Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Bilan des smartphones au MWC : des annonces à foison, mais peu de surprises
Smartphones Crédits : cokada/iStock

Bilan des smartphones au MWC : des annonces à foison, mais peu de surprises

De moins de 100 euros à plus de 2 000
24 min

Le MWC de Barcelone a fermé ses portes fin février ; l'heure du bilan a sonné. Comme prévu, les annonces ont été nombreuses du côté des smartphones 5G et/ou pliables, tandis que la photo occupe une place toujours plus importante.

Impossible de passer à côté : le MWC 2019 était placé sous le signe de la 5G (dans la continuité du CES de Las Vegas), aussi bien du côté des opérateurs, des équipementiers que des fabricants de smartphones. Ils étaient d'ailleurs nombreux à présenter des produits dont la commercialisation devrait débuter cette année.

C'était notamment l'occasion pour Stéphane Richard de revenir sur ce qu'il considère comme le retard de la France, un discours déjà tenu l'année dernière. La procédure d'attribution des fréquences, qui devrait débuter dans les prochaines semaines/mois, était au centre des débats.

Pour rappel, lors d'une interview en octobre dernier, Sébastien Soriano (président de l'Arcep) reconnaissait lui aussi que la France affichait un retard de six à douze mois par rapport à certains de nos voisins européens.

 « Il y a un petit décalage dans le temps, ça ne me paraît pas problématique » tempérait-il toutefois, qui préfère prendre son temps pour que « les fréquences soient distribuées de manière pertinente par rapport aux enjeux du marché ». C'était d'ailleurs tout l'enjeu de la dernière consultation du régulateur.

Qualcomm règne sur la 5G avec son modem X50...

La 5G est déjà une réalité dans certains pays – au moins sur le fixe – mais pas encore en France. Il faudra pour rappel attendre l'année prochaine pour que les premiers réseaux commerciaux ouvrent dans l'Hexagone.

Les professionnels devraient alors être une cible privilégiée. Inutile donc de vous ruer sur l'un ou l'autre des modèles 5G qui seront vite dépassés, et dont on doit encore découvrir l'autonomie. La 4G(+) a donc de beaux jours devant elle, d'autant que les opérateurs améliorent régulièrement leur réseau avec un débit de 1 Gb/s attendu pour cette année.

Si les designs des différents appareils annoncés sont loin d'être identiques, leur base était quasiment le même à chaque fois : SoC Snadragon 855 et modem Snapdragon X50 de chez Qualcomm. Le Mate X fait exception avec des puces maison : un SoC Kirin 980 et un modem Balong 5000, supportant la 5G SA (Standalone) et 5G NSA (Non Standalone).

... que l'on retrouve chez Samsung, Oppo, Xiaomi, LG et ZTE

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 11 mars 2019 à 09:09


Chargement des commentaires