Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Windows 10 : les logiciels Win32 peuvent maintenant intégrer le Store
OS

Windows 10 : les logiciels Win32 peuvent maintenant intégrer le Store

Accross the Bridge
4 min

Microsoft a finalisé son Desktop Bridge, qui permet de proposer des applications Win32 classiques dans le Store de Windows 10. Il s’agit d’une étape importante pour la boutique en ligne, qui s’accompagne d’ailleurs d’une version finale du Desktop App Converter. Explications.

Depuis environ quatre ans que le Windows Store existe, Microsoft lutte pour remplir sa boutique. Petit à petit cependant, les éditeurs y sont venus, avec des applications plus ou moins bien réussies et entretenues. Cette arrivée dans le Store supposait que le travail se fasse essentiellement autour d’UWP (Universal Windows Platform), le framework permettant de réaliser des applications utilisables sur PC, tablette, smartphone, Xbox One ou encore HoloLens.

Migrer les logiciels existants dans le Store

En avril dernier, Microsoft présentait son Desktop App Converter. Il ne s’agissait que d’une bêta, mais l’objectif était alors clair : permettre aux éditeurs de proposer leurs logiciels Win32 existants dans le Store. Ce dernier devait alors devenir une boutique proposant à la fois des applications UWP pouvant être exploitées par tous les appareils (à la discrétion du développeur bien sûr) et des versions Win32 utilisables uniquement sur les PC.

Le Desktop App Converter et le Windows Bridge, qui propose la technologie sous-jacente, sont maintenant disponibles pour tous en version finale, le DAC étant même récupérable directement sur le Store. N’importe quel éditeur a le choix désormais entre créer un logiciel Win32 directement pour le Bridge, ou convertir son projet actuel via le DAC.

Notifications, vignettes dynamiques, Cortana, mises à jour...

La seconde solution risque d’être de loin la plus utilisée. Comme nous l’avions expliqué en avril, il ne s’agit pas vraiment de « convertir » le code, puisque le code ne change pas vraiment. Le processus d’installation est par contre modifié pour être adapté. Le logiciel prend place dans un conteneur, les développeurs pouvaient s’ils le souhaitent ne plus rien toucher. Le Bridge s’occupe du reste, avec des avantages qui peuvent être exploités plus tard.

Ces avantages peuvent être plus ou moins importants selon ce qui est choisi. Une application « convertie » peut ainsi profiter de fonctionnalités que Windows 10 réservait jusqu’à présent aux applications UWP. Par exemple, les Live Tiles (vignettes dynamiques), la compatibilité avec le centre de notifications pour avertir l’utilisateur de certains évènements, ou encore celle avec Cortana. Par ailleurs, une application Win32 récupèrera la gestion spécifique par le Store, avec notamment la diffusion par les serveurs de Microsoft des mises à jour. Sur ce point, il s’agit d’une option, l’éditeur pouvait dans tous les cas utiliser sa propre infrastructure de distribution.

L’ouverture du Windows Bridge s’accompagne de la distribution du DAC dans le Store, donc accessible à n’importe quel développeur. Microsoft en profite pour préciser que le Converter prend maintenant en charge les trois solutions d’installation les plus populaires sous Windows : InstallShield (Flexera Software), WiX (FireGiant) et Advanced Installer (Caphyon). Si le paquet d’installation utilise l’une d’entre elles, le DAC saura donc quoi faire.

Des logiciels Win32 déjà disponibles 

Dans la foulée, Microsoft précise que des logiciels tels que Evernote, Arduino IDE, doubleTwist, PhotoScape, MAGIX Movie Edit Pro, Virtual Robotics Kit, Relab, SQL Pro, Voya Media, Predicted Desire et korAccount débarquent ou vont débarquer dans les prochains jours.

Pour Evernote, c’est déjà le cas, mais il faut préciser un point important. En cherchant l’application dans le Store, on trouve la référence « Evernote Touch », qui renvoie vers le logiciel Win32 classique. Aucune trace par contre de l’application UWP qui était jusqu’ici disponible, en tout cas pour l’instant. La fiche n’est d’ailleurs pas remplie correctement, car Microsoft précise que les logiciels Win32 ainsi distribués ont besoin de l’Anniversary Update de Windows 10 pour fonctionner, alors qu’Evernote précise pour sa part que son produit est utilisable à partir de Windows 8.

Un danger pour UWP ?

La question est bien entendu de savoir maintenant combien d’éditeurs vont convertir de cette manière leurs logiciels existants. Au vu de la première vague, il semble évident que le DAC et le Windows Bridge suscitent l’intérêt. Mais cet intérêt peut justement être un frein pour UWP : si les développeurs peuvent se contenter de ce qu’ils ont déjà, ne risquent-ils pas de faire l’impasse sur la nouvelle plateforme ?

Quoi qu’en dise Microsoft, il s’agit effectivement d’un danger. Un tel logiciel peut être aménagé pour tirer parti de certaines fonctionnalités d’UWP (vignette, notifications…), tout en étant utilisable sur PC et tablettes. Compte tenu de l’écroulement du marché Windows Phone et d’une Xbox One qui reste une cible particulière pour de nombreuses applications, le Bridge pourrait bien s’avérer suffisant pour de nombreux éditeurs. D’un autre côté, le Store offrira des débouchés supplémentaires et continuera de se remplir, aboutissant à un résultat alors plus proche du Mac App Store, qui ne propose que des logiciels taillés pour macOS.

Publiée le 19 septembre 2016 à 14:04


Chargement des commentaires