Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Les Régions de France demandent de vrais engagements sur la couverture mobile
Téléphonie Crédits : PeopleImages/iStock

Les Régions de France demandent de vrais engagements sur la couverture mobile

Prenez un ticket
4 min

L'association des Régions de France réclame à l'État et aux opérateurs de détailler localement les grandes promesses lancées à la mi-janvier sur la couverture mobile. La répartition des rôles leur semble aussi trop floue. Les détails sont peu nombreux sur ce contrat, sur lequel nous réclamons en vain la transparence depuis des semaines.

L'association des Régions de France veut de la transparence sur le déploiement du mobile. Elle vient de demander « des engagements plus clairs » à l'Etat et aux opérateurs en matière de couverture. À la mi-janvier, après plusieurs mois de négociations, le gouvernement et les groupes télécom ont signé un accord « historique », promettant une accélération des déploiements mobiles en échange de contreparties réglementaires et fiscales pour les opérateurs (voir notre analyse).

Malgré cette grande annonce, aucun engagement local n'a été pris, les groupes télécom se prononçant sur des avancées nationales, comme la 4G (presque) partout en 2020 ou trois milliards d'euros d'investissements supplémentaires sur plusieurs années.

Dans ce cadre, « Régions de France regrette l’abandon des objectifs précis en matière de taux couverture (de population ou de territoire) et  de  calendrier. La « généralisation de la couverture mobile de qualité d'ici 2020 »  annoncée  par  le  gouvernement  ne  sera  donc  pas  respectée  et  ne  constitue  plus  un  objectif cible ». Autrement dit, les promesses sont trop vagues pour être crédibles.

Des demandes de détails précises

Cet article est réservé aux Abonnés et membres Premium

Déjà abonné ?

Publiée le 08 février 2018 à 16:07


Chargement des commentaires