Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Facebook cofonde News Integrity, une initiative d'éducation aux médias
Reseaux Sociaux

Facebook cofonde News Integrity, une initiative d'éducation aux médias

Draguer les médias en dix leçons
2 min

25 fondations et entreprises annoncent le lancement de la News Integrity Initiative, un fonds de 14 millions de dollars dédié à la recherche et à l'éducation aux médias. Pour Facebook, il s'agit d'un pas de plus vers le monde de la presse, alors qu'il fait de la lutte contre les fausses nouvelles un de ses nouveaux thèmes centraux.

Facebook continue de s'attirer les bonnes faveurs de la presse. Dans le cadre de son Journalism Project, l'entreprise s'associe à 25 fonds et partenaires, sous l'égide de l'école de journalisme CUNY de New York. L'objet : la News Integrity Initiative, un fonds de 14 millions de dollars censé financer la recherche appliquée et des rencontres avec des experts du secteur.

S'attaquer à la désinformation, encore

Cette somme de départ doit être complétée avec l'arrivée de nouveaux membres, alors que s'affichent pour le moment le réseau publicitaire AppNexus, BetaWorks, la fondation Ford, la Knight Foundation ou encore Mozilla. Sans surprise, Facebook affirme que le programme « s'attaquera au problème de la désinformation et utilisera les opportunités qu'offre Internet pour discuter de nouvelles manières avec le public »

Avec son Journalism Project, lancé en janvier, le réseau social répond aux nombreuses critiques sur la diffusion de fausses nouvelles (fake news) sur son réseau social lors de l'élection présidentielle américaine, l'an dernier. Après avoir brièvement nié toute implication dans le dossier, elle s'est impliquée sur la question de l'éducation aux médias et la lutte contre la désinformation, alors que les élections européennes sont largement entamées.

Des ponts nombreux avec les médias

En France, la société a ouvert son système de fact-checking avec plusieurs médias, dont Le Monde, qui a par ailleurs mis en place son application Décodex, via un financement de Google. Les deux géants du Net sont aussi derrière CrossCheck, une mise en commun de l'information entre médias. Autant de ponts avec la presse construits rapidement, où le rôle central de Facebook dans la diffusion de l'information sur le Net est vu comme un atout à exploiter pour assurer la véracité de l'information.

Par ailleurs, le réseau social se voit comme la prochaine infrastructure sociale de l'Humanité (voir notre analyse). Le contrôle de l'information qui y est diffusé est donc une composante importante, même si Facebook refuse officiellement de devenir juge de la vérité, tout comme les médias auquel il s'associe.

Publiée le 03 avril 2017 à 14:54


Chargement des commentaires