Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Données personnelles : Facebook écope d’une pénalité de 5 milliards de dollars
Loi Crédits : fongfong2/iStock

Données personnelles : Facebook écope d’une pénalité de 5 milliards de dollars

Pouce en bas
5 min

Jamais la Fédéral Trade Commission (FTC) n’avait infligé une telle amende à l’encontre d’un géant du Web. Dans le cadre d’une transaction, Facebook vient de se voir infliger 5 milliards de dollars de pénalités pour violation de la vie privée des consommateurs. Une décision votée à 3 voix contre 2.

Ce montant, accepté par Facebook, « est près de vingt fois supérieur à la plus importante amende jamais imposée dans le monde en matière de confidentialité ou de sécurité des données » constate l’administration.

La FTC ne s’est pas arrêtée à ce volet financier. Sa décision comprend une ribambelle de mesures qui s’imposent désormais à l’entreprise chère à Mark Zuckerbeg. L’éditeur du réseau social devra se restructurer pour mieux responsabiliser ses dirigeants et ses décisions seront soumises à une surveillance beaucoup plus musclée.

Un comité indépendant sur la protection de la vie privée va « supprimer le contrôle absolu de Marck Zuckerberg sur les décisions affectant la vie privée » annonce l’autorité. Ses membres ne pourront être licenciés que par une majorité de ceux du conseil d'administration de Facebook. Le réseau social devra aussi désigner les responsables du programme de confidentialité. Ils seront soumis à approbation du comité et ne pourront révoqués que par lui. Sont également prévues des certifications trimestrielles et annuelles sur les rouages de ce service en ligne.

Facebook devra impérativement procéder à un examen de confidentialité de chaque produit ou services avant lancement ou modification. Une version américaine du Privacy By Design que connaît déjà le règlement européen sur la protection des données personnelles.

De même, l’entreprise aura l’obligation de documenter les incidents touchant 500 utilisateurs ou plus et alerter dans les trente jours la FTC. D’autres mesures sont prévues, comme une surveillance plus accrue des applications tierces avec au besoin une fermeture des robinets lorsqu’un éditeur ne se conforme pas aux règles de la plateforme ou ne justifie pas son besoin de données utilisateurs spécifiques. On devine ici une version du principe de minimisation, là aussi inspirée du règlement du 25 mai 2018.

« La culture de la vie privée » chez Facebook.

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 24 juillet 2019 à 16:45


Chargement des commentaires