Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Avec sa Box 8, SFR joue la carte Delta « Plus »
FAI

Avec sa Box 8, SFR joue la carte Delta « Plus »

Ou moins, selon les cas
6 min

SFR va lancer sa nouvelle offre fixe à la rentrée. Le FAI en profitera pour proposer un nouveau modem et un boîtier multimédia qui cherche la comparaison avec la Freebox Delta, malgré son aspect compact.

Elle a un look à la Freebox Delta, elle reprend le marketing de la Freebox Delta, mais ce n'est pas la Freebox Delta. Avec sa Box 8, SFR ne veut pas seulement faire comme son concurrent, il veut donner l'impression de faire mieux, un peu comme pour montrer à Xavier Niel qu'il a définitivement perdu son aura de « trublion des télécoms ».

Mais le groupe Altice et ses « Labs » ne se sont pas soudainement transformés en magiciens des télécoms et de la High-Tech. Ils espèrent néanmoins faire illusion avec ce boîtier multimédia compact au marketing bourré de mots-clés... et d'attaques frontales envers la concurrence. Pourtant, ce produit qui multiplie les références à la Freebox Delta en est très éloigné.

Il n'est pour le moment question que de promesses, qui seront à vérifier. La nouvelle offre est seulement attendue pour la rentrée : le 20 août pour les offres xDSL/FTTH, le modem FTTB ne sera prêt que le 8 octobre.

Une annonce floue, qui joue la comparaison avec Free

Le communiqué de presse publié à l'occasion de ce lancement est pauvre en détails. N'attendez pas de documentation technique complète du modem (qui se contente de deux ports RJ45) ou du boîtier multimédia, qui ressemble plus à une épaisse box Android TV qu'à la Freebox Delta. Surtout du fait de l'absence des gros haut-parleurs Devialet. 

D'une certaine manière, il s'agit sans doute plus d'un concurrent à la Freebox One, sans l'aspect « tout-en-un ». Il n'est pas non plus question de 10 Gb/s, de réseau xDSL/4G, de connexion en CPL ou de NAS pour quatre HDD/SSD. Il n'y a d'ailleurs pas de stockage local, sans doute pour éviter la redevance copie privée. On trouve quand même un lecteur microSD.

L'objectif de la conférence de presse tenue en début de semaine était donc surtout d'appuyer sur les bons boutons et de prononcer les bons mots-clés pour faire rêver, pour peu que l'on ne farfouille pas trop... comme en demandant quel type de SoC embarque ce produit.

Pourquoi ? Parce qu'il « s’agit informations que nos concurrents sont également impatients de connaître, nous avons  donc fait le choix de les fournir au moment de la commercialisation » nous répond le FAI.

Premier sur le Wi-Fi 6 (pour un FAI français)

SFR réussit cependant à exploiter les erreurs de Free, notamment utilisée comme argument principal et qui fera sans doute mouche : la Box 8 intègre le Wi-Fi 6 (802.11ax). 

« Un WiFi intelligent qui offre les meilleures performances avec : un débit WiFi max cumulé théorique multiplié par 3,6 et une couverture optimale de toutes les pièces du foyer grâce au WiFi intelligent et aux répéteurs WiFi à venir » clame le FAI, là aussi sans livrer la moindre information technique précise.

On ne sait donc pas quel débit sans fil pourra être atteint et dans quelles conditions. Pour rappel, si le Wi-Fi 6 n'est pas encore très courant, il est disponible dans des routeurs sur le marché français depuis quelques mois déjà. Intel travaille d'ailleurs à sa démocratisation dans nos PC avec sa puce AX200 disponible sur un nombre croissant de cartes mères.

Des puces pour routeurs comme la série WAV600 peuvent déjà atteindre 3 Gb/s cumulés en double bande via des blocs de 160 MHz. C'est sans doute ce débit que l'on retrouvera dans la box 8 de SFR, puisque c'est à peu près 3,6 x 867 Mb/s, un débit courant pour les appareils exploitant le Wi-Fi 5. Le tour de passe-passe est classique : on peut déjà atteindre 1,7 Gb/s en Wi-Fi 5 via des blocs de 160 MHz.

Le Wi-Fi 6 apporte de toutes façons surtout des améliorations du côté du protocole, du nombre d'appareils pouvant être gérés, de la gestion des réseaux concurrents, etc. Son intégration est donc une bonne nouvelle.

Free a de son côté fait le choix d'un lancement fin 2018, lorsque les solutions Wi-Fi 6 n'étaient pas encore prêtes pour une disponibilité grand public, avec du Wi-Fi 5 rapide et capable d'exploiter des blocs de 160 MHz. Heureusement, l'intégration se fait via un simple module qu'il est aisé de mettre à jour. Est-ce que l'arrivée de la Box 8 accélèrera les choses ?

Domotique, assistant vocal : les buzzwords classiques

Pour le reste... on sait peu de choses. Le FAI au carré rouge multiplie les annonces en reprenant toutes les tendances des mois passés. On a donc droit à l'assistant vocal maison répondant au mot clé « OK SFR » pour gérer l'interface de la box ou les objets connectés du foyer. Lesquels seront compatibles, comment se passera l'intégration ? Mystère.

Consciente des lacunes de son dispositif et de l'ampleur de la tâche, l'équipe a néanmoins choisi de faire appel à un assistant tiers pour gérer tout ce qui ne le sera pas nativement. Comme chez la concurrence, il s'agit d'Alexa d'Amazon qui doit arriver prochainement, « pour accéder à l’ensemble des fonctions offertes par l’assistant vocal leader dans le monde ». 

Le Bluetooth sera de la partie afin de permettre un appairage. La connectique se veut simple mais complète : TNT, RJ45 (1 Gb/s), HDMI (version non précisée), USB Type-C (débit non précisé) et une alimentation (12 V pour 2,5 A). Une seule télécommande, classique, est livrée. Là aussi SFR ne reproduit pas une erreur de son concurrent.

Côté multimédia, on a bien entendu droit à de la 4K avec HDR, « avec Dolby Vision et Dolby Atmos ». Un argument qui vise là encore Free puisqu'il s'agit d'une promesse du lancement qui n'a toujours pas été tenue. La composition matérielle n'est par contre pas détaillée, il est seulement précisé que l'enceinte connectée intègre des « haut-parleurs stéréo ».

Enfin, l'interface TV est complètement revue, ainsi que les applications mobiles.

Une offre modulaire

Autre point sur laquelle le FAI appuie pour faire mal à son concurrent : le client sera libre de la composition de son abonnement, tant au niveau de l'offre de base que de la box utilisée ou des contenus qui lui seront accessibles.

Ainsi, le passage de la Box 7 à la 8 sera proposé sous forme d'une option, tant aux anciens qu'aux nouveaux clients. Reste à en connaître le prix, l'un des nombreux petits détails dont SFR n'a pour le moment pas souhaité parler. Il faudra donc attendre le mois prochain pour en savoir plus et découvrir le détail des Fiches d'Information Standardisées (FIS).

Publiée le 19 juillet 2019 à 08:36


Chargement des commentaires