Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Prix fantaisistes : la DGCCRF attaque Vente-Privée, l'UFC-Que choisir épingle cinq sites
Justice Crédits : Images Money (CC BY 2.0)

Prix fantaisistes : la DGCCRF attaque Vente-Privée, l'UFC-Que choisir épingle cinq sites

Actu soldées -20 %, après majoration de 20 %
5 min

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient d’attaquer le site Vente-Privée pour prix fantaisistes. Au même moment, l’UFC-Que Choisir s’en prend à plusieurs e-commerçants, accusés d’embrouiller les clients en pleine période de soldes. 

La DGCCRF vient d'attaquer le site Vente-Privee.com. Au bout de l’index ? Les prétendues bonnes affaires présentées aux internautes qui pourraient se révéler en réalité beaucoup moins attractives.

Le service de Bercy a transmis à la Procureure de la République auprès du tribunal de grande instance de Bobigny le résultat de ses enquêtes sur les pratiques de ce site. « Il est reproché à l’entreprise d’avoir cherché à donner à ses clients l’illusion de faire une bonne affaire en mettant en place différentes stratégies frauduleuses visant à construire un « prix de référence » fictif » détaille la direction générale de la répression des fraudes.

En cause, la gestion des prix de référence, prix qui permet de calculer un taux de réduction. Problème : des prix de référence chez Vente-Privée « ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique [et] étaient utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs ».

Ce constat de Bercy ressort de l’analyse du site de e-commerce, mais également des fruits d’une perquisition effectuée en juin 2016 dans ses locaux. « La vente à distance sur Internet, tout particulièrement sous forme de vente « évènementielle », fait l'objet d'une attention particulière de la part des services de la DGCCRF qui contrôlent la loyauté des prix affichés et des pratiques promotionnelles ».

Pour la direction, des manipulations sur les étiquettes peuvent facilement berner les consommateurs. De même, elles « perturbent le bon fonctionnement des marchés en induisant une concurrence déloyale » avec ceux qui optent pour un traitement beaucoup plus sincère.

Le coup de gueule de l'UFC-Que Chosir

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 10 janvier 2019 à 16:58


Chargement des commentaires