Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Radio numérique : un agenda de 18 mois à respecter pour les fabricants
Loi Crédits : robuart/iStock/ThinkStock

Radio numérique : un agenda de 18 mois à respecter pour les fabricants

DAB dans tes mains
2 min

La radio numérique  a marqué une étape décisive ce 19 décembre 2018. À cette date, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a constaté la couverture de plus de 20 % de la population française. Ce dépassement de seuil déclenche des effets mécaniques du côté des fabricants.

Comme spécifié au Journal officiel du 27 décembre, le CSA a constaté « qu'à la date du 11 décembre 2018, la diffusion de services de radio par voie hertzienne terrestre en mode numérique a atteint un niveau de couverture correspondant à 21,3 % de la population française ». Ce pourcentage a été atteint grâce à 26 multiplex diffusant à Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Strasbourg.

Conformément à la loi relative à la modernisation de la diffusion audiovisuelle, le franchissement du seuil de 20 % déclenche un calendrier d’obligations du côté des fabricants. Ils disposent désormais de trois mois pour adapter une première vague d’appareils à la norme retenue, le DAB+. Tous les terminaux neufs « dédiés à titre principal à la réception de services de radio et capables d'afficher des contenus multimédias » devront être compatibles.

D’ici décembre 2019, cette obligation s’étendra à l’ensemble des récepteurs radios, exception faite des autoradios. Ces derniers seront mis dans la boucle dans un délai de dix-huit mois, donc d’ici juin 2020.

Le Digital Audio Broadcasting est « une technologie de modulation et de transmission numériques de la radio » précise le CSA sur une page dédiée. Après des années d’incertitudes, la France a retenu la norme DAB+. Elle emprunte la bande autrefois utilisée par la télévision analogique et est censée offrir une multitude d’avantages pour les auditeurs (meilleur son, meilleure continuité, nouvelles stations, flux audio enrichis avec des données numériques).

« Le DAB+ venant en complément de la FM, les auditeurs peuvent continuer à écouter la radio au moyen de leur équipement actuel » tient à rassurer le CSA dans un communiqué. Il occupe en effet la bande 174-223 Mégahertz (MHz) alors que la FM prend place entre 87 et 108 MHz. Le CSA a pour objectif une couverture  70 % de la population française d'ici 2020.

Publiée le 28 décembre 2018 à 14:54


Chargement des commentaires