Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Vous déménagez ? Voici les procédures numériques à suivre
Services Crédits : franckreporter/iStock

Vous déménagez ? Voici les procédures numériques à suivre

I like to move it, move it
5 min

La période des vacances de juillet-août est souvent propice aux déménagements. Changement d'établissement scolaire, de ville, rapprochement avec la famille... tant d'occasions pour changer d'air. Mais attention à ne pas vous laisser dépasser par la phobie administrative.

Un déménagement est un bouleversement important dans une vie, surtout le premier. Celui qui est l'occasion de quitter le cocon familial pour un premier travail, l'université ou même tout simplement prendre son indépendance. 

Si vous n'êtes pas un accroc du changement, vous n'êtes peut-être pas totalement au fait des procédures à suivre. Certaines d'entre elles sont accessibles de manière numérique, concentrées et permettent de gagner du temps. Pour d'autres, il faudra encore passer par des solutions plus classiques pour faire connaître votre nouvelle adresse.

Voici un petit guide qui tente de résumer la situation, pour ne rien oublier.

Le point de départ : La Poste

En France, l'expédition du courrier auprès des particuliers est un service public qui n'est donc géré que par une entreprise. Celle-ci a donc le monopole de la gestion des changements d'adresse. Dans le cas d'un déménagement, il s'agit de la réexpédition définitive nationale. Deux tarifs sont proposés :

  • 6 mois : 28,5 euros (soit 4,75 euros par mois)
  • 1 an : 51,5 euros (soit 4,29 euros par mois)

La première est à privilégier seulement si vous êtes sûr de ne pas avoir beaucoup de courrier important à récupérer par ce biais. Elle ne vous laissera que six mois pour prévenir les différents services, ce qui passe vite.

Pendant la période souscrite, votre courrier envoyé à l'ancienne adresse sera renvoyé vers la nouvelle, avec quelques jours de délai. Une étiquette rouge lui sera apposée. Profitez de ces quelques mois pour appliquer une règle simple et éviter les déconvenues : prévenir directement tout service qui a envoyé un courrier reçu de la sorte.

Lors de la souscription, vous pouvez choisir une date de début d'effet, ce qui vous permet d'anticiper. Vous pouvez préciser une ou plusieurs personnes concernées par le contrat. Attention à ne pas oublier vos enfants. Dans le cas de personnes décédées, La Poste ajoute que la réexpédition doit être demandée par ses héritiers ou ayants droit.

Autre point important : une case à cocher discrète, qui n'est pas très RGPD ni très service public. Elle permet de s'opposer à l'utilisation de vos informations à des fins de prospection commerciale. Si vous oubliez de le faire, vous serez ajouté au fichier. Une pratique détestable, dont on espère qu'elle disparaitra rapidement :

La Poste Réexpédition RGPD FAIL

Vous pouvez indiquer si vous avez encore accès à la boîte aux lettres de l'ancien appartement ou non, ce qui modifiera la procédure de confirmation, qui passe par un code à taper dans l'interface du site de La Poste. La procédure se veut ainsi un minimum sécurisée, mais pourra facilement être détournée par de petits malins. 

Changement de FAI : pensez portabilité

Si vous changez d'adresse, vous serez peut-être amené à changer de fournisseur d'accès internet. C'est d'autant plus vrai que ces derniers n'incitent pas vraiment à la fidélité en multipliant les promotions

Depuis quelques années, une procédure de portabilité du numéro existe. Elle a quelques avantages puisque c'est votre nouveau FAI qui prend en charge votre résiliation et qui active votre nouvelle ligne, dans un délai défini. Le tout en vous permettant de garder le même numéro dans la majeure partie des cas.

Bien entendu, si vous voulez garder votre FAI actuel, il vous suffit de lui communiquer votre nouvelle adresse, en général en passant par l'interface client. Certains proposent une procédure spécifique :

Prévenir les différents services publics

Depuis quelques années, l'administration propose un outil en ligne permettant de faire connaître votre nouvelle adresse à différents services. L'ensemble est pratique puisque le formulaire ne demande qu'une dizaine de minutes (le temps de retrouver toutes les références) et peut être mis en pause.

Là encore, vous pourrez demander une date d'effet postérieure, mais aussi indiquer un nouveau numéro de téléphone fixe ou mobile et email, en plus de votre adresse. Chaque membre du foyer devra faire une demande.

Les services concernés sont nombreux : de la CAF à Pôle emploi en passant par les centres des finances publiques, Engie, La Poste ou les caisses de retraite. Des sociétés privées peuvent normalement en bénéficier, mais ce n'est pas encore le cas. Direct Energie, mentionné sur le site, n'a plus de lien fonctionnel avec l'outil.

Déménagement Service public

Vous devrez indiquer vos informations personnelles, l'ancienne et la nouvelle adresse, et les références de vos différents comptes : numéro de sécurité sociale, de télédéclarant, etc. Attention pour l'immatriculation de votre véhicule, qui ne concerne que ceux dont le propriétaire est un particulier. Si vous louez une voiture avec option d'achat (LOA) ou en location longue durée (LLD), la procédure sera différente.

De multiples modifications dans les espaces client

Hors de toute solution simple, vous n'aurez ensuite pas d'autre choix que de contacter un à un tous les services où votre adresse est un élément important : banque et services financiers pour la réception de vos moyens de paiement, assurances, mutuelle, opérateurs, fournisseurs d'énergie (électricité/gaz), boutiques en ligne, etc.

Le travail sera forcément progressif, et demandera quelques mois pour être complété. Surtout que certains ne proposeront pas de service en ligne et nécessiteront un appel ou même un courrier.

Dans certains cas, il sera question de résiliation, si un service devient inutile. N'oubliez pas que La Poste propose un service d'envoi de recommandé en ligne, vous permettant de faire partir un tel courrier depuis un simple document texte : impression, enveloppe, expédition, tout est pris en charge.

Attention quand même, il vous en coûtera 7,07 euros par courrier envoyé (avec avis de réception). 

Lettre recommandée en ligne

Publiée le 01 août 2018 à 17:01


Chargement des commentaires