Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Thermaltake fête ses 20 ans... tout en couleurs
Boitiers

Thermaltake fête ses 20 ans... tout en couleurs

Le fabricant change de nom pour devenir ThermaLED
11 min

Au Computex, Thermaltake a multiplié les annonces à l'occasion de son vingtième anniversaire. Il était aussi bien question de boitiers, que d'alimentations, de watercooling ou... de minage de crypto-monnaies. Le RGB était également bien présent, mais avec quelques surprises à la clé.

Fidèle à son habitude, l'imposant stand du fabricant se trouvait à l'entrée du hall 1 de Nangang, un des deux principaux lieux du salon. Comme les autres années, plusieurs mods étaient largement mis en avant, comme un symbole : Thermaltake se présente comme la marque de la créativité, une tendance reprise depuis par certains concurrents.

RGB, mods, RGB, mods, RGB...

Les LED RGB étaient omniprésentes, à l'inverse d'un Noctua (lire notre compte rendu), et prenaient place dans les systèmes de refroidissement, les boîtiers, les alimentations, les souris, les claviers, etc. Bref, de la couleur à toutes les sauces, avec une nouvelle version de l'assistant numérique maison permettant de les piloter à la voix (nous y reviendrons).

Mais cette édition 2018 du Computex était particulière pour la marque, puisqu'elle y fêtait ses 20 ans. Pour l'occasion, elle avait organisé une conférence sur son stand le jour de l'ouverture, afin de présenter son boîtier mis sur le marché pour l'occasion : le Level 20. Pour rappel, il avait été annoncé au CES de Las Vegas. Il s'agit d'un modèle résolument haut de gamme annoncé à... 999 euros.

  • Thermaltake Mods Computex 2018
  • Thermaltake Mods Computex 2018
  • Thermaltake Mods Computex 2018

Level 20 : quatre déclinaisons, verre trempé à tous les étages

Il y a 10 ans, Thermaltake dévoilait son Level 10, un boîtier surprenant pour l'époque, dont le design avait été réalisé en partenariat avec BMW. Cette fois, le constructeur s'est rapproché d'un autre acteur du monde automobile : Porsche Design. Le fabricant nous explique que les plans du Level 20 existent déjà depuis plusieurs années, mais ils étaient gardés dans des cartons afin de proposer ce produit à l'occasion des 20 ans de la marque.

Comme ce fut le cas avec son Level 10 en son temps, plusieurs versions sont disponibles : GT, XT et VT. Le boîtier de base sert de fer de lance, tandis que ses déclinaisons seront vendues à des tarifs plus accessibles, avec une finition et des fonctionnalités moins élevées.

Pour résumer rapidement le Level 20, il s'agit d'un boîtier modulaire de 688 x 280 x 732 mm avec trois compartiments séparés (alimentation, carte mère/graphique et refroidissement/stockage), chacun équipé d'une vitre en verre trempé de 4 mm d'épaisseur. Le châssis prend en charge les cartes mères E-ATX, la connectique comprend un connecteur USB 3.1 (Gen 2) Type-C. Trois ventilateurs Riing Plus RGB sont livrés dans le bundle.

Thermaltake Level 20Thermaltake Level 20

Quatre parois en verre pour les Level 20 GT, XT et VT, un seul avec RGB

Passons ensuite au Level 20 GT RGB, une version plus compacte (580 x 294 x 592 mm), non compartimentée, mais toujours compatible avec les cartes mères E-ATX. Quatre vitres en verre trempé de 4 mm sont présentes (les deux côtés, le dessus et le devant). Il est livré avec deux ventilateurs Riing Plus RGB de 200 mm en façade et un troisième de 140 mm à l'arrière. Le connecteur USB 3.1 Type-C est toujours là.

Continuons avec le Level 20 XT, un peu moins haut que le GT (515 x 394 x 623 mm), toujours avec une compatibilité E-ATX, de l'USB 3.1 Type-C et quatre vitres en verre trempé. Fini les ventilateurs RGB, seul un modèle classique de 140 mm est installé par défaut. Vous aurez donc un boîtier transparent, mais sans LED à l'intérieur... sauf à en ajouter vous-même.

Enfin, le Level 20 VT (348 x 330 x 430 mm) ne prend en charge que les cartes mères micro-ATX et mini-ITX. Les quatre parois en verre trempé sont toujours là, mais pas l'USB Type-C, dommage. Un ventilateur de 200 mm (non RGB) est présent en façade. Côté tarif ou disponibilité, Thermaltake n'a rien confirmé pour le moment, malgré nos demandes.

Le fabricant nous précise néanmoins que son View 71 TG arrive en France en version « Snow » (châssis blanc) pour 189,90 euros. Il en est de même pour le View 32 TG RGB, sans le prix cette fois-ci.

Thermaltake Level 20Thermaltake Level 20
De gauche à droite sur la première photo : Level 20 VT, XT et GT - Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

« Bonjour TT, éteint toutes les LED RGB »

Passons maintenant à l'application TT RGB PLUS Ecosystème du fabricant. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un logiciel permettant de synchroniser les divers accessoires lumineux de la marque. Une solution unifiée comme on en trouve chez la concurrence, qui sont bien trop souvent réservés à leurs seuls produits.

Thermaltake est de son côté l'un des partenaires de l'ouverture de Razer sur ce terrain. Le constructeur nous explique ainsi que si vous disposez d'au moins d'un produit Razer et d'un Thermaltake, vous pouvez les contrôler depuis l'une ou l'autre des applications.

Le Computex était l'occasion pour le fabricant de présenter TT AI Voice Control, une fonctionnalité déjà disponible en bêta depuis plusieurs mois. Comme avec les autres assistants numériques, il suffit de dire « Bonjour TT » et de lui demander, par exemple d'éteindre les LED, de les faire clignoter, etc. Le PDG de la société a fait quelques démonstrations sur scène lors de l'annonce du Level 20.

TT AI Voice Control sera prochainement compatible avec Amazon Alexa et Google Assistant. Les travaux sont en cours, mais aucune date de disponibilité n'a pu nous être confirmée.

Thermaltake se lance lui aussi dans les crypto-monnaies : alims et boîtier dédiés

L'édition 2018 du Computex était aussi l'occasion pour le constructeur de se lancer sur un nouveau marché, dont on voit qu'il monte en puissance chez les différentes marques : les machines dédiées au minage de crypto-monnaies. Deux alimentations M1250 et M1650 de 1 250 et 1 650 watts étaient ainsi exposées, sans plus de détails pour l'instant.

Du côté des boîtiers, le Core M9 permettra d'installer une carte mère E-ATX, deux alimentations ATX et pas moins de 15 cartes graphiques occupant chacune deux emplacements. Le boîtier dispose de neuf emplacements pour ventilateurs : huit en façade (quatre devant les cartes graphiques, quatre au niveau de la carte mère) et un à l'arrière.

Huit emplacements pour le stockage sont également présents. Si ce dernier point n'est pas indispensable pour du minage ne demandant pas beaucoup de stockage, Thermaltake espère également vendre son boîtier à des sociétés ou des chercheurs ayant de gros besoins en calculs GPU et stockage.

Le fabricant nous affirme que ce produit serait plus performant qu'un système « open air » (sans parois) grâce à son design et l'emplacement de ses ventilateurs, mais sans donner de chiffre précis. Un point qu'il faudra vérifier dans la pratique, mais aussi comparer aux autres solutions du genre.

Thermaltake développe également un logiciel maison pour assurer la surveillance de l'état des cartes graphiques, de la carte mère et du processeur, le tout dans une seule interface. Il pourra également récupérer des informations publiques provenant de votre pool de minage.

Cette application est pour le moment au stade de développement, aucune date n'est précisée pour sa mise en ligne.

  • Thermaltake Core M9 Computex
  • Thermaltake Core M9 Computex
  • Thermaltake Core M9 Computex

Un ventilateur Riing Trio, 30 LED RGB adressables

Dans le domaine du RGB, le fabricant présentait ses nouveaux ventilateurs Riing Trio 12 RGB, plus lumineux que les Riing Duo. Ils disposent en effet de trois anneaux de dix LED chacun, contre deux sur les Duo. Soit un total de trente LED adressables par ventilateur, chacune avec 16,8 millions de couleurs. 

Ces modèles seront proposés au troisième trimestre pour 39,90 euros le pack de trois. Comme tous les modèles « Plus », ils seront bien entendu compatibles avec l'écosystème TT RGB Plus de la marque.

Il existe une deuxième gamme de produits RGB chez Thermaltake, affublés d'un « Sync » dans leur nom. Cette fois-ci il n'est pas question d'une compatibilité avec le logiciel maison, mais avec le boîtier Sync Controller permettant de faire la liaison avec les logiciels des fabricants de cartes mères : ASUS Aura Sync, GIGABYTE RGB Fusion ou MSI Mystic Light Sync.

Thermaltake venitilateurs Computex 2018Thermaltake venitilateurs Computex 2018
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

Nouvelle nomenclature pour les alimentations

Du côté des alimentations, le fabricant profite du lancement de nouveaux produits pour mettre en place une nouvelle nomenclature. Désormais, elles comportent deux lettres afin d'identifier plus facilement leurs caractéristiques techniques. La première indique le niveau de certification 80Plus : B pour Bronze, A pour Argent, G pour Gold et T pour Titanium. La seconde concerne la modularité : X non modulaire, S pour semi-modulaire et F pour entièrement modulaire.

Thermaltake dévoile au passage la série Smart BX1 RGB, en remplacement de la Smart RGB. Comme son nom l'indique, elle est désormais certifiée 80Plus Bronze (au lieu de 80Plus pour la Smart de base), avec 50 watts de plus (550, 650 et 750 watts), probablement pour une hausse de 5 à 10 euros nous précise le fabricant.

Il est également question des Toughtpower GX1 (Gold, non modulaire, de 500 à 700 watts). Dans l'ancienne génération, la Toughpower Grand RGB Gold passe à des ventilateurs en version Sync.

Thermaltake alimentation BXThermaltake alimentation BX
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

Watercooling : des packs complets, pendant que la concurrence s'organise 

Sur le watercooling, les kits complets avec pompes, radiateurs, tuyaux, ventilateurs et accessoires arrivent en France : les Pacific M360 (Plus) D5 et Pacific M240 Plus D5, avec un radiateur de respectivement 360 et 240 mm. Nous n'avons pour le moment pas d'information sur les prix ou la disponibilité.

Thermaltake prépare une nouvelle version de son Pacific Temperature Sensor, un accessoire qui s'installe dans votre système de watercooling. La version de base ne permet de récupérer que la température de l'eau, alors que le nouveau modèle indique en plus le débit du liquide (L/h) qui circule dans les tuyaux, une fonctionnalité qui était demandé par ses clients nous affirme Thermaltake.

De nombreux accessoires de watercooling étaient également exposés, notamment les nouveaux raccords C-Pro avec quatre joints à l'intérieur, facilitant l'installation et limitant les risques de fuites. Hormis ces petites nouveautés, le fabricant n'avait pas grand-chose de plus à présenter sur le watercooling, un marché important pour la marque et sur lequel ses concurrents sont pourtant relativement actif.

Cooler Master présentait par exemple un kit système de watercooling tout-en-un avec un échangeur thermoélectrique (nous y reviendrons), tandis que Corsair a embauché deux anciens responsables et co-fondateurs d'EK Waterblock, une société spécialisée dans les waterblock.

Thermaltake débitmètre Computex
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

Des ordinateurs Thermaltake, une boutique dédiée sur Amazon

Sur son stand, Thermaltake exposait des machines complètes, directement vendues par ses soins. Elles ne sont pour le moment disponibles qu'en Chine, mais arriveront prochainement sur de nouveau marchés, notamment en Thaïlande. Il n'est pas encore question de la France, mais cela pourrait être le cas dans le futur nous précise le fabricant.

Mais il faudrait pour cela que les revendeurs suivent, une problématique souvent évoquée par nos interlocuteurs concernant le marché français. Avec l'annonce de toute une panoplie de nouveautés, notamment des machines complètes et les très nombreux accessoires de watercooling, nous demandons au fabricant s'il ne risque en effet pas de trouver une résistance du côté des boutiques (en ligne ou non) intégrer autant de références.

En France, Thermaltake a pris les devants et propose ses produits sur Amazon et de la vente en direct sur son site. Cette présence sur Amazon (au niveau européen) lui donne une bonne visibilité, en lui permettant de contourner les revendeurs si besoin... quitte à retourner les voir ensuite avec ses chiffres de vente pour montrer le potentiel de ses produits.

Une situation ubuesque puisque ceux-ci sentent à l'inverse la menace d'un acteur qui devient de plus en plus présent dans le secteur du hardware, et plus seulement à travers la vente de Raspberry Pi et autres petits accessoires pour fan d'électronique. Il sera d'ailleurs intéressant de voir dans les mois à venir si une nouvelle phase de concentration du marché n'est pas lancée, afin de mieux contrer la menace.

Thermaltake machines complètes
Les ordinateurs complets vendus en Chine par Thermaltake. Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

Peu de diversification, mais quelques évolutions

Au final, l'offre de Thermaltake semble être dans une phase de transition. Si les fondamentaux sont là, on voit bien la montée en puissance des partenariats (Amazon, Google, Razer, etc.) et l'ouverture à de nouveaux marchés monter en puissance (PC complets, rig pour la crypto-monnaie).

La marque garde ses spécificités comme ses boîtiers parfois un peu dingues, très larges et autres tables de benchs verticales Core P, avec une grosse tendance au RGB et au watercooling. Le tout sans se diversifier à outrance. Ainsi, alors que d'autres se lancent dans les SSD ou la mémoire, ici ce n'est pas le cas. 

Est-ce que cela sera suffisant pour continuer de se faire remarquer sur un marché où la concurrence est de plus en plus forte ? C'est le pari du Taïwanais qui compte sur sa bonne aura et sa base de fan. Mais il lui faudra forcément aller au-delà pour ne pas risquer de tomber dans l'oubli quand l'ère du RGB et des gros PC sera derrière nous. 

Publiée le 11 juin 2018 à 14:30


Chargement des commentaires