Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Bientôt des « radars de bruit » ?
Loi Crédits : AntonioGuillem/iStock

Bientôt des « radars de bruit » ?

We chicane
4 min

Un capteur acoustique est actuellement testé sur la commune de Saint-Forget, afin de mesurer le bruit excessif émis notamment par certaines motos. Une expérience qui pourrait en amener d’autres, les députés ayant récemment ouvert la porte au développement de dispositifs de contrôle automatisé.

Après les radars automatiques, les radars de feux rouges, les « radars tronçons » ou même les « radars piétons », verra-t-on bientôt des « radars de bruit » fleurir le long de certaines routes ?

Depuis le 15 juillet, l’association Bruitparif effectue différents relevés de décibels par le biais d’un capteur acoustique, installé le long de la D91, à Saint-Forget (Yvelines). Une route composée de nombreux virages, qui attirent les motards et autres conducteurs appréciant de se « tirer la bourre »...

« Installé en haut d'un mât, ce capteur, totalement paramétrable, dispose de quatre microphones qui détectent les bruits environnants dix fois par seconde. Ceux-ci peuvent être associés, selon leurs fréquences, à des engins et donc reconnaître aisément une moto voire une auto très bruyante », racontait Le Parisien la semaine dernière.

Fanny Mietlicki, la directrice de l’association Bruitparif (qui a développé ce capteur), nous explique que « le décalage temporel de l'arrivée de l'onde sonore entre les quatre micros permet de déterminer les angles de provenance du bruit, et donc de localiser cette provenance ».

Le fameux appareil, appelé « Méduse », est également équipé d’un capteur photographique. « On reconstitue comme ça la provenance du bruit, et, dans le cadre d'un véhicule, sa trace acoustique au cours de son déplacement », poursuit Fanny Mietlicki.

bruitparif méduse
Crédits : TF1

Une sorte de « radar acoustique pédagogique », dans un premier temps

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 01 août 2019 à 16:59


Chargement des commentaires