Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Des députés LR déposent un énième texte sécuritaire
Loi Crédits : Assemblée Nationale

Des députés LR déposent un énième texte sécuritaire

L'appétit vient en sécurisant
4 min

Alors que la loi sur la sécurité intérieure et contre le terrorisme termine son parcours devant l’Assemblée et le Sénat, des députés LR rêvent d’asséner un nouveau tour de vis sécuritaire. Avec pour argument que « la sécurité est la première des libertés  ».

La proposition de loi « Police et sécurité : programmation pour la sécurité intérieure et la justice » déposée par Éric Ciotti, et cosignée d’une ribambelle députés de ce groupe, entend fixer un cap en matière de politique de sécurité intérieure avec pour échéance 2022.

Le texte enregistré le 3 octobre ne se concentre pas seulement dans la lutte antiterroriste, mais entend également « abaisser le niveau de la délinquance et renforcer l’autorité républicaine ».

On pourra plonger dans ses profondeurs sur ce lien en découvrant par exemple le souhait de pouvoir expulser des étrangers fichés « S », ou d’organiser des rétentions administratives pour les individus au comportement qui laisse à penser qu’il existe « une menace grave pour la sécurité et l’ordre public. »

Puisque la fenêtre le permet, la PPL entend également lutter contre la consommation de stupéfiants. L’article 53 veut à cette fin soumettre l’ensemble des lycéens « à un examen médical de dépistage, au moins une fois par an »…

Une interface unique pour exploiter tous les fichiers de sécurité

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 11 octobre 2017 à 16:03


Chargement des commentaires