Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Le lent déploiement du Pass Culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans
Loi Crédits : ollo/iStock

Le lent déploiement du Pass Culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans

Les billets dans le plat
2 min

Les premières briques du Pass Culture seront posées en 2018, sans précipitation. Répondant à une promesse électorale, ce coup de pouce de 500 euros vise à aider les jeunes de 18 ans à baigner dans l’univers culturel.

Dans son programme présidentiel, le candidat Emmanuel Macron avait promis une mesure destinée à faciliter l’accès à la culture chez les jeunes tout juste majeurs. Concrètement, c'est le Pass Culture de 500 euros afin d’aider ces personnes à « accéder aux activités culturelles de leur choix : musée, théâtre, cinéma, concert, livres ou musique enregistrée ».

Ses esquisses prévoyaient un mécanisme cofinancé par les distributeurs et les grandes plateformes numériques. Quelques mois plus tard, les documents du projet de loi de finances pour 2018 révèlent qu’un tel chantier est tout sauf simple.

5 millions en 2018 fléchés sur les outils numériques

Selon le ministère de la Culture, en effet, ce Pass « commencera à être mis en œuvre en 2018 ». Les vannes sont donc loin d’être ouverte pour faciliter la rencontre des jeunes « avec les artistes et les œuvres ». Autre aveu : l’effort budgétaire va se poursuivre tout au long du quinquennat, autre témoignage d’une lente montée en puissance.

Pour l’année prochaine, finalement, seuls 5 millions d’euros seront fléchés vers ce poste budgétaire. Et encore, cette somme va surtout être consacrée au développement des « outils numériques nécessaires à son déploiement », prévient le ministère.

D’après cette fois les documents de la Performance publique, mis en ligne récemment, il se confirme que ce dispositif aidera les bénéficiaires à financer leur consommation culturelle « à travers, d’une part, la fréquentation d’œuvres dans les lieux culturels et les festivals, et d'autre part, l’acquisition de livres ou l’accès à des œuvres cinématographiques, audiovisuelles et musicales ».

Un champ encore indéfini, l'expérience italienne

Quoi que d’un démarrage prudent, le mécanisme semble être très vaste, même si le jeu vidéo est visiblement exclu du périmètre. Les services de Françoise Nyssen admettent néanmoins que le champ « doit encore être précisément défini ». Bref, un beau brouillard ambiant avec des mines qui tapissent le sol.

On imagine facilement la soupe à la grimace si les jeunes venaient à dépenser finalement tout ou partie de ces 500 euros dans les rayons des GAFA, loin des griffes de Bercy...

Le Pass Culture est en tout cas calqué sur l’expérience italienne de Matteo Renzi. Depuis octobre 2016, les jeunes de 18 ans peuvent se doter de coupons culturels depuis une plateforme dédiée.

Un souci néanmoins : chez nos voisins, la presse nationale a révélé que ce système a fait naitre plusieurs détournements, notamment avec l’essor d’un second marché où les bénéficiaires ont revendu ces bons à 50 % de leur valeur, histoire de gagner 250 euros à dépenser où bon leur semble.

Publiée le 12 octobre 2017 à 16:30


Chargement des commentaires