Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Fake news : la composition du groupe d'experts auprès de la Commission européenne
Loi Crédits : Commission européenne

Fake news : la composition du groupe d'experts auprès de la Commission européenne

On nous cache rien, on nous dit tout
4 min

Un groupe d’experts a été désigné par la Commission européenne pour traiter de la problématique des fake news (ou fausses nouvelles). La piste législative n’est cependant pas envisagée pour l’instant, contrairement à la France, où Emmanuel Macron a annoncé un projet de loi sur le sujet.

Comme prévu, Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'Économie et à la société numériques, a dévoilé aujourd’hui la liste du groupe d’experts chargés de plancher sur les « fake news » et la désinformation en ligne.

La liste comprend des représentants du numérique (Facebook, Twitter, Google, Firefox, Wikimédia, ICANN…), des journalistes (AFP, EurActif, Mediaset,  ARD, RTL…), des universitaires, des représentants des consommateurs (BEUC), etc. Le groupe sera présidé par la professeure Madeleine de Cock Buning, de l’université d’Utrecht.

Ces 39 personnes auront pour mission de conseiller la Commission européenne sur ce phénomène, tout en définissant les rôles et responsabilités des parties prenantes, et formulant différentes recommandations.

Ce chantier est épaulé par une consultation lancée le 17 novembre dernier, toujours par la Commission. Jusqu’au 23 février 2018, quiconque peut ainsi contribuer à nourrir ce débat depuis cette plateforme en ligne.

« L’apparente simplicité du concept de fake news  »

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 12 janvier 2018 à 16:10


Chargement des commentaires