Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Les TV OLED et 8K assurent le show à l'IFA 2018, Sony mise sur Netflix, HDR10+ se déploie
Télévision

Les TV OLED et 8K assurent le show à l'IFA 2018, Sony mise sur Netflix, HDR10+ se déploie

Vous avez quelques milliers d'euros en rab ?
10 min

C'est fait : à Berlin la première télévision OLED 8K était officiellement présentée par LG. La 8K était également chez Sharp, Samsung, TCL et un vidéoprojecteur JVC via une astuce maison, tandis que l'OLED en 4K prenait ses aises chez TCL, Philips et Sony. Enfin, les premières mise à jour de TV en HDR10+ arrivent.

L'IFA de Berlin se tenait du 6 au 11 septembre dernier. L'occasion pour les fabricants d'annoncer une multitude de produits dans de très nombreuses catégories. Nous les avons passés au crible pour vous, afin de détecter les tendances de cette année et ce qu'il fallait en retenir.

Il s'agit traditionnellement d'un moment important dans le domaine des téléviseurs. On y découvre des diagonales toujours plus grandes, un nombre croissant de pixels et diverses technologies pour améliorer le rendu des couleurs. De ce point de vue, l'édition 2018 est dans la lignée de 2017.

L'OLED et la 8K étaient en effet les stars en Allemagne. Samsung a annoncé une disponibilité de ses premiers modèles 8K pour octobre, alors que LG a voulu marquer le show avec une « première mondiale » : une TV OLED 8K d'ores et déjà disponible en précommande en France.

Sony mettait en avant sa fonction « Netflix Calibrated Mode » sur les AF9 et ZF9. Enfin, le HDR10+, annoncé lors de l'IFA 2017, commence à arriver via des mises à jour des firmwares.

Notre dossier sur l'IFA 2018 de Berlin :

8K partout (OLED, QLED et UV2A II)

Comme l'année dernière, la 8K était largement présente et ce n'est pas LG qui dira le contraire. Après l'avoir exposé au CES de Las Vegas en janvier dernier, le fabricant annonçait fièrement le « premier téléviseur OLED 8K » au monde à Berlin. Sa diagonale de 88" affiche ainsi 7 680 x 4 320 pixels.

Pour les détails, le prix et la disponibilité (pas avant 2019 à priori) on repassera, mais le fabricant assure qu'elle sera commercialisée. Le cas échéant, vous pouvez commencer à mettre de l'argent de côté...

Sharp avait aussi dans ses cartons une nouvelle série de modèles 8K, succédant aux AQUOS 8K Series de l'IFA 2017. Cette seconde génération sera disponible en 60", 70" et 80". Elles seront elles aussi proposées à la vente en Europe, notamment en France, au premier trimestre de l'année prochaine.

Les AQUOS 8K intègrent une dalle maison UV2A II LCD (dérivée du VA avec une luminosité maximale plus élevée) à 100 ou 120 Hz. Un processeur de traitement de l'image nouvelle génération est aussi de la partie, avec la possibilité d'adapter des contenus 1080p ou 4K UHD en 8K

QLED 8K de 75" chez TCL, avec une barre de son Onkyo

Samsung et TCL répondaient également présents avec des TV QLED. Attention à ne pas mélanger QLED (Quantum LED) et OLED (Organic Light-Emitting Diode), les deux technologies étant différentes. La première exploite toujours une dalle LCD avec trois sous-pixels (rouge, vert et bleu) mais un filtre amélioré, à base de quantum dots. Dans le cas de l'OLED, chaque pixel dispose de sa propre source de lumière.

TCL ne donne aucune information supplémentaire, si ce n'est qu'elle arrivera l'année prochaine pour la coupe du monde de basket FIBA qui se déroulera en Chine. La télévision affiche une diagonale de 75" et intègre une barre de son Dolby Atmos produite en partenariat avec Onkyo.

Elle est équipée de micros et peut fonctionner même lorsque la TV est éteinte, y compris pour de la reconnaissance vocale. Aucune compatibilité avec un assistant de Google ou d'Amazon (entre autres) n'est indiquée pour le moment. L'Europe fait partie des pays où elle sera vendue.

LG OLED 8Ksharp Aquos 8K

Les TV Samsung QLED 8K attendues en octobre, de 4 999 à 14 999 euros

De son côté, la nouvelle série Q900R QLED 8K de Samsung sera proposée avec des diagonales de 65", 75" et 85". La luminosité maximale (en pointe) est de 4 000 nits et la télévision supporte évidemment le HDR10+. Un Quantum Processor 8K est présent pour le traitement de l'image ainsi qu'un 8K IA Upscaling pour transformer une source 4K UHD en 8K

Le fabricant met également en avant l’Ambient Mode « pour permettre au téléviseur de se fondre dans l’environnement en diffusant de superbes reproductions, la météo ou les actualités » et la « One Invisible Connection – 5 m de long – qui regroupe le câble optique et l’alimentation en un seul cordon ».

Elle sera disponible à compter du 8 octobre, la FNAC l'affichant désormais en précommande avec des prix en haute définition et très colorés eux aussi : 4 999 euros pour la Q900R QLED 8K de 55", 6 999 euros pour la version de 65" et enfin 14 999 euros pour le modèle de 85". Du coup, on n'ose même plus imaginer le tarif de l'OLED 8K de 88" de LG...

Le fabricant n'oublie pas sa série The Frame et sa technologie Art Mode permettant d'afficher une œuvre d'art lorsque la TV est éteinte. De nouvelles images sont ajoutées, pour atteindre un total de 850 provenant d'Albertina, du Museo Del Prado Collection, de Yellow Korner, de Victoria & Albert Museum et du Berlin State Museum.

Samsung QLED 8K

JVC e-shift : pour un vidéoprojecteur 8K (ou presque)

La 8K n'est pas seulement l'apanage des télévisions : les vidéoprojecteurs en profitent également. C'est le cas du DLA-NX9 de JVC, mais via une « astuce » maison tout de même. Il intègre en effet une matrice 4K (4 096 x 2 160 pixels) HDR10 et HLG, mais peut afficher du 8K (8 192 x 4 320) grâce au e-shift.

Cette technique avait déjà été utilisée pour passer du 1080p au 4K : « La technologie e-shift de JVC décale des fractions d’image d’un demi-pixel à la verticale comme à l’horizontale et multiplie ainsi par 4 la densité de pixels du contenu d’origine », explique le fabricant.

Le vidéoprojecteur affiche une luminosité de 2 200 lumens pour un taux de contraste de 100 000:1. Deux entrées vidéos HDMI sont présentes, mais en 4K maximum. Le vidéoprojecteur n'accepte en effet pas de sources 8K en entrée. La durée de vie de la lampe est de 4 500 heures environ en mode « Low ». Le tarif suit la progression des pixels avec 17 999,95 dollars pour le DLA-NX9. 

Voici ensuite deux autres modèles un peu plus « accessibles » de JVC : les DLA-N5 et DLA-N7. Tous les deux partagent la même matrice 4K que le DLA-NX9, mais sans e-shift pour passer en 8K. La luminosité du premier est de 1 800 lumens pour un taux de contraste de 40 000:1, contre respectivement 1 900 et 80 000:1 pour le second.

Il faudra dépenser 5 999 dollars pour le DLA-N5 et 7 999 dollars pour le DLA-N7. Un comparatif des caractéristiques techniques des trois vidéoprojecteurs est disponible par ici.

JVC DLA-NX9

Pluie de vidéoprojecteurs chez Optoma : 4K avec Alexa, batterie intégrée, focale courte...

À défaut d'avoir de la 8K à exposer sur le salon, Optoma misait sur Alexa pour se démarquer avec son UHD51A. Il est d'ores et déjà disponible pour 1 690 euros. Nous avions ensuite les HL10 (1080p, 1 500 lumens et 2,2 kg) et LV130 (854 x 480 pixels, 300 lumens et 400 grammes) avec batterie intégrée.

Les amateurs de focale courte se verront proposer les HD31UST et HD35UST. La définition est en 1080p dans les deux cas, avec respectivement 3 400 et 3 600 lumens pour des taux de contraste de 28 000:1 et 30 000:1. Enfin, plus dans l'entrée de gamme, les H184X et H116 ne dépassent pas les 1 280 x 800 pixels avec respectivement 3 600/28 000:1 et 3 800/30 000:1.

Acer : quatre vidéoprojecteurs laser, dont un avec une entrée HDBaseT

Acer n'est pas en reste avec les vidéoprojecteurs laser de la série PL et SL. Ils sont quatre :  PL6610 et SL6610 avec une définition de 1920 x 1200 pixels, ainsi que les PL6510 et SL6510 en 1080p. La série SL à droit à une focale courte.

Les diodes laser ont une durée de vie de 30 000 heures et proposent une luminosité de 5 000 lumens. Deux haut-parleurs de 10 watts sont intégrés. Le PL6610 dispose d'un connecteur HDBaseT permettant de faire passer dans un même câble l'alimentation, les contrôles, la vidéo et l'audio, jusqu'à une distance de 100 mètres.

Pour les prix, la disponibilité et les caractéristiques détaillées, on repassera.

Deux séries OLED et Ambilight chez Philips, une avec de l'audio Bowers & Wilkins

TP Vision, qui dispose d'un accord de marque avec Philips, présentait deux nouvelles télévisions à l'IFA de Berlin. Nous avons tout d'abord les OLED 803 de 55" et 65" (déjà annoncées en janvier de cette année), avec une nouvelle dalle OLED Ultra HD et HDR10+ proposant un rendu lumineux maximal en hausse de 10 %.

Elles exploitent toutes les deux une puce P5 Perfect Natural Reality de seconde génération. Celle-ci était pour rappel déjà présente sur la série 9 de Philips (OLED également) de l'année dernière. Le système Ambilight est présent sur trois des quatre côtés. Android TV est aux commandes (16 Go de stockage), avec Google Assistant et Alexa d'Amazon lorsque la mise à jour vers Android O sera déployée

Plus haut de gamme, la série OLED+ 903 reprend les mêmes caractéristiques que l'OLED 803, mais avec une barre de son intégrée en partenariat avec Bowers & Wilkins. Les haut-parleurs prennent place sous l'écran, dans des boîtiers plus grands et rigides que sur la version précédente, tandis qu'un woofer est présent à l'arrière. La puissance totale est de 50 watts. 

Philips OLED 803

Sony OLED AF9 et LCD ZF9 : X1 Ultimate et « Netflix Calibrated Mode »

En plus d'une ribambelle de produits audio, Sony avait dans ses cartons deux télévisions :  les OLED AF9 et LCD ZF9 en Ultra HD (3 840 x 2 160 pixels) avec HDR (HDR10, Dolby Vision et HLG), Android TV et Google Assistant.

Elles avaient déjà été annoncées quelques semaines avant l'IFA, mais le salon de Berlin était l'occasion de donner la disponibilité – fin septembre – et les prix : 2 999 euros pour l'AF9 de 55" et 3 999 euros pour celle de 65", contre 2 999 euros pour la ZF9 de 65" et 5 499 euros pour celle de 75". 

Les TV exploitent toutes le nouveau processeur d'images X1 Ultimate (après le X1 Extreme de l'année dernière) avec du HDR. Il est également question d'un « Netflix Calibrated Mode ». L'option s'active dans le menu et permet de « retransmettre la même qualité d'image qu'un moniteur de studio utilisé pour la télévision afin de préserver la vision et l'intention créative des artistes ». On attend de voir.

La série AF9 embarque aussi une fonctionnalité Acoustic Surface Audio+ : « comme au cinéma le son sort de l'écran ». Déjà présente sur les A1, elle profite de quelques améliorations non détaillées. 

Sony AF9Sony ZF9OLED AF9 et LCD ZF9

Via une mise à jour, le HDR10+ arrive chez Panasonic et Samsung

Après l'avoir dévoilé l'année dernière, Panasonic et Samsung passent la seconde sur le HDR10+. Pour rappel,cette évolution du HDR10 vient jouer sur les platebandes de Dolby Vision. Dans les deux cas, les métadonnées du traitement de l'image sont dynamiques et non plus statiques pour tout le film. Elles peuvent donc s'adapter en temps réel.

HDR10+ ne propose qu'une profondeur des couleurs sur 10 bits contre 12 bits pour Dolby Vision, mais il a l'avantage d'être utilisable gratuitement, hors frais administratifs. Le programme de certification est récent puisqu'il ne date que du mois de juin de cette année.

Les deux fabricants ont ainsi annoncé le déploiement de firmwares compatibles pour certaines télévisions de 2018, sans plus de détails sur les modèles éligibles et le calendrier de mise en ligne. Des lecteurs Blu-ray ainsi que des films devraient rapidement leur emboiter le pas.

Car pour fonctionner, il faut que l'ensemble de la chaine prennent en charge le HDR10+. Pour le moment, le déploiement est assez rapide (Samsung, Philips, Panasonic, etc.), mais il ne faudra pas que le soufflet retombe.

Logo HDR10+

Sony DSC-HX95 et HX99 : deux APN 4K compact avec zoom 28x et vidéo 4K

Enfin, Sony a présenté deux nouveaux appareils photo numériques compacts : les DSC-HX95 et DSC-HX99. Dans les deux cas, un zoom ZEISS Vario Sonnar T* 24-720 mm est présent (zoom 28x), avec un capteur Exmor R (1/2,3) de 18,2 Mpixels et un processeur de traitement de l'image Bionz X.

Ils peuvent enregistrer des vidéos en 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels).  Un écran de 7,5 cm (définition de 921 600 pixels) prend place à l'arrière des deux APN, avec une couche tactile pour le DSC-HX99. Une autre différence le distingue du DSC-HX95 : la présence sur l'objectif d'une bague permettant d'utiliser des commandes manuelles si vous le désirez.

Il faudra attendre octobre pour les acheter : environ 500 euros pour le DSC-HX95 et 520 euros pour le DSC-HX99.

Sony DSC-HX95

Publiée le 27 septembre 2018 à 08:31


Chargement des commentaires