Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Comment bien choisir son processeur ?
Processeurs Crédits : photovs/iStock

Comment bien choisir son processeur ?

Am, stram, gram...
8 min

CPU : Central Processing Unit. Trois lettres au cœur de tous les ordinateurs. Et pourtant, ce composant est parfois choisi avec peu d'attention, malgré la multitude de critères qu'il cache. Voici un petit guide pour vous aider à mieux vous y retrouver.

Comme nous l'avions fait pour les ordinateurs portables, voici un petit guide pratique vous permettant de tout savoir des critères devant vous aider dans le choix de votre processeur... ce qui n'est pas aussi simple que l'on pourrait le penser.

Il s'agit d'un marché à deux acteurs, mais l'équilibre qui régnait depuis des années est en train de changer. Contrairement à NVIDIA dans le domaine des GPU, la position d'Intel dans celui des CPU est contestée. Pire, le géant de Santa Clara est en train de perdre sa couronne sur de nombreux marchés.

Processeur pour ordinateurs de bureau, portables, stations de travail, serveur : presque partout, AMD a une solution très alléchante à proposer à un bon prix. Cela grâce à son architecture Zen et la gamme Ryzen sortie l'année dernière. Elle est performante, avec une bonne efficacité énergétique dans ses versions 14/12 nm.

Seul défaut : elle ne monte pas aussi haut que la concurrence en fréquence, ce qui peut être une limite dans certaines situations et permet à Intel de rester dominant dans les jeux.

Mais ce dernier est aussi beaucoup plus cher, surtout que ses produits sont en partie indisponibles ou en très petites quantités depuis des semaines, ce qui fait gonfler la note. Le fruit d'une mauvaise stratégie d'évolution des produits ces dernières années et d'un gros retard dans le développement du 10 nm, malgré les promesses répétées de l'ancien PDG.

AMD reste donc souvent le meilleur choix, bien qu'Intel garde encore quelques (rares) avantages dans sa manche.

Notre dossier sur le choix de votre processeur et du bon chipset :

Références, gammes, caractéristiques : c'est le bazar

Avant de commencer, sachez qu'il est inutile de chercher à comprendre les gammes et dénominations des constructeurs. C'est un terrain où les équipes marketing ont leur mot à dire, et ces gens-là n'ont que faire des questions de logique.

Ne pensez donc pas que les Core de 8ème génération se distinguent des produits avec la dernière architecture en date, qu'elle diffère grandement de la 9ème génération. Core i3/i5, pas plus que Ryzen 3/5, ne permettent de savoir rapidement combien de cœurs intègre un processeur. Au mieux, il s'agit d'aides pour se faire une idée du niveau de performances.

La seule règle est la suivante chez AMD et Intel :

  • Athlon < Ryzen 3 < Ryzen 5 < Ryzen 7 < Ryzen Threadripper
  • Celeron < Pentium < Core i3 < Core i5 < Core i7 < Core i9

Et encore, même avec en regardant les choses avec autant de recul, on sait qu'il y a des cas où cela ne sera pas forcément vérifié. Retenez donc juste cette règle globale et sachez une chose : pour ne pas vous faire avoir, regarder une référence ne suffit pas, il va falloir apprendre à faire attention aux détails.

Prenez le cas des Celeron et des Pentium par exemple, des dénominations connues chez Intel. Vous avez sans doute aussi déjà entendu parler des processeurs Atom d'entrée de gamme. Ils exploitaient une architecture particulière, plus limitée, et étaient réservés aux appareils mobiles, box d'opérateurs et autres solutions à bas prix il y a quelques années.

Intel Gemini LakeIntel Gemini Lake
Les Celeron et Pentium de la génération Gemini Lake ont plus à voir avec les Atom qu'avec les Celeron et Pentium « Core »

Et bien savez-vous qu'en 2013, Intel a décidé de renommer ses Atom en Celeron et Pentium ? Pour faire la différence, un J est apparu dans les références des modèles pour ordinateurs de bureau, un N dans celles destinées aux modèles pour appareils mobiles. Plus récemment, le constructeur a également commencé à parler de Pentium Silver pour cette gamme en opposition aux Pentium Gold qui utilisent une architecture classique (Core). 

On vous le dit : le diable est dans les détails.

Deux sites pour vous aider

Pouvoir retrouver l'ensemble des caractéristiques d'un processeur et comparer plusieurs modèles est donc un élément important. Heureusement, tant AMD qu'Intel proposent une solution en fournissant chacun un site avec l'ensemble de leurs références. Celui d'Intel (ARK) est néanmoins bien plus complet. On espère qu'AMD finira un jour par s'en inspirer.

Les points sur lesquels vous devez être attentifs

Un processeur affiche toujours quelques caractéristiques importantes, qu'il est primordial d'identifier. Elles permettent en effet de se faire rapidement une idée de son niveau de performances, avant de se poser des questions plus précises :

  • Le nombre de cœurs / threads gérés
  • La fréquence de base
  • La fréquence Turbo
  • La taille du cache
  • Le socket

Plus ces chiffres sont élevés, mieux c'est. Attention tout de même à trois choses. La première concerne le socket dont le chiffre (qui correspond parfois au nombre de broches/points) importe peu, mais c'est de lui dont dépend la compatibilité avec la carte mère. Chez AMD, c'est simple : socket AM4 pour les Ryzen et TR4 pour les Ryzen Threadripper.

Mais chez Intel, c'est une autre paire de manches. Ainsi, une carte mère LGA 1151, le dernier socket en date, ne sera pas forcément compatible avec les derniers processeurs. Il lui faut un chipset compatible. Attention donc au moment de votre achat à bien vérifier ce point. C'est d'autant plus regrettable qu'Intel n'affiche nulle part une liste de compatibilité claire.

Ensuite, sachez que la fréquence de base est en général une indication de celle qui est garantie au minimum par le constructeur. Dans la pratique, le processeur fonctionne souvent à une fréquence supérieure. Les CPU récents ont en effet des mécaniques permettant de l'adapter en temps réel au type de calcul, aux cœurs utilisés, à l'échauffement, etc. 

AMD Ryzen Threadripper WXAMD Ryzen Threadripper WX
La gestion de la fréquence dans les derniers Ryzen d'AMD dépend de la charge mais aussi de la température

La fréquence Turbo, elle, n'est en général atteinte que si un seul cœur est utilisé. Les processeurs peuvent parfois aller légèrement au-delà dans des conditions particulières : si la température n'est pas trop élevée, grâce à un système de refroidissement suffisant, que la carte mère et la puce le supportent, etc.

Côté cache, il faut éviter de faire des comparaisons d'un constructeur à l'autre. AMD et Intel ne gèrent pas les différents niveaux (L1, L2, L3) de la même manière, cette information ne peut donc être comparée qu'au sein d'une même gamme.

Cet espace intermédiaire entre le processeur et la mémoire permet de stocker des données avec une faible latence à récupérer en cas de besoin. Plus il sera important, mieux ce sera. Pour le reste, il faudrait s'intéresser au détail du fonctionnement de l'architecture, ce qui ne sera en général pas votre cas lors d'un simple achat.

Architecture, finesse de gravure, vieux modèles

Privilégiez néanmoins l'architecture la plus récente possible. Chez AMD, ce sera d'ailleurs Zen sinon rien. N'optez ainsi que pour un processeur Ryzen ou un modèle dérivé comme l'Athlon 200GE, mais aucun des prédécesseurs.

Chez Intel, le premier chiffre d'une référence indique en général sa génération, avec une petite astuce à connaître : les Pentium et Celeron ont un chiffre plus faible à génération identique. Ainsi, une puce Coffee Lake, l'architecture la plus récente, sera désignée comme un Core i3/i5/i7 8000 ou 9000, un Pentium 5000 ou un Celeron 4000. 

Chez Intel, il n'y a pas de différence folle dans les architectures récentes. Ainsi, un Core 6000 (Skylake) ou 7000 (Kaby Lake) ne sera pas fondamentalement moins bon qu'un Coffee Lake. Le constructeur a néanmoins revu un point avec ces derniers : ils embarquent plus de cœurs, un élément important à noter.

Ryzen 12 nm Bench HandbrakeRyzen 12 nm Bench Efficacité
Ancienne ou nouvelle gamme : avec un gros différentiel de prix, votre choix peut changer

Cela peut jouer dans votre manière de considérer les tarifs de vieux modèles ou le marché de l'occasion. Ce sera aussi le cas chez AMD : les premiers Ryzen sont souvent bradés en neuf ou en occasion. Ils peuvent néanmoins être un bon choix si la différence de prix est nette avec la nouvelle gamme 12 nm sortie en début d'année. Elle apporte une gestion plus fine de la fréquence, mais son efficacité énergétique ne change pas fondamentalement (voir notre analyse).

Ainsi, les performances sont améliorées, les fréquences plus élevées, mais l'écart est de 10/20 % par rapport aux premiers modèles. Si vous disposez d'un rabais plus important, cela peut être très intéressant. Le meilleur exemple est sans doute le Ryzen Threadripper 1920X : 12 cœurs, 3,5 GHz+ et un tarif qui tombe parfois à 350 euros. Même exemple avec le Ryzen 1700 (8 cœurs, 3 GHz+) qui s'est encore affiché ce week-end à 170 euros.

Lignes PCIe et TDP

Il y a un point sur lequel certains seront attentifs : le nombre de lignes PCIe gérées par le processeur. Celle-ci peut conditionner le nombre de périphériques que vous pouvez utiliser, et dans quelles conditions, en lien avec le choix du chipset et de la carte mère. Il peut donc parfois avoir son importance.

Enfin, la question du TDP. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n'est pas un reflet de la consommation du CPU, bien que cette valeur soit exprimée en watts. Comme son nom (Thermal Design Power) l'indique il s'agit d'une valeur thermique. Elle désigne la quantité de chaleur qu'un système de refroidissement doit pouvoir dissiper pour assurer un bon fonctionnement du processeur sur le long terme. Entre AMD et Intel, sa méthode de calcul diffère.

Ainsi, comparer ces valeurs n'a pas de sens. Les voir comme une indication de l'efficacité énergétique des CPU non plus. Surtout que le TDP est en général géré par paliers : plusieurs processeurs affichent une valeur identique, un peu comme s'ils constituaient une « gamme » au niveau thermique, devant être utilisés avec tels ou tels systèmes de refroidissement. Pourtant, ils n'ont pas du tout la même consommation lorsqu'ils sont utilisés.

Publiée le 27 novembre 2018 à 09:00


Chargement des commentaires