Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
FDJ et Webedia vont co-organiser des tournois d'e-sport en France
Jeux video Crédits : FDJ

FDJ et Webedia vont co-organiser des tournois d'e-sport en France

Keno Duty : Advanced Warfare
2 min

FDJ et Webedia marchent désormais main dans la main pour se faire une place sur le marché de l'organisation de compétitions d'e-sport. Un partenariat prenant effet immédiatement à l'occasion de l'ESWC Winter, qui a ouvert ses portes ce matin même. 

Petit à petit, Webedia fait son nid dans le milieu du sport électronique à force de rachats ou de partenariats lucratifs. On se souviendra par exemple de l'acquisition de l'ESWC, ou de la fondation du Paris Saint-Germain eSports, toutes deux dévoilées simultanément en octobre dernier.

Désormais, la filiale de Fimalac dispose d'un arsenal complet pour se frotter au plus gros morceaux du secteur : un pôle d'organisation d'évènements pro avec l'ESWC, un pôle pour les tournois amateurs avec Toornament, une agence de gestion de talents (Bang Bang Management), deux équipes de premier plan (Millenium dans une certaine mesure et le PSG eSport) et quelques médias pour relayer le tout, dont Millenium et Jeuxvideo.com. Une stratégie que Marc Ladreit de Lacharrière, résume simplement ainsi : « verticaliser l’ensemble de la chaîne de valeur de l’e-sport ».

Une verticale désormais bien établie

Maintenant que Webedia a pris pied dans l'ensemble de cette fameuse « chaîne de valeur », il devient logiquement temps de faire fructifier tout ça. L'entreprise, présidée par Véronique Morali, a donc conclu un partenariat avec FDJ (anciennement Française des Jeux) ciblant l'organisation de compétitions de sport électronique.

Il n'est pour l'instant pas question de permettre la prise de paris sur les compétitions d'e-sport, mais plutôt de la création d'un circuit professionnel : la FDJ Masters League, qui s'étendra sur deux saisons par an. Elle sera accompagnée par un cycle amateur, la FDJ Open Series, qui regroupera une quarantaine de tournois, « essentiellement en ligne mais aussi physiques », peut-on lire dans le communiqué d'annonce.

En parallèle de ces deux initiatives, un site FDJ eSport doit être mis en ligne prochainement. Il permettra aux joueurs de s'inscrire aux compétitions organisées par les deux partenaires, mais également en proposer les classements, résultats et des actualités à leur sujet. La retransmission sera quant à elle assurée par les équipes de JVTV et de Millenium TV.

Un marché naissant

Pour la FDJ, l'objectif de ce partenariat est de « s’appuyer sur l’innovation et le numérique pour séduire un million de nouveaux clients ». En plongeant dans l'e-sport, la FDJ espère donc s'attirer les faveurs d'un public de jeunes adultes afin de l'amener vers d'autres activités telles que les partis sportifs ou le poker.  

Pour Webedia, l'idée est surtout de capter un annonceur important, et une plus grosse part du gâteau du sport électronique en France. L'entreprise estime en effet ce marché à 20 millions d'euros en 2016 et s'attend à le voir progresser de plus de 10 % par an.

Kevin Hottot

Publiée le 17 février 2017 à 15:31


Chargement des commentaires