Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Fibre : la méthode de SFR pour griller la priorité à Orange sur des millions de lignes
FAI Crédits : Gregory_DUBUS/iStock

Fibre : la méthode de SFR pour griller la priorité à Orange sur des millions de lignes

Guerre des tranchées
10 min

Alors que le gouvernement se concerte avec les opérateurs, Orange et SFR se livrent bataille sur trois millions de lignes dans les agglomérations de taille moyenne. Laissées libre par la régulation, elles sont le terrain d'une course entre les deux opérateurs, dans laquelle SFR multiplie les incursions dans des villes laissées à son concurrent.

Depuis plusieurs mois, Orange et SFR se livrent bataille sur le déploiement de la fibre dans de nombreuses communes françaises. Alors qu'elle promet de fibrer le pays pour 2025 (provoquant un certain scepticisme), la marque au carré rouge réclame une meilleure répartition des travaux en zones moins denses, les agglomérations moyennes où les opérateurs privés coinvestissent, mais sur lesquelles Orange obtient 90 % du travail. Après l'échec de négociations avec l'opérateur historique, SFR l'a attaqué en justice en mai et cravache au quotidien pour le doubler sur les déploiements.

Un aspect de cette bataille en zone moins dense est bien connu : la guerre des signatures avec les collectivités (départements, communautés de communes...) pour obtenir le blanc-seing public à la pose de la fibre. Chacun tente de prendre de court l'autre, et s'affiche en sauveur là où son concurrent a manqué à ses engagements. Selon l'État, 60 % des lignes concernées sont couvertes par une convention de suivi des déploiements, avec un redoublement d'efforts depuis la fin 2016.

Pourtant, le combat quotidien se joue à un niveau bien plus concret, sur l'installation même des points de mutualisation, qui permettent de connecter les logements aux quatre opérateurs. Après plusieurs signalements de lecteurs, nous avons enquêté sur les méthodes de SFR pour préempter des zones par principe acquises à l'opérateur historique.

« Dans certaines zones où il n’y a pas d’exclusivité Orange et où Orange n’a rien déployé, nous avons lancé des déploiements » nous confirme sobrement SFR. En fait, c'est à un travail de fourmi que se livre le groupe Altice pour griller la priorité à l'opérateur historique, comme il nous l'a été confirmé dans plusieurs régions.

Des suivis de déploiement très symboliques

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 13 septembre 2017 à 15:50


Chargement des commentaires