Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
SFR promet la fibre partout en 2025, quitte à remettre en cause le plan national
FAI Crédits : kynny/iStock

SFR promet la fibre partout en 2025, quitte à remettre en cause le plan national

Orange, ô désespoir
5 min

SFR affirme qu'il débutera le déploiement de la fibre sur toute la France dès septembre, pour une couverture de 80 % du territoire en 2022 et complète en 2025. L'entreprise affiche sa défiance des réseaux d'initiative publique, en plein moment de tension sur l'attribution de celui du Grand Est.

Alors que SFR peine à tenir ses engagements sur la fibre, il dit maintenant vouloir couvrir tout le pays à ses frais. C'est ce qu'a annoncé hier soir Michel Paulin, le directeur général de l'opérateur, aux Échos. « Nous allons fibrer intégralement la France, et ce sans argent public » déclare-t-il dans un entretien.

Le groupe annonce la création d'Altice Infrastructures, qui sera chargé de poser la fibre sur tout le territoire d'ici 2025, avec une étape à 80 % en 2022 (calquée sur celle fixée par l'État via le plan France THD). Les travaux doivent débuter en septembre, avec de premiers raccordements d'ici Noël. Les zones où l'opérateur dispose déjà du câble sont concernées, précise le responsable.

« Nous ferons économiser 8 à 15 milliards d'euros au budget de la France » lance-t-il. SFR compte éviter des déploiements de fibre publique et envisage des pertes de rentrées pour Orange sur le cuivre. Autrement dit, SFR deviendrait l'infrastructure fibre de facto, menant les collectivités à passer par lui ou à doublonner la fibre. La société affirme clairement son dédain pour le modèle des réseaux publics, dans un mouvement interprété par certains comme du bluff.

Des relations tendues avec certains réseaux publics

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 12 juillet 2017 à 12:00


Chargement des commentaires