Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Bandes-annonces : La Tour Sombre, Sleepless, Un justicier dans la ville, American Vandal...
Cinéma

Bandes-annonces : La Tour Sombre, Sleepless, Un justicier dans la ville, American Vandal...

Histoire de commencer par la fin
5 min

Cette semaine il y en a pour tous les goûts : de l'action avec Sleepless, du fantastique avec La Tour Sombre, de la comédie avec Rattrapage et de l'horreur avec Annabelle 2. Du côté des bandes-annonces, Bruce Willis endosse son costume de justicier dans la ville, tandis que Netflix a été relativement actif ces derniers jours.

La tour sombre du rattrapage au Bac

Demain, une nouvelle adaptation d'un roman de Stephen King sera à l'affiche : La Tour Sombre. Idris Elba y incarne le Pistolero, tandis que Matthew McConaughey joue le rôle de l'Homme en noir. Les moyennes ne sont pour le moment pas bien hautes avec 6 sur 10 chez IMDb (Metascore de 35 sur 100) et 7,1 sur 10 chez SensCritique.

Passons du fantastique à une comédie burlesque avec Rattrapage. Voici le pitch... qui a quelques semaines de retard sur l'actualité : « Guillaume et ses amis ont prévu d'aller au plus grand festival de musiques électroniques du monde pour fêter leur bac sauf que... Guillaume est au rattrapage et qu’il devra réviser tout le week-end ! Seul à avoir le permis pour conduire sa bande d'amis, ces derniers arrivent à le convaincre de ne rien dire à ses parents et de venir quand même ». Bien évidemment, tout ne se passera pas comme prévu, un peu à la manière d'un Very Bad Trip à la Française. 

Des flics ripoux, la mafia, une poupée tueuse et... une bonne sœur

Toujours avec de l'action, mais bien plus sombre, Sleepless nous plonge dans l'univers de la mafia et des flics ripoux. Jamie Foxx incarne Vincent Downs, un policier mis sous pression par les affaires internes, alors que le milieu a kidnappé son fils pour le faire chanter. « Blessé et traqué, Downs va devenir un adversaire brutal et impitoyable », la suite on s'en doute assez facilement : distribution de balles, bagarre, tromperies en tout genre, etc. Sleepless est interdit aux moins de 12 ans et n'obtient que tout juste la moyenne avec respectivement 5,6 et 5,1 sur 10.

Terminons avec un film d'horreur, également interdit aux plus jeunes : Annabelle 2 : la création du mal. On vous laisse imager la profondeur et l'originalité de l'histoire à partir de son pitch : « Encore traumatisés par la mort tragique de leur petite fille, un fabricant de poupées et sa femme recueillent une bonne sœur et les toutes jeunes pensionnaires d'un orphelinat dévasté ». Des moyennes de 7,4 et 6,3 sont pour le moment affichées par IMDb et SensCritique.

Froide ambiance dans la réserve de Wind River et dans l'intrigue de Mother!

Metropolitan Films propose une seconde bande-annonce pour Wind River qui sortira le 30 août. Jeremy Renner et Elizabeth Olsen se partagent les rôles principaux, sous la houlette de Taylor Sheridan. Ils vont devoir résoudre le meurtre d'une jeune femme dans une réserve indienne. « Ici on n'a pas le droit à l'erreur. Jamais » peut-on entendre comme mise en garde à la fin de la bande-annonce. Le studio en profite aussi pour publier un nouvel extrait de Hitman and Bodyguard qui s'annonce bien déjanté.

Paramount Pictures en dévoile davantage sur le thriller Mother! de Darren Aronofsky : « Un couple voit sa relation remise en question par l'arrivée d'invités imprévus, perturbant leur tranquillité ». On retrouve quatre personnages principaux, tous incarnés par des acteurs de renom : Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris et Michelle Pfeiffer.

Bruce Willis le justicier de retour en ville, Tom Cruise en pirate des airs

Dans Death Wish, Un justicier dans la ville dans la langue de Molière, Bruce Willis marche dans les pas de Charles Bronson sous les traits du personnage Paul Kersey. Sa femme est tuée par des agresseurs alors qu'elle est chez eux, tandis que sa fille est à l'hôpital gravement blessée. Alors que la police de Chicago est submergée, il décide de se faire justice lui-même. Eli Roth est le réalisateur de cette nouvelle adaptation du roman de Brian Garfield, il succède ainsi à Michael Winner.

Barry Seal est un biopic sur le personnage du même nom qui a multiplié les casquettes au cours de sa vie : pilote d'avion, trafiquant de drogue, informateur pour la CIA et la DEA, etc. Ce film retrace « les exploits incroyables, mais vrais de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des États-Unis ». Tom Cruise tient le rôle principal.

Autre époque, autre personnage avec le film LBJ. Il s'agit des initiales de Lyndon Baines Johnson, 36e président des États-Unis qui accède au pouvoir suite à l'assassinat de John F. Kennedy. Il est ensuite élu par le peuple en 1964. Ce biopic retrace sa vie et sa jeunesse au Texas.

Netflix : des faits historiques, des histoires tragiques et... une enquête phallique

Netflix était visiblement en forme ces derniers jours puisque la plateforme a publié de nombreuses vidéos. Du côté des séries, il y a la troisième saison de Narcos (1er septembre), tandis que Mindhunter se dévoile. L'histoire suit deux agents du FBI tentant de comprendre comment fonctionnent les tueurs en série (13 octobre).

Il est ensuite question de D'abord, ils ont tué mon père d'Angelina Jolie : « le portrait sans concession du génocide commis par les Khmers rouges et de leur règne de la terreur, vu par les yeux d'une enfant de 5 ans arrachée à sa famille en 1975 » (le 15 septembre).

Terminons enfin avec American Vandal, une parodie de Making a Murder. Dans cette série, des phallus sont dessinés sur des dizaines de voitures sur le parking d'un lycée. Alors que les yeux se tournent vers Dylan Maxwell, l'enquête se complique. Reste à trouver la réponse à LA question : « Who drew the dicks ? ».

Pour rappel, la plateforme de streaming a récemment annoncé le rachat de l'éditeur de comics indépendant Millarworld (Kick Ass, Kingsman, Wanted). Netflix a également fait part de son intention de se lancer de nombreuses nouvelles séries d'animation, notamment Les Chevaliers du Zodiaque

Comme toujours, n'hésitez pas à nous signaler les films qui vous intéressent via les commentaires ou bien sur ce sujet dédié aux critiques cinéma de notre forum.

Publiée le 08 août 2017 à 15:45


Chargement des commentaires