Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Forfaits eSIM pour iPhone : les opérateurs français se font à l'idée, mais trainent des pieds
Téléphonie

Forfaits eSIM pour iPhone : les opérateurs français se font à l'idée, mais trainent des pieds

Aujourd'hui peut-être, ou alors demain...
4 min

Quatorze opérateurs sont partenaires d'Apple pour le lancement de l'iPhone Xs et de son eSIM, mais aucun français dans le lot. Si Bouygues Telecom, Orange et SFR disent travailler sur le sujet, ils semblent encore assez peu motivés.

Lors de l'annonce des nouveaux iPhone Xs et Xs Max (lire notre compte rendu), Apple précisait qu'ils possédaient une eSIM en plus du traditionnel emplacement pour une carte nano-SIM physique. De quoi ouvrir la voie à la gestion de plusieurs forfaits dans un même appareil, mais aussi à un changement simplifié d'opérateur... en théorie.

Une intégration de la carte SIM de longue date chez Apple

L'eSIM est pour rappel un élément sécurisé pensé pour prendre place directement sur la carte mère afin de gérer un abonnement. Pas besoin donc d'insérer et de modifier une carte physique, tout se fait de manière logicielle.

Apple n'en est pas à son coup d'essai sur le sujet. Il y a maintenant près de quatre ans il avait lancé son « Apple SIM » , puis l'avait intégrée dans un iPad Pro, sans réussir à entrainer les opérateurs français dans son sillage. Il y a ensuite eu la montre connectée Apple Watch Series 3 avec eSIM.

Orange est toujours le seul partenaire français (lire notre analyse) permettant d'en profiter, via une option payante. Dans le cas des iPhone Xs (Max), l'eSIM intégrée ne remplace pas l'emplacement nano-SIM mais vient en complément. Et pour qu'elle permette de souscrire à un forfait, il faudrait que les opérateurs jouent le jeu et proposent des offres compatibles.

Des avantages, mais une réticence des opérateurs

Mais ce n'est pas gagné, puisque la dématérialisation de la SIM n'a pas que des avantages. Ainsi, adieu la dizaine d'euros souvent facturée pour son envoi par courrier simple.

Il y a bien entendu les avantages, comme la possibilité de souscrire facilement à un forfait lorsqu'un utilisateur est en déplacement à l'étranger. Orange, y voit aussi une facilité accrue pour « la gestion de comptes pro/perso ». Mais cela compense sans doute assez mal la facilité accrue au changement d'opérateur qui pourrait faire grimper le churn

D'autant que cela implique l'entrée des constructeurs dans la phase d'abonnement, avec tous les risques de dépendance et de modification dans l'équilibre des relations que cela comporte.

Durant la conférence d'Apple, aucun français n'était donc annoncé comme présent pour le lancement. Nous avons contacté les principaux opérateurs pour savoir s'ils comptaient sauter le pas, et comment ils allaient accompagner l'arrivée inévitable de l'eSIM, surtout maintenant qu'ils débarquent dans les iPhone.

Des offres équivalentes aux forfaits SIM arrivent chez Orange

Orange nous affirme qu'il « est encore trop tôt pour annoncer les offres associées » mais qu'il travaille « très activement avec Apple pour proposer cette fonctionnalité prochainement », sans aucun détail supplémentaire sur le calendrier.

Précision importante : « L’eSIM a les mêmes fonctionnalités qu’une SIM physique, les offres disponibles sur une eSIM ne seront donc pas différentes des offres actuelles ». En attendant les conditions générales d'utilisation et les fiches d'information standardisée, nous sommes contraints de croire l'opérateur sur parole.

Et concernant Sosh ou les différentes offres promotionnelles ? Mystère.

Bouygues Telecom et SFR « travaillent » sur le sujet

Chez Bouygues Telecom, la réponse est plus expéditive : « c’est un sujet sur lequel nous travaillons bien évidemment », mais sans aucune précision sur le contenu des offres ou la date à laquelle elles seront proposées aux clients.

Même son de cloche chez SFR : les équipes « travaillent activement sur les premières étapes de l’eSIM pour à terme proposer un confort d’usage qui réponde aux bénéfices offerts par cette technologie ». Là encore pour les détails (type de forfaits, disponibilité, etc.) il faudra attendre. 

Nous avons également posé la question à plusieurs opérateurs virtuels. Seul Budget Mobile nous a répondu en indiquant que « ce n'est pas prévu pour l'instant ».

Interrogé, Free Mobile n'a pas donné suite à nos sollicitations pour le moment. 

Quatorze opérateurs partenaires, dont deux internationaux

De son côté, Apple détaille le fonctionnement de l'eSIM intégrée dans les iPhone Xs et Xs Max. Il faut disposer d'iOS 12 qui vient de sortir et d'un QR-code ou de l'application d’un opérateur mobile prenant en charge l'eSIM.

Ils sont actuellement quatorze dans dix pays, certains en Europe comme l'Allemagne et l'Espagne. Il existe également deux opérateurs internationaux : GigSky (déjà présent lors du lancement de l'iPad Pro) et Truphone. Plusieurs forfaits eSIM peuvent être stockés sur votre smartphone, mais un seul peut être utilisé à la fois. 

Pour rappel, les iPhone Xs (Max) sont disponibles en précommande septembre  à partir de 1 159 euros pour le Xs ou 1 259 euros pour le Xs Max, avec une disponibilité débutant au 21 septembre.

Apple eSIMApple eSIMApple eSIM

Publiée le 18 septembre 2018 à 16:28


Chargement des commentaires