Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
#Flock fait la sourde oreille
Dessins

#Flock fait la sourde oreille

Qui me parle ?
2 min

Comme chaque samedi à 13h37, Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinq dessins (ou plus) en rebond sur nos articles.

Face aux critiques, on peut apprendre et avancer, ou continuer à faire la même chose, parfois en donnant le change. C'est un peu ce qui s'est passé cette semaine pour Mark Zuckerberg. Auditionné au Congrès, il a montré sa bonne volonté sans pour autant annoncer qu'il comptait revenir sur l'un des fondamentaux de Facebook : la publicité ciblée.

Ainsi, bien que certains moments capturés en vidéo le montrent dans une situation difficile, c'est sans trop d'égratignures que son réseau social s'en est tiré. Cela montre l'importance des lois en matière de la vie privée, comme le RGPD qui s'appliquera bientôt en Europe. Reste à voir si de nouvelles seront mises en place outre-Atlantique. Rien n'est moins sûr.

C'est d'ailleurs sur notre continent qu'une « nouvelle donne » est annoncée dans un secteur où le citoyen a parfois du mal à faire valoir ses droits : la consommation. Un « new deal » qui doit apporter plus de transparence, d'information et de protection, notamment pour les services annoncés comme gratuits, qui puisent dans nos données personnelles.

C'est aussi dans une volonté de transparence et d'écoute que certains poussent les amendements citoyens. Mais si cela vient à être mis en place, il faudra prendre garde. Un tel outil doit avoir un effet concret et ne pas servir que comme outil de communication. Ainsi, le processus de sélection, mais aussi la capacité des élus à être à l'écoute de ces propositions, seront des éléments importants pour juger de l'effectivité de la mesure.

Surtout que les députés ont parfois tendance à plutôt miser sur de vieilles idées, que certains lobbys les incitent à ressortir du placard. Un peu comme cette mesure visant à taxer internet au profit des éditeurs de presse via le fameux droit voisin. Gestion collective (comme pour la copie privée) et pourquoi pas un financement via « snippets » semblent au programme, de manière à montrer que la France est active sur un sujet actuellement en discussion en Europe.

Pendant ce temps, des autorités veillent. La CNIL, bien entendu, qui vient de publier son rapport annuel. Mais aussi l'ARCEP qui a précisé les obligations des opérateurs à compter de 2021, notamment en matière de couverture mobile. 

Cette chronique est financée grâce au soutien de nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine, comme toutes les précédentes publications de Flock dans nos colonnes.

  • Facebook sort sans égratignures de deux jours d'audition au Congrès
  • La Commission européenne prépare le New Deal du droit de la consommation
  • Neutralité du Net et amendements citoyens dans les visées constitutionnelles des sénateurs PS
  • Couverture mobile : l'Arcep précise les obligations des opérateurs à compter de 2021
  • Des députés veulent « taxer » Internet au profit des éditeurs de presse

Publiée le 14 avril 2018 à 13:37


Chargement des commentaires