Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Canal+ reprend la Premier League à Altice, et vante ses capacités techniques
Télévision

Canal+ reprend la Premier League à Altice, et vante ses capacités techniques

Nanaèreuh
4 min

Une mauvaise nouvelle de plus pour Altice : le groupe perd le célèbre championnat anglais, qui sera diffusé par Canal+ dès le mois d'août prochain. Cela va sans doute forcer les deux sociétés à mieux s'entendre, même si cela semble encore être l'heure des petites piques et autres chamailleries.

Fin 2015, le groupe de Patrick Drahi remportait une première victoire dans le monde du sport avec l'acquisition des droits de la Premier League anglaise pour un peu plus de 300 millions d'euros par saison, soit 1 milliard sur la période 2016-2019.

Le début d'une phase de lourdes acquisitions afin de nourrir sa stratégie de convergence qui a mené récemment à la naissance de RMC Sport et son bouquet de chaînes proposé à 19 euros par mois (9 euros pour les abonnés SFR). Mais après une sanction importante en bourse l'année dernière, suite à des résultats mitigés, Altice semble avoir revu sa stratégie.

Alain Weill est désormais à la tête de la branche française, avec un objectif de reconquête des clients, notamment via la qualité de service. Pendant ce temps, la concurrence reprenait des forces. Ainsi, après avoir laissé la Ligue 1 à Mediapro, c'est désormais Canal+ qui récupère la Premier League.

Le message : « Canal+ is back »

On apprend dans un communiqué que cela concerne la période de 2019 à 2022, avec un démarrage en août prochain. La société n'hésite d'ailleurs pas à se vanter de la composition de son offre dès l'année prochaine :

« La saison prochaine, le Groupe CANAL+ est en mesure de proposer à ses abonnés le meilleur du football français, avec les 3 premiers choix de Ligue 1 à chaque journée, le meilleur des Championnats européens avec l’intégralité de la Premier League mais aussi une grande soirée de Ligue 2 par journée et l’intégralité de la Coupe de la Ligue, la D1 Féminine, la coupe du monde de football féminin »

L'équipe en rajoute sur Twitter, mentionnant l'offre de films et de séries, le tout « à partir de 19,90 euros par mois ». Un tarif qui ne concerne que Canal+ la chaîne, le gros de l'offre étant toujours externalisé dans des packs tiers.

Il faudra néanmoins trouver un accord avec Mediapro pour continuer à diffuser la Ligue 1 dès 2020. Un point qui n'est pas mentionné dans le communiqué. Canal+ préfère évoquer sa présence dans d'autres compétitions comme les JO 2020, le Top 14, la Pro D2, le rugby de l’hémisphère Sud, les championnats du monde de Formule 1, Moto GP et WRC et le golf.

Le message de fond est que Canal+ signerait ici son retour. C'est d'ailleurs ce que n'a pas hésité à déclarer David Lisnard, actuel maire de Cannes. On attendra tout de même de le vérifier dans les chiffres trimestriels de Vivendi. 

La technique pour assoir la position de leader

Comme une dernière pique à son concurrent, Maxime Saada a également vanté sur Twitter le « record absolu » obtenu le 28 octobre au soir avec près d'un million de connexion simultanées, avec le tag « quand ça marche personne n'en parle », faisant référence aux soucis de RMC Sport au démarrage de la Champions League.

L'équipe technique a de son côté indiqué avoir « expulsé » près de 3 Tb/s pendant cette période : « On doit pas être loin du tiers du total de la bande passante internet Française ! Ça a dû chauffer chez les FAI » précise le compte.

Tout ce petit monde semble néanmoins oublier que myCanal n'a pas vraiment été exempt de soucis techniques à ses débuts et pendant une longue période. Regarder des matchs ou des Grand Prix de Formule 1 a parfois été une activité complexe pour les abonnés, Canal+ n'ayant pas toujours fait preuve de transparence et de capacité aux excuses publiques (avec remboursement) comme cela a été le cas d'Alain Weill suite aux ratés de RMC Sport.

Un nouvel équilibre

De son côté, Altice a indiqué « travailler dès ce soir avec le groupe Canal+ dans l’esprit des accords trouvés autour de la Champions League, afin de permettre aux abonnés RMC Sport de continuer à vivre la Premier League anglaise sur ses antennes après l’été 2019 ». Une communication rapide, qui s'impose.

Car l'enjeu est de taille pour la société dont les offres sont principalement sans engagement, avec des clients qui peuvent facilement changer d'opérateur et une concurrence toujours très forte entre les FAI. Une chose est sûre, l'équilibre entre les deux forces que sont Altice et Vivendi vient de changer.

Mais il y a fort à parier que les deux frères ennemis, qui ont chacun des atouts à faire valoir, finiront par s'entendre. La « bonne intelligence » finit toujours par l'emporter lorsqu'il y a un assez gros gâteau à se partager.

Publiée le 02 novembre 2018 à 08:21


Chargement des commentaires