ordinateur de GeForce Now sur les PC, en bêta pour le moment.

HP a donc décidé de sauter le pas, avec sa solution maison exploitant Parsec. Baptisée OMEN Game Stream, elle permet d'utiliser son ordinateur comme serveur qui diffusera ensuite un flux vidéo vers une autre machine ou une tablette sous Windows 10.

Le fabricant recommande une connexion de 10 Mb/s pour du 720p à 60 Hz et de 25 Mb/s pour du 1080p.

Après les révélations de la faille KRACK sur le WPA2 du Wi-Fi, la Wi-Fi Alliance profite de ce début d'année pour faire quelques annonces. Le consortium explique tout d'abord qu'il « continuera d'améliorer WPA2 afin de garantir une sécurité renforcée aux utilisateurs Wi-Fi à mesure que le paysage de la sécurité évolue ». Mais il en profite également pour évoquer WPA3 qui arrivera cette année.

N'attendez pas des masses de détails pour le moment, il ne s'agit que de définir vaguement les grandes lignes de cette nouvelle version du protocole, axées sur quatre points :

  • Une protection renforcée même avec mots de passe faibles
  • Simplifier la configuration sur les appareils disposant d'un affichage limité ou inexistant
  • Suite de sécurité sur 192 bits (sans plus de précision) pour répondre à certaines exigences
  • Chiffrement individualisé des données sur des réseaux ouverts

Dans ce dernier cas, il pourrait s'agir d'une méthode de chiffrement sans authentification baptisée Opportunistic Wireless Encryption, c'est du moins l'idée soulevée par Mathy Vanhoef, à l'origine de la découverte de KRACK.

Ne la confondez pas avec la désormais célèbre crypto-monnaie qui porte le même nom, mais quelques anciens employés de l'application de rencontre Tinder viennent de dévoiler au CES Ripple, une plateforme de « networking ».

Son but : permettre de rencontrer des contacts professionnels aussi simplement que son prochain rencard. Les profils sont affichés sur l'écran principal de l'application, et si l'on souhaite engager la conversation, on glisse le doigt à droite, à l'inverse le glisser à gauche envoie le profil dans les limbes. Une sorte de mélange entre LinkedIn et Tinder en somme.

Les profils ne mettront pas l'accent sur la photo des utilisateurs, mais plutôt sur leur CV, leur fil Twitter ou leurs billets publiés sur Medium. Il est également possible d'épingler des articles de presse pour montrer ses centres d'intérêt.  

Autre fonctionnalité phare, bien que peu surprenante : un système de géolocalisation permet de se concentrer sur les personnes présentes alentours, pratique pour cibler avec qui engager la conversation lors d'une soirée réunissant des centaines de personnes.

Un système de reconnaissance faciale est également au menu. Prendre une photo d'un individu devrait permettre de le retrouver sur l'application, pour consulter son CV.

Principalement connue pour ses boîtiers et systèmes de refroidissement, NZXT se lance sur le marché des cartes mères la N7 Z370. Comme son nom l'indique, elle dispose d'un chipset Z370 et d'un socket LGA 1151 compatible avec les Core de 8ème génération.

Elle est livrée avec un cache personnalisable blanc ou noir faisant office de carénage. Elle a ainsi un look qui n'est pas sans rappeler celui des Sabertooth d'Asus. Des caches de remplacement bleu, rouge ou violet sont disponibles pour les radiateurs afin d'ajouter une touche plus personnelle. Tous les détails se trouvent par ici.

Le tarif est de 329 euros avec une disponibilité prévue pour mars, mais elle « dépendra aussi et surtout de l'intérêt qu'auront nos revendeurs Français à proposer cette carte qui s'adresse à une clientèle avec un certain budget et qui recherchent personnalisation, performances, fonctionnalités et design » explique la marque.

Lors du CES 2017, Netatmo lançait son service « With Netatmo » pour développer des solutions connectées en partenariat avec des sociétés tierces. Cette année, Legrand lui emboite le pas avec « Works With Legrand ».

La société explique que cette offre prend la forme d’un portail en ligne avec les ressources permettant à des solutions tierces d’échanger avec les produits Legrand : documentations, langages et API.

La société en profite pour indiquer que ses produits connectés sont compatibles Alexa, l'intelligence artificielle d'Amazon.

Le constructeur a mis en ligne la page française relative au remplacement des batteries hors garantie des iPhone 6 et supérieurs. Le tarif de 29 euros est ainsi confirmé, mais avec une petite subtilité.

En effet, une étoile vient préciser qu'outre la date limite du 31 décembre « le remplacement de batterie à 29 € peut être limité à une réparation par iPhone », sans plus de précisions sur les critères retenus pour cette limitation éventuelle.

À la mi-décembre, l'autorité américaine des télécoms, la FCC, rejetait la non-discrimination des contenus en ligne, votée sous Obama. L'administration républicaine la perçoit comme une ingérence de l'État dans les relations entre opérateurs et services en ligne, favorisant ces derniers.

Une position soutenue par lesdits opérateurs, dans une large vague de dérégulation à laquelle s'opposent associations de défense des libertés, start-ups et de nombreux internautes. Le sénateur démocrate Ed Markey a réuni les 30 soutiens nécessaires à un vote pour renverser le vote de la FCC.

L'Internet Association, qui regroupe des géants du Net comme Amazon, Facebook, Google ou Microsoft a annoncé son intention de soutenir les actions en justice contre le retrait de la neutralité. Ces entreprises défendent ici autant leur intérêt que leur capital sympathie auprès des internautes, particulièrement sensible au sujet.

Alors que l'autorité fédérale se dégage de la neutralité, des États préparent des textes locaux pour remplacer le texte perdu. La Californie et le Nebraska, comme les États de New York et Washington, envisagent ainsi des législations spécifiques... qui devront encore passer les circuits législatifs et sûrement judiciaires, les groupes télécoms attaquant systématiquement ces contraintes devant les tribunaux.

La start-up française profite du salon à Las Vegas pour effectuer des démonstrations de son bus autonome, mais aussi pour lui ajouter une nouvelle fonctionnalité, en partenariat avec Ingenico.

Afin d'effectuer un paiement sans contact directement dans l'Autonom Cab, un écran de 15 pouces équipé d'un lecteur NFC est désormais présent ; un pas de plus vers un service de taxi autonome, avec paiement en direct par les usagers.

Il est tout d'abord question de la clé USB de 1 To la plus petite au monde, avec une interface Type-C. Sandisk ajoute également une clé de 256 Go à sa gamme Ultra Fit USB 3.1. Il s'agirait là encore de la clé de 256 Go la plus petite du monde selon le fabricant.

Comme LaCie, SanDisk pense aux baroudeurs qui ont besoin de vider leur carte mémoire lors de leur périple : le My Passport Wireless SSD et l'Extreme Portable SSD.

Enfin, le fabricant annonce du changement pour le My Cloud Home, et plus particulièrement les applications mobiles éponymes permettant de le gérer à distance : le support d'Alexa et de Google Chromecast pour diffuser du contenu sur une télévision.

Dans une lettre ouverte, Jana Partners et le Système de retraite des enseignants de l'État de Californie s'inquiètent de ce qu'un enfant peut faire sous iOS. Les deux actionnaires détiendraient à eux deux pour environ deux milliards de dollars d'actions de la société.

Ils évoquent les « possibles effets secondaires indésirables et inattendus » que pourrait poser l'exposition régulière aux smartphones des enfants et adolescents. Ils réclament des études et des fonctions limitant l'accès à l'appareil et aux contenus pour les plus jeunes, invoquant l'intérêt à long terme de l'entreprise, notamment d'un point de vue réglementaire.

Ils demandent plus de granularité du contrôle parental, jugé trop binaire aujourd'hui. De son côté, la société a répondu être très attentive sur le sujet, et déjà proposer diverses solutions de contrôle parental au sein d'iOS.

Dans un court billet de blog publié vendredi soir, Twitter donne une nouvelle fois sa position sur l'éventuel blocage des comptes de chefs d'Etats et personnalités politiques.

« Bloquer un dirigeant mondial ou supprimer ses tweets controversés cacherait d'importantes informations que les gens devraient être capables de voir et débattre. Cela n'imposerait pas pour autant le silence au dirigeant, tout en freinant les discussions nécessaires autour de leurs propos et actions » explique la société.

Bien qu'il ne soit pas nommé, Donald Trump est au centre de la polémique. Le président américain s'exprime en effet via deux comptes, l'un officiel et maîtrisé, l'autre personnel et relayant des avis tranchés sur de nombreux sujets. Mais beaucoup accusent Twitter de laisser ouvert un compte qui viole manifestement ses conditions d'utilisation, particulièrement l'appel à la haine avec sa série de tweets sur la Corée du Nord.

Rappelons que le cas de Trump est particulier, au point qu'une proposition de loi américaine souhaitait imposer l'archivage de ses tweets personnels. Il peut en effet à loisir supprimer ses propres messages ou bloquer d'autres utilisateurs. Twitter cherche donc à ménager la chèvre et le chou, en insistant sur l'importance de laisser circuler la parole des dirigeants, sans contrepartie.

Baptisé VP3278-8K, le premier sera disponible dans le courant du quatrième trimestre de l'année pour pas moins de 5 200 dollars. Assez peu de détails ont été donnés sur sa composition pour le moment.

Toujours du côté des écrans, le VP2768-4K est un modèle de 27 pouces avec une définition 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels) avec un connecteur Thunderbolt 3. Comme nous l'avons déjà évoqué juste, cette technologie est de plus en plus présente sur les écrans haut de gamme annoncés au CES.

Dans ses cartons, le constructeur dispose également de vidéoprojecteurs laser et d'écrans G-Sync et FreeSync pour les joueurs.

Après le Hub de Microsoft et le Jambord de Google, voici le Flip de Samsung. Ce tableau blanc numérique de 55 pouces avec une définition 4K Ultra HD reprend la même idée de faciliter le travail collaboratif.

Il fonctionne sous Tizen 3.0, est monté sur un support à roulette et peut être positionné à la verticale ou à l'horizontale. Jusqu'à quatre personnes peuvent ajouter ou modifier du contenu directement sur l'écran tactile, soit en utilisant leurs doigts, soit un stylet.

Une fonction de partage d'écran depuis un ordinateur ou un terminal mobile est également de la partie. Il est annoncé à 2 699 dollars avec une disponibilité immédiate aux États-Unis et en Europe, ce qui le place largement en dessous des 4 999 dollars du Jamboard.

Nous avons récemment évoqué le cas d'une société qui a ajouté « Blockchain » dans son nom avant de connaître un certain succès en bourse, au moins pour quelques jours. Un cas qui n'est pas isolé.

Kodak, qui était une entreprise d'envergure avant que la photographie numérique ne vienne ravager son marché, se cherche depuis quelques années une manière de rebondir. Elle multiplie les initiatives, sans forcément avoir marqué les esprits.

Mais à l'occasion du CES de Las Vegas, elle a annoncé un partenariat avec Wenn Digital pour la création de la KodakCoin, une cryptomonnaie consacrée au monde de la photo financée à travers une ICO (voir notre analyse). En outre, un franchisé Kodak proposait sur le salon d'acheter des contrats de minage de bitcoin sur deux ans pour 3400 dollars. À ce prix, l'entreprise met à disposition ce qui semble être un Antminer S9 (valeur 2425 dollars avec son alimentation), rebadgé Kodak KashMiner, pendant la durée du contrat et conserve la moitié des bitcoins minés.

Résultat immédiat : l'action est passé d'un peu plus de 3 dollars à près de 7 dollars, avec un plus haut à 7,65 dollars dans la journée. Reste à savoir combien de temps cela va durer, mais certains ont sans doute réussi à faire une belle opération.

Comme quoi, parfois, le What The Fuck paie.

Après une série d'annonces au Computex en juin dernier, le fabricant récidive à l'occasion du CES. Après le MasterCase H500P, voici le H500M avec un design dans la même veine. Il propose deux façades (mesh avec ou sans verre trempé) et une paroi vitrée et un port USB Type-C.

Le fabricant lance également une nouvelle ligne MasterCase MC-Series misant sur la modularité et les LED RBG. Les deux premiers représentants sont les MC500M et MC500Mt. Toujours dans la gamme MasterBox, les MB500 et TD500L proposent deux compartiments et s'adressent notamment aux joueurs.

Viennent ensuite les MasterBox Q300P et Q300L, des déclinaisons du Q300. Enfin, les Trooper et Stryker ont droit à un coup de lifting et passent en version SE pour l'occasion.

Pour le moment, les prix ne sont pas communiqués.

le fabricant chinois profite du CES pour effectuer une annonce autour de son modèle 7X. On apprend « l’arrivée de sa nouvelle fonctionnalité de déverrouillage par reconnaissance faciale dans son modèle phare 7X. Dans le courant du premier trimestre 2018, ses utilisateurs pourront en bénéficier par le biais d’une mise à jour effectuée automatiquement à distance ».

Une façon de répondre tranquillement à Apple et FaceID même s'il faudra vérifier comment le dispositif fonctionne dans la pratique et s'il est réellement efficace. Ce smartphone est actuellement disponible pour un peu moins de 300 euros sur le marché français. De plus, une ODR de 50 euros est actuellement proposée (sous réserve de donner son avis sur le produit).

Le fabricant continue de dérouler son line-up : après le HTC Vive et l'Oculus Rift, la prise en charge des casques Mixed Reality est une suite logique. Le prix et la disponibilité ne sont pas précisés. Pour rappel, l'adaptateur sans fil pour le Vive est à 350 euros, contre 390 euros pour le Rift.

Ces derniers ont d'ailleurs droit à une mise à jour et passent pour l'occasion en version « Plus ». Le routeur est remplacé par une clé USB, la batterie améliorée, l'installation simplifiée, le micro supporté et des ajustements ont été apportées côté logiciel.

La disponibilité est prévue pour la première moitié de l'année, sans indication sur le prix pour le moment.

Proposé depuis quelques temps maintenant, le framework AMP permet de créer des pages web rapides à charger, notamment depuis un appareil mobile.

Mais voilà, pour inciter les éditeurs à l'utiliser, Google a décidé de lui accorder une préférence dans ses résultats de recherche. Un choix contestable et contesté, puisque n'étant pas basé sur un critère objectif comme la vitesse de chargement par exemple.

Dans une lettre ouverte, certains critiquent cette position, ainsi que le fait que la page est délivrée à travers le cache de Google plutôt que depuis le site d'origine. Sur le blog du projet, on apprend que la gestion des URL va changer pour mieux refléter l'adresse du site d'origine, mais sur le fond de l'affaire, aucune réponse n'est apportée.

Une situation qui doit nous rappeler l'absence presque totale de contre-pouvoirs auxquels Google fait face dans ce genre de situations. Il peut ainsi prendre presque n'importe quelle décision et favoriser la technologie de son choix sans que personne ne puisse rien y faire, ou presque.

Prochaine étape : une plainte officielle de sociétés se sentant lésées par les pratiques concernant AMP ?

La distribution passe à la version 3.4 et en profite pour utiliser le noyau Linux 4.14.12 qui apporte des correctifs pour les failles Meltdown et Spectre. Quelques autres correctifs sont de la partie.

Du côté de Tor, la mouture 0.3.2.9 ajoute Bastet à la liste des Directory Authority (voir notre précédente actualité), alors que l'IP de Longclaw est modifiée.

Les onion services de nouvelle génération sont également supportés officiellement, de nouveaux schedulers sont utilisés et plusieurs failles ont été corrigées. Il ne reste donc plus qu'à attendre la mise à jour de Tor Browser pour en profiter.

Mi-décembre, Synaptics indiquait avoir lancé la production de son capteur Clear ID FS9500 avec un partenaire : l'un des cinq plus gros fabricants OEM, sans pour autant le citer.

Quelques jours plus tard, les yeux se tournaient avec insistance vers Vivo, une marque peu connue en Europe, mais appartenant au même groupe que OnePlus et Oppo (BBK Electronics).

Les rumeurs avaient finalement raison : Vivo annonce au CES le premier smartphone équipé d'un lecteur d'empreintes digitales placé sous l'écran. Dans les grandes lignes, une image en forme d'empreinte s'affiche à l'endroit où vous devez poser votre doigt lorsqu'une authentification est nécessaire (déverrouillage, validation d'un paiement, etc.).

Ce smartphone (il n'a pas encore de nom) est paré pour la production affirme le fabricant, sans pour autant indiquer quand elle débutera exactement. Pas de prix ou de disponibilité non plus, mais cette dernière sera dévoilée prochainement.

Comme cela avait été précédemment annoncé, TF1 revoit le « branding » de ses chaînes, deux d'entre elles changeant de nom. HD1 et NT1 vont ainsi devenir TF1 Séries Films et TFX à la fin du mois. Une manière d'éclaircir leurs thématiques respectives.

Au passage, le contenu devrait être légèrement renforcé, notamment avec un peu plus de programmes inédits, mais cela ne devrait pas fondamentalement changer le coût de la grille, confirme le groupe aux Échos.

TFX devrait désormais s'adresser un peu plus aux jeunes, avec de la télé-réalité et des émissions humoristiques. Un secteur où les acquisitions récentes de TF1 devraient être mises à profit.

Le constructeur profite du CES pour annoncer une nouvelle machine au sein de sa gamme « Slim » : le barebone XH270. Proposé à  277 euros celui-ci reprend une base assez classique de la marque avec un chipset H270 et une connectique assez complète.

Mais ce mini PC de trois litres dispose d'une spécificité : il peut accueillir jusqu'à quatre disques durs ou SSD au format 2,5". Ces derniers peuvent ainsi fonctionner en RAID, et constituer, pourquoi pas, une sorte de NAS maison. Notez qu'un connecteur M.2 2280 est également présent. Il est compatible avec la technologie Optane d'Intel.

Alors que Google vient de dévoiler son alternative à l'Echo Show d'Amazon, notamment à travers le Smart Display de Lenovo, on apprend que Facebook serait en train de travailler sur un projet similaire : Portal.

Celui-ci serait par contre bien plus coûteux, puisque le tarif de 499 dollars circule. Le tout devrait être dévoilé au début de l'année, la conférence F8 de mai semblant être le moment idéal.

Il faudra néanmoins voir quel sera l'intérêt d'un appareil à ce prix, alors que l'on peut acheter une tablette ou quelques Apple TV / Android TV pour moins de 500 dollars...

Cela faisait quelques temps que la marque montrait un prototype d'appareil du genre, il est désormais finalisé et annoncé à l'occasion du CES de Las Vegas.

Il exploite un Snapdragon 835, dispose de 4 Go de mémoire et d'un champ de vision de 110 degrés. Son autonomie est donnée pour sept heures, mais il manque de nombreux détails, comme la définition de l'écran par exemple ou le prix.

Le tout est compatible avec Daydream de Google, un accessoire étant proposé en complément : une caméra à 180° (Mirage Camera). Nous tenterons d'en savoir plus dans les allées du salon.

Après les modules Optane M.2 de 16 et 32 Go (faisant office de cache) et les SSD 900P de 240 et 480 Go au format PCIe et U.2, le fabricant dévoile les SSD Optane 800P.

Ils utilisent toujours la technologie 3D XPoint et sont au format M.2 PCIe, avec des capacités de 60 et 120 Go. Le constructeur annonce une endurance de 200 Go par jour, mais ne donne pas les débits.

Les SSD 800P seront garantis pendant 5 ans et arriveront en février. Intel ne communique  pas de prix pour le moment.