Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Face à Waymo (Google), l'ex-PDG d'Uber nie son implication dans le vol de documents
Justice

Face à Waymo (Google), l'ex-PDG d'Uber nie son implication dans le vol de documents

« Je lui ai dit que c'était totalement con »
6 min

Uber a rendu publique une copie de la retranscription de la longue audition à laquelle son ex-PDG, Travis Kalanick, a été soumis la semaine dernière dans le cadre de la procédure lancée par Waymo. L'ancien dirigeant s'y étale largement sur de nombreux détails. 

Fin février, Waymo, la filiale d'Alphabet ayant pris le relai en 2016 des efforts de Google en matière de véhicules autonomes, a déposé plainte devant un tribunal de San Francisco. Sa cible : Uber, et plus particulièrement un de ses employés, Anthony Levandowski, un ingénieur ayant travaillé chez Google avant de rejoindre une autre entreprise, Otto, spécialisée dans la conception de poids-lourds autonomes. Cette société, Uber la rachètera quelques mois plus tard pour 680 millions de dollars, faisant de Levandowski le responsable de sa division véhicules autonomes.

14 000 documents et un paquet de millions

Selon Waymo, l'ingénieur serait parti de ses locaux avec plusieurs disques, contenant au total 9,7 Go de données confidentielles, dont environ 14 000 documents de conception. Un butin précieux renfermant des informations cruciales sur le  système Lidar (laser detection and ranging).

Pour rappel, c'était un fournisseur de composants de Waymo qui avait soulevé le lièvre, en envoyant un mail à l'entreprise pour lui faire part de très nombreuses similitudes entre une carte électronique signée Otto et une des siennes. Le fournisseur précisait même que certaines caractéristiques « uniques » semblaient également avoir été copiées.

Dans le cadre de la procédure, Travis Kalanick, alors PDG d'Uber au moment des faits, a dû répondre la semaine dernière aux questions des avocats de Waymo pendant six longues heures. La retranscription quasi intégrale de l'entretien (à quelques pages caviardées près), a été rendue publique par les avocats d'Uber. Un document de plus de 320 pages, que nous avons pris le temps de consulter et de résumer.

Uber Waymo Travis Kalanick Audition

La décontraction de Travis Kalanick

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 08 août 2017 à 16:45


Chargement des commentaires