Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Objets connectés : la Fnac et Amazon assignées par l’UFC-Que Choisir
Justice Crédits : Amazon.fr

Objets connectés : la Fnac et Amazon assignées par l’UFC-Que Choisir

Objets connectés, consommateurs déconnectés ?
3 min

À quelques heures de l’ouverture des soldes d’hiver, l’UFC-Que Choisir a assigné la Fnac et Amazon devant le tribunal de grande instance de Paris. Elle dénonce notamment un défaut d’information du consommateur lors de la commercialisation des objets connectés.

Peut-on vendre comme des petits pains des objets connectés sur des plateformes de e-commerce sans fournir un sérieux niveau d’information pré-contractuelle aux acheteurs ? Non, répond en substance l’UFC-Que Choisir, le doigt sur les dispositions de l’article L111-1 du Code de la consommation.

Avant que le consommateur ne soit lié par un contrat, explique cet article, le professionnel doit en effet lui communiquer « de manière lisible et compréhensible » tout un lot d’informations : les caractéristiques essentielles du produit, le prix évidemment ou encore la date ou le délai auquel le professionnel s'engage à livrer le bien. 

Protocole, identité, interopérabilité

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 09 janvier 2018 à 15:21


Chargement des commentaires